×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Matthieu 10.25

Matthieu 10.25 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC C’est assez au disciple d’être comme son maître, et à l’esclave d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébub, combien plutôt traiteront-ils de même ses domestiques !
MARIl suffit au Disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son Seigneur, s’ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus [appelleront-ils ainsi] ses domestiques ?
OSTIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus appelleront-ils ainsi ses domestiques ?
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son Seigneur. S’ils ont appelé Beelzebub le Père de famille, combien plus ses serviteurs ?
PGRil suffit au disciple qu’il devienne comme son maître, et l’esclave comme son seigneur. S’ils ont surnommé Béézéboul le chef de famille, à combien plus forte raison les membres de sa famille ?
LAUil suffit au disciple d’être comme son docteur et à l’esclave comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?
OLTil suffit au disciple d’être traité comme son maître, et à l’esclave d’être traité comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Belzébuth, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi ses gens.
DBYIl suffit au disciple qu’il soit comme son maître, et à l’esclave qu’il soit comme son seigneur : s’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?
STAIl suffit au disciple d’être comme son maître et à l’esclave comme son seigneur. S’ils ont appelé Beelzéboul le maître de la maison, combien plutôt encore ceux de sa famille.
BANIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont nommé le maître de la maison Béelzébul, combien plus les gens de sa maison ?
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le Père de famille Béelzébub, combien plus ceux de Sa maison ![10.25 Béelzébub était le nom d’une idole des Philistins. Les Juifs donnaient ce nom au démon, parce que les faux dieux sont des démons.]
FILIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le Père de famille Béelzébub, combien plus ceux de Sa maison!
LSGIl suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !
SYNIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébul, combien plus ceux de sa maison !
CRAIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le père de famille Béelzébub, combien plus ceux de sa maison ?
BPCC’est assez pour le disciple d’être traité comme le docteur, et pour le serviteur comme le maître. Si on a qualifié de Béelzéboul le maître de maison, combien plus ses domestiques.
JERIl suffit pour le disciple qu’il devienne comme son maître, et le serviteur comme son patron. Du moment qu’ils ont traité de Béelzéboul le maître de maison, que ne diront-ils pas de sa maisonnée !
TRIil suffit au disciple d’être comme son maître, et à l’esclave comme son seigneur. S’ils ont traité le maître de maison de Béelzéboul, combien plus [le feront-ils pour] les gens de sa maison !
NEGIl suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !
CHUIl suffit à l’adepte d’être comme son Rabbi, au serf comme son Adôn. S’ils appellent le patron de la maison ’Ba’al Zeboul’, combien plus ceux de sa maison !
JDCIl suffit au disciple de devenir comme son maître, et au serviteur, comme son seigneur. S’ils appellent le maître de la maison Béelzéboul, combien plus ceux de sa maison !
TREil suffit à celui qui reçoit l’enseignement qu’il devienne comme celui qui lui donne l’enseignement et l’esclave comme son maître si le maître de la maison baal zeboub ils l’ont appelé combien davantage ceux de sa maison [ils les appelleront ainsi]
BDPCe sera déjà bien si le disciple est comme son maître et le serviteur comme son seigneur. S’ils ont traité de démon le maître de maison, ce sera pire encore pour les gens de sa maison.
S21Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, ils appelleront d’autant plus volontiers ainsi les gens de sa maison !
KJFIl suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur d’être comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, combien plus appelleront-ils ainsi de sa maison?
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULsufficit discipulo ut sit sicut magister eius et servus sicut dominus eius si patrem familias Beelzebub vocaverunt quanto magis domesticos eius
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTἀρκετὸν τῷ μαθητῇ ἵνα γένηται ὡς ὁ διδάσκαλος αὐτοῦ, καὶ ὁ δοῦλος ὡς ὁ κύριος αὐτοῦ. εἰ τὸν οἰκοδεσπότην Βεελζεβοὺλ ⸀ἐπεκάλεσαν, πόσῳ μᾶλλον τοὺς οἰκιακοὺς αὐτοῦ.