×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Zacharie 14.8

Zacharie 14.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Zacharie 14.8  En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, Et couleront moitié vers la mer orientale, Moitié vers la mer occidentale ; Il en sera ainsi été et hiver.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Zacharie 14.8  En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, Et couleront moitié vers la mer orientale, Moitié vers la mer occidentale ; Il en sera ainsi été et hiver.

Segond 21

Zacharie 14.8  Ce jour-là, de l’eau vive sortira de Jérusalem et coulera, une moitié vers la mer Morte, l’autre moitié vers la Méditerranée. Ce sera le cas été et hiver.

Les autres versions

King James en Français

Zacharie 14.8  Et il adviendra qu’en ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, la moitié vers la mer de devant et l’autre moitié vers la mer de derrière; et ce sera en été comme en hiver.

Bible Annotée

Zacharie 14.8  Et il arrivera en ce jour-là que des eaux vives découleront de Jérusalem, moitié vers la mer orientale et moitié vers la mer occidentale, en été comme en hiver.

John Nelson Darby

Zacharie 14.8  Et il arrivera, en ce jour-là, que des eaux vives sortiront de Jérusalem, la moitié vers la mer orientale, et la moitié vers la mer d’occident ; cela aura lieu été et hiver.

David Martin

Zacharie 14.8  Et il arrivera qu’en ce jour-là des eaux vives sortiront de Jérusalem ; la moitié d’elles ira vers la mer d’Orient ; et l’autre moitié, vers la mer d’Occident ; il y en aura en été et en hiver.

Ostervald

Zacharie 14.8  En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, une moitié vers la mer d’Orient et l’autre moitié vers la mer d’Occident ; et ce sera en été comme en hiver.

Lausanne

Zacharie 14.8  Et il arrivera, en ce jour-là, que des eaux vives sortiront de Jérusalem, moitié à la mer orientale, moitié à la mer occidentale ; et cela aura lieu l’été et l’hiver.

Vigouroux

Zacharie 14.8  En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, une moitié d’elles coulera vers la mer d’orient, et une moitié vers la (dernière) mer d’occident ; elles couleront en hiver et en été.[14.8 Des eaux vives, etc. Cette prédiction ne saurait s’entendre à la lettre, de la Jérusalem terrestre, qu’on la considère depuis la persécution d’Antiochus, ou depuis sa dernière prise par les Romains. Ces eaux vives sont la figure du baptême et des autres sacrements de l’Eglise, de la doctrine de l’Evangile et de la grâce du Saint-Esprit. ― La mer orientale, la mer Morte qui représente les Juifs. ― La mer occidentale, la mer Méditerranée, qui figure les gentils. ― L’été et l’hiver, chez les Hébreux, comprennent l’année entière.]

Auguste Crampon

Zacharie 14.8  Et il arrivera en ce jour-là : Des eaux vives sortiront de Jérusalem, moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale ; il en sera ainsi en été comme en hiver.

Lemaistre de Sacy

Zacharie 14.8  En ce temps-là il sortira de Jérusalem des eaux vives, dont la moitié se répandra vers la mer d’Orient, et l’autre vers la mer d’Occident ; et elles couleront l’hiver et l’été.

Zadoc Kahn

Zacharie 14.8  En ce jour, des eaux vives s’épancheront de Jérusalem, la moitié vers la mer Orientale, l’autre moitié vers la mer Occidentale; il en sera ainsi, été comme hiver.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Zacharie 14.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Zacharie 14.8  וְהָיָ֣ה׀ בַּיֹּ֣ום הַה֗וּא יֵצְא֤וּ מַֽיִם־חַיִּים֙ מִיר֣וּשָׁלִַ֔ם חֶצְיָ֗ם אֶל־הַיָּם֙ הַקַּדְמֹונִ֔י וְחֶצְיָ֖ם אֶל־הַיָּ֣ם הָאַחֲרֹ֑ון בַּקַּ֥יִץ וּבָחֹ֖רֶף יִֽהְיֶֽה׃

La Vulgate

Zacharie 14.8  et erit in die illa exibunt aquae vivae de Hierusalem medium earum ad mare orientale et medium earum ad mare novissimum in aestate et in hieme erunt

La Septante

Zacharie 14.8  καὶ ἐν τῇ ἡμέρᾳ ἐκείνῃ ἐξελεύσεται ὕδωρ ζῶν ἐξ Ιερουσαλημ τὸ ἥμισυ αὐτοῦ εἰς τὴν θάλασσαν τὴν πρώτην καὶ τὸ ἥμισυ αὐτοῦ εἰς τὴν θάλασσαν τὴν ἐσχάτην καὶ ἐν θέρει καὶ ἐν ἔαρι ἔσται οὕτως.