×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 10.25

Matthieu 10.25 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !

Segond Nouvelle Édition de Genève

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !

Segond 21

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, ils appelleront d’autant plus volontiers ainsi les gens de sa maison !

Les autres versions

Bible Annotée

Matthieu 10.25   Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont nommé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?

John Nelson Darby

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple qu’il soit comme son maître, et à l’esclave qu’il soit comme son seigneur : s’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?

David Martin

Matthieu 10.25  Il suffit au Disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son Seigneur, s’ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus [appelleront-ils ainsi] ses domestiques ?

Ostervald

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus appelleront-ils ainsi ses domestiques ?

Lausanne

Matthieu 10.25  il suffit au disciple d’être comme son docteur et à l’esclave comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?

Vigouroux

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le Père de famille Béelzébub, combien plus ceux de Sa maison ![10.25 Béelzébub était le nom d’une idole des Philistins. Les Juifs donnaient ce nom au démon, parce que les faux dieux sont des démons.]

Auguste Crampon

Matthieu 10.25  Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébub, combien plus ceux de sa maison ?

Lemaistre de Sacy

Matthieu 10.25  C’est assez au disciple d’être comme son maître, et à l’esclave d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébub, combien plutôt traiteront-ils de même ses domestiques !

Zadoc Kahn

Matthieu 10.25  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Matthieu 10.25  ἀρκετὸν τῷ μαθητῇ ἵνα γένηται ὡς ὁ διδάσκαλος αὐτοῦ, καὶ ὁ δοῦλος ὡς ὁ κύριος αὐτοῦ. εἰ τὸν οἰκοδεσπότην Βεελζεβοὺλ ⸀ἐπεκάλεσαν, πόσῳ μᾶλλον τοὺς οἰκιακοὺς αὐτοῦ.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Matthieu 10.25  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Matthieu 10.25  sufficit discipulo ut sit sicut magister eius et servus sicut dominus eius si patrem familias Beelzebub vocaverunt quanto magis domesticos eius