×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 18.28

Matthieu 18.28 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Matthieu 18.28  Après qu’il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l’étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Matthieu 18.28  Après qu’il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l’étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois.

Segond 21

Matthieu 18.28  Une fois sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait 100 pièces d’argent. Il l’attrapa à la gorge et se mit à l’étrangler en disant : ‹ Paie ce que tu me dois. ›

Les autres versions

Bible du Semeur

Matthieu 18.28  À peine sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons de service qui lui devait cent pièces d’argent. Il le saisit à la gorge en criant : « Paie-moi ce que tu me dois ! »

Traduction œcuménique de la Bible

Matthieu 18.28  En sortant, ce serviteur rencontra un de ses compagnons, qui lui devait cent pièces d’argent ; il le prit à la gorge et le serrait à l’étrangler, en lui disant : “Rembourse ce que tu dois.”

Bible de Jérusalem

Matthieu 18.28  En sortant, ce serviteur rencontra un de ses compagnons, qui lui devait cent deniers ; il le prit à la gorge et le serrait à l’étrangler, en lui disant : Rends tout ce que tu dois.

Bible Annotée

Matthieu 18.28   Mais ce serviteur étant sorti, rencontra un de ses compagnons de service qui lui devait cent deniers ; et l’ayant saisi, il l’étranglait, en disant : Paie ce que tu dois !

John Nelson Darby

Matthieu 18.28  Mais cet esclave, étant sorti, trouva un de ceux qui étaient esclaves avec lui, qui lui devait cent deniers ; et l’ayant saisi, il l’étranglait, disant : Paye, si tu dois quelque chose.

David Martin

Matthieu 18.28  Mais ce serviteur étant sorti, rencontra un de ses compagnons de service, qui lui devait cent deniers ; et l’ayant pris, il l’étranglait, en lui disant : paye-moi ce que tu me dois.

Osterwald

Matthieu 18.28  Mais ce serviteur, étant sorti, rencontra un de ses compagnons de service, qui lui devait cent deniers, et, l’ayant saisi, il l’étranglait, en disant : Paye-moi ce que tu me dois.

Auguste Crampon

Matthieu 18.28  Le serviteur, à peine sorti, rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Le saisissant à la gorge, il l’étouffait en disant : Paie ce que tu dois.

Lemaistre de Sacy

Matthieu 18.28  Mais ce serviteur ne fut pas plutôt sorti, que trouvant un de ses compagnons qui lui devait cent deniers, il le prit à la gorge , et l’étouffait presque, en lui disant : Rends-moi ce que tu me dois.

André Chouraqui

Matthieu 18.28  Ce serviteur sort. Il rencontre un de ses co-serviteurs, qui lui doit cent deniers. Il le saisit à la gorge à le faire suffoquer et dit : ‹ Rends ce que tu dois. ›

Zadoc Kahn

Matthieu 18.28  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Matthieu 18.28  ἐξελθὼν δὲ ὁ δοῦλος ἐκεῖνος εὗρεν ἕνα τῶν συνδούλων αὐτοῦ ὃς ὤφειλεν αὐτῷ ἑκατὸν δηνάρια, καὶ κρατήσας αὐτὸν ἔπνιγεν λέγων· ⸀Ἀπόδος εἴ τι ὀφείλεις.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Matthieu 18.28  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Versions étrangères

New Living Translation

Matthieu 18.28  "But when the man left the king, he went to a fellow servant who owed him a few thousand dollars. He grabbed him by the throat and demanded instant payment.