×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Daniel 1.3

Daniel 1.3 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Alors le roi dit à Asphénez, chef des eunuques, qu’il prît d’entre les enfants d’Israël, et de la race des rois et des princes, de jeunes hommes,
MAREt le Roi dit à Aspenaz, Capitaine de ses Eunuques, qu’il amenât d’entre les enfants d’Israël, et de la race Royale et des principaux Seigneurs,
OSTEt le roi ordonna à Ashpénaz, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les enfants d’Israël, de la race royale et des principaux seigneurs,
CAHEt le roi dit à Aschpenaz, chef des eunuques, de lui amener des enfants d’Israel, de race royale, et des princes ;
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt le roi ordonna à Aspenas, chef de ses eunuques, d’amener des enfants d’Israël et de race royale et de noble extraction,
LAUEt le roi dit à Aspenaz, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les fils d’Israël, et de la race royale, et d’entre les nobles,
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt le roi dit à Ashpenaz, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les fils d’Israël, et de la semence royale et d’entre les nobles,
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt le roi ordonna à Aspénaz, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les enfants d’Israël de race royale ou des familles principales,
ZAKLe roi ordonna à Achpenaz, chef de ses eunuques, d’amener, d’entre les enfants d’Israël, issus de la lignée royale et des familles nobles,
VIGLe roi dit à Asphénez, chef des eunuques, d’amener quelques-uns des enfants d’Israël, de race royale et princière,[1.3 Préposé des eunuques (præpositus eunuchorum) ; c’est-à-dire chef des officiers de la cour. On donnait communément le nom d’eunuques aux officiers du palais des rois d’Orient, parce que pour l’ordinaire ils étaient réellement eunuques. ― Des princes ; des premiers par le rang ; c’est le vrai sens du tyrannorum de la Vulgate, expliqué par l’hébreu ou plutôt par l’idiome des anciens Perses, car l’hébreu Phartemîn ou Partemîn, tire probablement son origine de Pardomim, qui signifie en effet les grands, les premiers (primi, magnates). Nous dirons de même des différentes leçons des Septante, (partommein, porthemmein, phortommin, porthommein).]
FILLe roi dit à Asphénez, chef des eunuques, d’amener quelques-uns des enfants d’Israël, de race royale et princière,
LSGLe roi donna l’ordre à Aschpenaz, chef de ses eunuques, d’amener quelques-uns des enfants d’Israël de race royale ou de famille noble,
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRALe roi dit à Asphenez, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les enfants d’Israël, de la race royale ou de la noblesse,
BPCAlors le roi donna l’ordre à Asphenez, chef de ses eunuques, d’amener d’entre les enfants d’Israël de race royale ou de famille noble,
JERLe roi dit à Ashpenaz, chef de ses eunuques, de prendre d’entre les gens d’Israël quelques enfants de race royale ou de grande famille :
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGLe roi donna l’ordre à Aschpenaz, chef de ses eunuques, d’amener quelques-uns des enfants d’Israël de race royale ou de famille noble,
CHULe roi dit à Ashpenaz, le maître de ses eunuques, de faire venir des Benéi Israël, de la semence royale et des nobles,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPLe roi demanda à Achpénaz, chef des eunuques, de choisir parmi les Israélites quelques enfants de race royale ou de grande famille.
S21Le roi donna l’ordre à Ashpenaz, le responsable de ses eunuques, de faire venir quelques Israélites de sang royal ou de famille noble.
KJFEt le roi dit à Ashpénaz, chef de ses eunuques, qu’il amène certains enfants d’Israël, de la semence royale et des princes,
LXXκαὶ εἶπεν ὁ βασιλεὺς Αβιεσδρι τῷ ἑαυτοῦ ἀρχιευνούχῳ ἀγαγεῖν αὐτῷ ἐκ τῶν υἱῶν τῶν μεγιστάνων τοῦ Ισραηλ καὶ ἐκ τοῦ βασιλικοῦ γένους καὶ ἐκ τῶν ἐπιλέκτων.
VULEt ait rex Asphenez, praeposito eunuchorum, ut introduceret de filiis Israel, et de semine regio et tyrannorum,
BHSוַיֹּ֣אמֶר הַמֶּ֔לֶךְ לְאַשְׁפְּנַ֖ז רַ֣ב סָרִיסָ֑יו לְהָבִ֞יא מִבְּנֵ֧י יִשְׂרָאֵ֛ל וּמִזֶּ֥רַע הַמְּלוּכָ֖ה וּמִן־הַֽפַּרְתְּמִֽים׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !