×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Lamentations 4.17

Lamentations 4.17 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC ( Aïn. ) Lorsque nous subsistions encore, nos yeux se sont lassés dans l’attente d’un vain secours, en tenant nos regards attachés sur une nation qui ne pouvait nous sauver.
MAR[Hajin.] Jusqu’ici nos yeux se sont consumés après notre aide de néant ; nous avons regardé de dessus nos lieux élevés vers une nation qui ne peut pas délivrer.
OSTEt pour nous, nos yeux se sont consumés jusqu’ici après un vain secours. Du haut de nos tours, nous avons regardé vers une nation qui ne pouvait nous délivrer.
CAHNos yeux s’épuisent à regarder vainement encore après notre salut ; sur nos observatoires nous avons fixé le regard vers une nation qui ne nous sauvait pas.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRNos yeux languissent encore après notre délivrance ; vanité ! De nos vedettes nous cherchons à découvrir un peuple ; il ne nous délivre pas !
LAUEt nous, toujours, nos yeux se consument après le secours... Vanité ! À nos postes de guet, nous guettons [la venue] d’un peuple qui ne délivre pas.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYPour nous, nos yeux se consumaient après un secours de vanité ; nous avons attendu continuellement une nation qui ne sauvait pas.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt nous, nos yeux se consumaient encore Après un vain secours ; Du haut de nos tours nous regardions attentivement Vers une nation qui ne délivrait point !
ZAKNos yeux n’avaient cessé de se consumer dans le vain espoir d’un secours ; dans notre [folle] confiance, nous mettions notre attente en un peuple impuissant à secourir
VIGLorsque nous subsistions encore, nos yeux se sont lassés dans l’attente d’un (de notre) vain secours, tandis que nous tenions nos regards attachés sur une nation qui ne pouvait pas nous sauver. Sadé.
FILLorsque nous subsistions encore, nos yeux se sont lassés dans l’attente d’un vain secours, tandis que nous tenions nos regards attachés sur une nation qui ne pouvait pas nous sauver.
LSGNos yeux se consumaient encore, Et nous attendions vainement du secours ; Nos regards se portaient avec espérance Vers une nation qui ne nous a pas délivrés.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAEt nous, nos yeux se consumaient encore à attendre un vain secours ; du haut de nos tours, nous regardions vers une nation qui ne peut sauver.

TSADÉ.
BPCEt nos yeux se consumaient encore - après un vain secours ; Du haut de nos tours nous regardions - vers un peuple qui ne pouvait pas nous aider.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGNos yeux se consumaient encore, Et nous attendions vainement du secours ; Nos regards se portaient avec espérance Vers une nation qui ne nous a pas délivrés.
CHUNos yeux se consument encore vers notre aide. Fumée ! À notre aguet, nous guettons une nation qui ne sauve pas.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPEt nos yeux s’épuisaient attendant un secours illusoire; nous attendions, de nos miradors, une nation incapable de sauver.
S21Nos yeux s’épuisaient encore à guetter un secours qui ne venait pas, notre regard s’était tourné vers une nation incapable de nous délivrer.
KJFQuant à nous, jusqu’ici nos yeux se sont consumés après un vain secours: durant notre surveillance nous avons guetté vers une nation qui ne pouvait nous sauver.
LXXἔτι ὄντων ἡμῶν ἐξέλιπον οἱ ὀφθαλμοὶ ἡμῶν εἰς τὴν βοήθειαν ἡμῶν μάταια ἀποσκοπευόντων ἡμῶν ἀπεσκοπεύσαμεν εἰς ἔθνος οὐ σῷζον.
VULAIN cum adhuc subsisteremus defecerunt oculi nostri ad auxilium nostrum vanum cum respiceremus adtenti ad gentem quae salvare non poterat
BHSעֹודֵ֨ינוּ֙ תִּכְלֶ֣ינָה עֵינֵ֔ינוּ אֶל־עֶזְרָתֵ֖נוּ הָ֑בֶל בְּצִפִּיָּתֵ֣נוּ צִפִּ֔ינוּ אֶל־גֹּ֖וי לֹ֥א יֹושִֽׁעַ׃ ס
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !