×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 14.17

Jérémie 14.17 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 14.17  Dis-leur cette parole : Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, Et elles ne s’arrêtent pas ; Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d’un grand coup, D’une plaie très douloureuse.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 14.17  Dis-leur cette parole : Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, Et elles ne s’arrêtent pas ; Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d’un grand coup, D’une plaie très douloureuse.

Segond 21

Jérémie 14.17  « Dis-leur cette parole : ‹ Les larmes coulent de mes yeux nuit et jour, sans arrêt, parce que la jeune fille de mon peuple a été frappée d’un grand désastre, d’une blessure très douloureuse.

Les autres versions

Bible Annotée

Jérémie 14.17  Et tu leur diras cette parole : Mes yeux se fondront en larmes nuit et jour et ne cesseront point. Car un grand désastre va frapper la vierge, fille de mon peuple ; c’est une plaie très douloureuse.

John Nelson Darby

Jérémie 14.17  Et tu leur diras cette parole : Que mes yeux se fondent en larmes, nuit et jour, et qu’ils ne cessent pas, car la vierge, fille de mon peuple, est ruinée d’une grande ruine, d’un coup très-douloureux.

David Martin

Jérémie 14.17  Tu leur diras donc cette parole-ci : que mes yeux se fondent en larmes nuit et jour, et qu’ils ne cessent point ; car la vierge, fille de mon peuple, a été fort maltraitée, la plaie [en] est fort douloureuse.

Ostervald

Jérémie 14.17  Et dis-leur cette parole : Que mes yeux se fondent en larmes nuit et jour, et qu’ils ne cessent point ! Car la vierge, fille de mon peuple, a été frappée d’un grand coup, d’une plaie fort douloureuse.

Lausanne

Jérémie 14.17  Tu leur diras donc cette parole : Que de mes yeux coulent des larmes, nuit et jour, et qu’elles ne s’arrêtent point ! Car la vierge, fille de mon peuple, est brisée d’une grande brisure, d’une plaie très douloureuse.

Vigouroux

Jérémie 14.17  Tu leur diras cette parole : Que mes yeux versent des larmes jour et nuit et qu’ils ne se taisent pas, parce que la vierge, fille de mon peuple, a été brisée par une grande ruine, sa pluie est tout à fait mauvaise (extrêmement grave).[14.17 Voir Lamentations, 1, 16 ; 2, 18. ― Qu’ils ne se taisent pas ; qu’ils ne cessent pas de faire couler des larmes.]

Auguste Crampon

Jérémie 14.17  Et tu leur diras cette parole : Mes yeux se fondront en larmes la nuit et le jour, sans arrêt ; car la vierge, fille de mon peuple, va être frappée d’un grand désastre, d’une plaie très douloureuse.

Lemaistre de Sacy

Jérémie 14.17  Vous leur direz cette parole : Que mes yeux versent jour et nuit des ruisseaux de larmes, et qu’ils ne se taisent point ; parce que la vierge, la fille de mon peuple, a été accablée sous la grandeur de ses ruines, et que sa plaie est mortelle et incurable .

Zadoc Kahn

Jérémie 14.17  Et toi, tu leur adresseras cette parole : Nuit et jour mes yeux fondent en larmes, sans discontinuer, car la vierge, fille de mon peuple, est atteinte d’une terrible catastrophe, d’une blessure douloureuse à l’extrême.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 14.17  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 14.17  וְאָמַרְתָּ֤ אֲלֵיהֶם֙ אֶת־הַדָּבָ֣ר הַזֶּ֔ה תֵּרַ֨דְנָה עֵינַ֥י דִּמְעָ֛ה לַ֥יְלָה וְיֹומָ֖ם וְאַל־תִּדְמֶ֑ינָה כִּי֩ שֶׁ֨בֶר גָּדֹ֜ול נִשְׁבְּרָ֗ה בְּתוּלַת֙ בַּת־עַמִּ֔י מַכָּ֖ה נַחְלָ֥ה מְאֹֽד׃

La Vulgate

Jérémie 14.17  et dices ad eos verbum istud deducant oculi mei lacrimam per noctem et diem et non taceant quoniam contritione magna contrita est virgo filia populi mei plaga pessima vehementer