×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Lévitique 22.13

Lévitique 22.13 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Lévitique 22.13  Mais la fille d’un sacrificateur qui sera veuve ou répudiée, sans avoir d’enfants, et qui retournera dans la maison de son père comme dans sa jeunesse, pourra manger de la nourriture de son père. Aucun étranger n’en mangera.

Segond dite « à la Colombe »

Lévitique 22.13  Mais la fille d’un sacrificateur qui sera veuve ou répudiée, sans avoir de descendance, et qui retournera dans la maison de son père comme dans sa jeunesse pourra manger de la nourriture de son père. Aucun étranger n’en mangera.

Nouvelle Bible Segond

Lévitique 22.13  Mais la fille d’un prêtre qui est veuve ou répudiée, sans avoir de descendance, et qui revient chez son père comme dans sa jeunesse pourra manger du pain de son père. Aucun profane n’en mangera.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Lévitique 22.13  Mais la fille d’un sacrificateur qui sera veuve ou répudiée, sans avoir d’enfant, et qui retournera dans la maison de son père comme dans sa jeunesse, pourra manger de la nourriture de son père. Aucun étranger n’en mangera.

Segond 21

Lévitique 22.13  En revanche, la fille d’un prêtre qui sera veuve ou rejetée par son mari, sans enfant, et qui retournera dans la maison de son père comme dans sa jeunesse pourra manger de la nourriture de son père. Aucune personne étrangère n’en mangera.

Les autres versions

Bible du Semeur

Lévitique 22.13  Mais si elle est devenue veuve ou si elle est divorcée et sans enfants, et qu’elle soit retournée dans la maison de son père comme au temps de sa jeunesse, elle partagera la nourriture de son père ; mais aucun profane n’en mangera.

Traduction œcuménique de la Bible

Lévitique 22.13  mais si une fille de prêtre est devenue veuve ou a été répudiée, si elle n’a pas d’enfants et qu’elle soit retournée chez son père comme au temps de sa jeunesse, alors elle peut manger de la nourriture de son père, bien qu’aucun laïc n’en puisse manger.

Bible de Jérusalem

Lévitique 22.13  mais si elle est devenue veuve ou a été répudiée et que, n’ayant pas d’enfant, elle ait dû retourner à la maison de son père comme au temps de sa jeunesse, elle mangera de la nourriture de son père. Nul laïc n’en mangera :

Bible Annotée

Lévitique 22.13  mais une fille de sacrificateur veuve ou répudiée et sans enfants, et qui sera rentrée dans la maison de son père comme elle y était dans sa jeunesse, partagera la nourriture de son père ; mais nul étranger n’en mangera.

John Nelson Darby

Lévitique 22.13  Mais si une fille de sacrificateur est veuve ou répudiée, et n’a pas d’enfants, et est retournée dans la maison de son père, comme dans sa jeunesse, elle mangera du pain de son père ; mais aucun étranger n’en mangera.

David Martin

Lévitique 22.13  Mais si la fille du Sacrificateur est veuve, ou répudiée, et si elle n’a point d’enfants, étant retournée en la maison de son père, comme [elle y demeurait en] sa jeunesse, elle mangera de la viande de son père ; mais nul étranger n’en mangera.

Osterwald

Lévitique 22.13  Mais si une fille de sacrificateur, étant veuve, ou répudiée, et sans enfants, retourne à la maison de son père, comme dans sa jeunesse, elle mangera de la nourriture de son père ; mais nul étranger n’en mangera.

Auguste Crampon

Lévitique 22.13  Mais si la fille d’un prêtre, devenue veuve ou répudiée, sans avoir d’enfants, retourne dans la maison de son père, comme elle y était dans sa jeunesse, elle pourra manger de la nourriture de son père ; mais aucun étranger n’en mangera.

Lemaistre de Sacy

Lévitique 22.13  mais si étant veuve ou répudiée, et sans enfants, elle retourne à la maison de son père, elle mangera des viandes dont mange sou père, comme elle avait accoutume étant fille. Nul étranger n’aura le pouvoir de manger de ces viandes.

André Chouraqui

Lévitique 22.13  Quand une fille de desservant est veuve ou répudiée et sans semence, elle retourne en la maison de son père, comme en sa jeunesse ; elle mange du pain de son père. Tout étranger n’en mangera pas.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Lévitique 22.13  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Lévitique 22.13  וּבַת־כֹּהֵן֩ כִּ֨י תִהְיֶ֜ה אַלְמָנָ֣ה וּגְרוּשָׁ֗ה וְזֶרַע֮ אֵ֣ין לָהּ֒ וְשָׁבָ֞ה אֶל־בֵּ֤ית אָבִ֨יהָ֙ כִּנְעוּרֶ֔יהָ מִלֶּ֥חֶם אָבִ֖יהָ תֹּאכֵ֑ל וְכָל־זָ֖ר לֹא־יֹ֥אכַל בֹּֽו׃ ס

Versions étrangères

New Living Translation

Lévitique 22.13  But if she becomes a widow or is divorced and has no children to support her, and she returns to live in her father's home, she may eat her father's food again. But other than these exceptions, only members of the priests' families are allowed to eat the sacred offerings.