×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Osée 7.4

Osée 7.4 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, Semblables à un four chauffé par le boulanger : Il cesse d’attiser le feu Depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Segond dite « à la Colombe »

Osée 7.4  Ils sont tous adultères,
Semblables à un four chauffé par le boulanger.
Il cesse d’attiser le feu
Depuis qu’il a pétri la pâte
Jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Nouvelle Bible Segond

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, semblables à un four chauffé par le boulanger. Il cesse d’attiser le feu depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, Semblables à un four chauffé par le boulanger : Il cesse d’attiser le feu Depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Segond 21

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, semblables à un four chauffé par le boulanger : il cesse d’attiser le feu depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Les autres versions

Bible du Semeur

Osée 7.4  Tous, ils sont adultères,
brûlant comme le four du boulanger,
qu’il n’a nul besoin d’attiser
depuis qu’il a pétri la pâte
jusqu’à ce qu’elle soit entièrement levée.

Traduction œcuménique de la Bible

Osée 7.4  Tous, ils sont adultères.
Ils sont comme un four brûlant que le boulanger cesse d’attiser
depuis que la pâte est pétrie jusqu’à ce qu’elle lève.

Bible de Jérusalem

Osée 7.4  Tous sont adultères, ils sont comme un four brûlant que le boulanger cesse d’attiser depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle ait levé.

Bible Annotée

Osée 7.4  Tous ils sont adultères, pareils à un four allumé par un boulanger qui cesse de veiller depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

John Nelson Darby

Osée 7.4  Tous, ils commettent l’adultère, comme un four allumé par le boulanger, qui cesse de l’attiser depuis qu’il s’est mis à pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle ait levé.

David Martin

Osée 7.4  Eux tous commettent adultère, [étant embrasés] comme un four que le fournier a chauffé, [après qu’il] a cessé d’éveiller depuis que la pâte est pétrie jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Osterwald

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, pareils au four chauffé par le boulanger, qui cesse d’attiser le feu depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Auguste Crampon

Osée 7.4  Ils sont tous adultères, pareils à un four allumé par le boulanger, qui cesse d’attiser le feu, depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Lemaistre de Sacy

Osée 7.4  Ils sont tous des adultères, semblables à un four, où l’on a déjà mis le feu ; et la ville ne s’est presque point reposée depuis que le levain a été mêlé avec la pâte, jusqu’à ce que la pâte ait été toute levée.

André Chouraqui

Osée 7.4  Tous adultères, comme le four brûlant du boulanger ; à peine éveillé, la pâte est pétrie jusqu’à sa fermentation.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Osée 7.4  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Osée 7.4  כֻּלָּם֙ מְנָ֣אֲפִ֔ים כְּמֹ֣ו תַנּ֔וּר בֹּעֵ֖רָה מֵֽאֹפֶ֑ה יִשְׁבֹּ֣ות מֵעִ֔יר מִלּ֥וּשׁ בָּצֵ֖ק עַד־חֻמְצָתֹֽו׃

Versions étrangères

New Living Translation

Osée 7.4  They are all adulterers, always aflame with lust. They are like an oven that is kept hot even while the baker is still kneading the dough.