×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 21.19

Matthieu 21.19 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Matthieu 21.19  Voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Matthieu 21.19  Voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.

Segond 21

Matthieu 21.19  Il vit un figuier sur le bord du chemin et s’en approcha, mais il n’y trouva que des feuilles. Il lui dit : « Que jamais plus tu ne portes de fruit ! » Le figuier sécha immédiatement.

Les autres versions

Bible Annotée

Matthieu 21.19   Et voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha, mais il n’y trouva rien que des feuilles, et il lui dit : Que jamais aucun fruit ne provienne plus de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.

John Nelson Darby

Matthieu 21.19  Et voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; et il n’y trouva rien que des feuilles ; et il lui dit : Que jamais aucun fruit ne naisse plus de toi ! Et à l’instant le figuier sécha.

David Martin

Matthieu 21.19  Et voyant un figuier qui était sur le chemin, il s’en approcha, mais il n’y trouva que des feuilles ; et il lui dit : qu’aucun fruit ne naisse plus de toi jamais : et incontinent le figuier sécha.

Ostervald

Matthieu 21.19  Et voyant un figuier sur le chemin, il y alla, mais il n’y trouva que des feuilles ; et il lui dit : Qu’il ne naisse jamais aucun fruit de toi ; et aussitôt le figuier sécha.

Lausanne

Matthieu 21.19  et voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha et n’y trouva rien que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne provienne de toi désormais ! et à l’instant le figuier sécha.

Vigouroux

Matthieu 21.19  Et voyant un figuier près du chemin, Il S’en approcha ; mais Il n’y trouva que des feuilles. Et Il lui dit : Qu’à jamais il ne naisse de toi aucun fruit. Et aussitôt le figuier se déssécha.[21.19 Et à l’instant le figuier sécha. « En arrivant de Béthanie à Jérusalem le matin, Jésus eut faim  ; ayant vu de loin un figuier, il s’en approcha pour voir s’il s’y trouverait du fruit ; mais n’y trouvant que des feuilles, parce que ce n’était pas le temps des fruits, il le maudit. — C’est une parabole de choses, semblable à celle des paroles qu’on trouve en saint Luc, 13, 6. Il ne faut donc point demander ce qu’avait fait ce figuier, ni ce qu’il avait mérité : car qui ne sait qu’un arbre ne mérite rien ? ni regarder cette malédiction du Sauveur par rapport au figuier, qui n’était que la matière de la parabole. Il faut voir ce qu’il représentait, c’est-à-dire la créature raisonnable qui doit toujours des fruits à son créateur en quelque temps qu’il lui en demande ; et lorsqu’il ne trouve que des feuilles, un dehors apparent, et rien de solide, il la maudit. Jésus-Christ continua son voyage et revint à Béthanie, selon sa coutume, et la matinée d’après, ses disciples s’arrêtèrent au figuier, qu’ils trouvèrent desséché depuis la racine ; et Pierre dit au Sauveur : Maître, le figuier que vous avez maudit est séché. Jésus-Christ ne voulait pas sortir de ce monde sans faire voir les effets sensibles de sa malédiction, voulant faire sentir ce qu’elle pouvait ; mais par un effet admirable de sa bonté, il frappe l’arbre et épargne l’homme. Ainsi quand il voulut faire sentir combien les démons étaient malfaisants, et jusqu’où allait leur puissance, lorsqu’il leur lâchait la main, il le fit paraître sur un troupeau de pourceaux que les démons précipitèrent dans la mer (voir Matthieu, 8, 32). Qu’il est bon et qu’il a de la peine à frapper l’homme ! Â» (BOSSUET.) — Il faut d’ailleurs remarquer que Notre-Seigneur pouvait s’étonner, en Palestine, de ne pas trouver de figues sur un figuier, quoique ce ne fut pas le temps ordinaire des figues (voir Marc, 11, 13), parce qu’en Palestine les figuiers ont des fruits à peu près toute l’année, voir Luc, note 13.6. Josèphe dit qu’on cueillait des figues sur les figuiers des bords du lac de Génésareth pendant dix mois de l’année. Souvent, surtout sur les vieux arbres, il y a des figues qui ne sont pas encore mûres quand les feuilles tombent et que la végétation s’arrête ; elles ne se détachent point des arbres, mais y restent suspendues pendant tout l’hiver et deviennent bonnes à manger quand la végétation recommence au printemps. Notre-Seigneur pouvait donc trouver des fruits sur l’arbre aux environs de Pâques. Les figuiers étaient nombreux autrefois sur le mont des Oliviers et il y en a encore quelques-uns aujourd’hui.]

Auguste Crampon

Matthieu 21.19  Voyant un figuier près du chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : « Que jamais aucun fruit ne naisse de toi ! » Et à l’instant le figuier sécha.

Lemaistre de Sacy

Matthieu 21.19  et voyant un figuier sur le chemin ; il s’en approcha ; mais n’y ayant trouvé que des feuilles, il lui dit : Qu’à jamais il ne naisse de toi aucun fruit. Et au même moment le figuier sécha.

Zadoc Kahn

Matthieu 21.19  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Matthieu 21.19  καὶ ἰδὼν συκῆν μίαν ἐπὶ τῆς ὁδοῦ ἦλθεν ἐπ’ αὐτήν, καὶ οὐδὲν εὗρεν ἐν αὐτῇ εἰ μὴ φύλλα μόνον, καὶ λέγει αὐτῇ· ⸀Μηκέτι ἐκ σοῦ καρπὸς γένηται εἰς τὸν αἰῶνα· καὶ ἐξηράνθη παραχρῆμα ἡ συκῆ.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Matthieu 21.19  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Matthieu 21.19  et videns fici arborem unam secus viam venit ad eam et nihil invenit in ea nisi folia tantum et ait illi numquam ex te fructus nascatur in sempiternum et arefacta est continuo ficulnea