×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 4.20

Jérémie 4.20 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 4.20  On annonce ruine sur ruine, Car tout le pays est ravagé ; Mes tentes sont ravagées tout à coup, Mes pavillons en un instant.

Segond dite « à la Colombe »

Jérémie 4.20  On annonce désastre sur désastre,
Car tout le pays est dévasté ;
Soudain mes tentes sont dévastées tout à coup,
Mes abris de toile en un instant.

Nouvelle Bible Segond

Jérémie 4.20  On annonce désastre sur désastre : tout le pays est ravagé ; mes tentes sont ravagées tout à coup, mes abris de toile en un instant.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 4.20  On annonce ruine sur ruine, Car tout le pays est ravagé ; Mes tentes sont ravagées tout à coup, Mes pavillons en un instant.

Segond 21

Jérémie 4.20  On annonce désastre sur désastre, car tout le pays est dévasté. Soudain, mes tentes sont dévastées, mes abris en toile le sont en un instant.

Les autres versions

Bible du Semeur

Jérémie 4.20  On crie : « Brèche sur brèche ! »
Tout le pays est ravagé !
Soudain, mes tentes sont détruites
et mes abris en un instant.

Traduction œcuménique de la Bible

Jérémie 4.20  On crie : « Désastre sur désastre ! »
Oui, tout le pays est dévasté.
Soudain mon campement est dévasté,
en un instant, mes tentes.

Bible de Jérusalem

Jérémie 4.20  On annonce désastre sur désastre : tout le pays est dévasté, d’un coup mes tentes sont détruites, mes abris, en un clin d’œil.

Bible Annotée

Jérémie 4.20  On annonce brèche sur brèche car tout le pays est ravagé ; tout d’un coup on détruit mes tentes ; en un instant, mes pavillons.

John Nelson Darby

Jérémie 4.20  Ruine sur ruine se fait entendre, car tout le pays est dévasté : soudain mes tentes sont dévastées, en un moment, mes courtines.

David Martin

Jérémie 4.20  Une ruine est appelée par l’autre, car toute la terre est détruite ; mes tentes ont été incontinent détruites, [et] mes pavillons en un moment.

Osterwald

Jérémie 4.20  Ruine sur ruine est annoncée ; car tout le pays est détruit ; mes tentes sont détruites tout d’un coup, mes pavillons en un moment !

Auguste Crampon

Jérémie 4.20  On annonce ruine sur ruine ; car tout le pays est ravagé. Tout d’un coup on détruit mes tentes, en un instant mes pavillons.

Lemaistre de Sacy

Jérémie 4.20  On a vu venir malheur sur malheur ; toute la terre a été ravagée, mes tentes ont été abattues tout d’un coup, et mes pavillons renversés.

André Chouraqui

Jérémie 4.20  Brisure sur brisure est criée : oui, elle est razziée, toute la terre ! Soudain, elles ont été razziées, mes tentes, en un instant, mes tentures.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 4.20  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 4.20  שֶׁ֤בֶר עַל־שֶׁ֨בֶר֙ נִקְרָ֔א כִּ֥י שֻׁדְּדָ֖ה כָּל־הָאָ֑רֶץ פִּתְאֹם֙ שֻׁדְּד֣וּ אֹהָלַ֔י רֶ֖גַע יְרִיעֹתָֽי׃

Versions étrangères

New Living Translation

Jérémie 4.20  Waves of destruction roll over the land, until it lies in complete desolation. Suddenly, every tent is destroyed; in a moment, every shelter is crushed.