Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Joël 1.20

Joël 1.20 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Les bêtes mêmes des champs lèvent la tête vers vous, comme la terre altérée qui demande de la pluie ; parce que les sources des eaux ont été séchées, et que le feu a dévoré ce qu’il y avait de plus agréable dans les prairies.
MARMême toutes les bêtes des champs crient à toi, parce que les cours des eaux sont taris, et que le feu a consumé les cabanes du désert.
OSTMême les bêtes sauvages soupirent après toi, car les courants d’eaux sont desséchés, et le feu dévore les pâturages du désert.
CAHLes animaux des champs sont haletants vers toi, car les rigoles d’eau sont taries, et le feu a consumé les demeures du désert.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRles bêtes des champs aussi languissent après toi, car l’eau des ruisseaux est tarie, et un feu dévore les pacages de la plaine.
LAULes bêtes des champs aussi brament après toi, car les cours d’eau sont à sec et le feu dévore les pâturages du désert.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYLes bêtes des champs aussi crient à toi, car les cours d’eau sont desséchés, et le feu a dévoré les pâturages du désert.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANMême les bêtes sauvages brament après toi, parce que les courants d’eau sont taris et que le feu a dévoré les pâturages du désert.
ZAKMême les bêtes des champs soupirent après toi, car les cours d’eau sont taris, et le feu a dévoré les pâturages du désert.
VIGLes bêtes mêmes des champs, comme une aire altérée de (qui a soif de la) pluie, lèvent la tête vers vous, parce que les sources des eaux sont desséchées, et que le feu a dévoré la beauté des prairies (ce qu’il y avait de beau dans le désert).
FILLes bêtes mêmes des champs, comme une aire altérée de pluie, lèvent la tête vers Vous, parce que les sources des eaux sont desséchées, et que le feu a dévoré la beauté des prairies.
LSGLes bêtes des champs crient aussi vers toi ; Car les torrents sont à sec, Et le feu a dévoré les plaines du désert.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRALes bêtes sauvages mêmes brament après vous, parce que les courants d’eau sont à sec, et que le feu a dévoré les pâturages du désert.
BPCLes animaux des champs, eux-mêmes, brament après toi, - car les cours d’eau sont à sec, - le feu a dévoré tous les pâturages de la steppe.
JERMême les bêtes des champs languissent après toi, car les cours d’eau sont à sec, le feu a dévoré les pacages des landes.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGLes bêtes des champs crient aussi vers toi; Car les torrents sont à sec, Et le feu a dévoré les plaines du désert.
CHUMême la bête du champ brame vers toi. Oui, les ruisseaux d’eau sont séchés ; le feu mange l’oasis du désert.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPles bêtes sauvages ont crié vers toi, car les torrents sont à sec et le feu a dévoré les pâturages du désert.
S21Les bêtes sauvages crient aussi vers toi, car les torrents sont à sec et le feu a dévoré les plaines du désert.
KJFLes bêtes des champs crient aussi à toi, car les cours d’eaux sont desséchés, et le feu a dévoré les pâturages du désert.
LXXκαὶ τὰ κτήνη τοῦ πεδίου ἀνέβλεψαν πρὸς σέ ὅτι ἐξηράνθησαν ἀφέσεις ὑδάτων καὶ πῦρ κατέφαγεν τὰ ὡραῖα τῆς ἐρήμου.
VULsed et bestiae agri quasi area sitiens imbrem suspexerunt ad te quoniam exsiccati sunt fontes aquarum et ignis devoravit speciosa deserti
BHSגַּם־בַּהֲמֹ֥ות שָׂדֶ֖ה תַּעֲרֹ֣וג אֵלֶ֑יךָ כִּ֤י יָֽבְשׁוּ֙ אֲפִ֣יקֵי מָ֔יִם וְאֵ֕שׁ אָכְלָ֖ה נְאֹ֥ות הַמִּדְבָּֽר׃ פ
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !