×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 65.20

Esaïe 65.20 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours ; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours ; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

Segond 21

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus de nouveau-né qui vive quelques jours seulement, ni de vieillard qui meure avant d’avoir terminé tout son parcours. Celui qui mourra à 100 ans sera considéré comme jeune et celui qui n’atteindra pas 100 ans sera considéré comme maudit.

Les autres versions

Bible Annotée

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus là de nourrisson né pour peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse pas le nombre de ses jours ; car on mourra jeune en mourant centenaire, et la malédiction frappera le pécheur à l’âge de cent ans ;

John Nelson Darby

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus, dès lors, ni petit enfant de peu de jours, ni vieillard qui n’ait pas accompli ses jours. Car le jeune homme mourra âgé de cent ans, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

David Martin

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus désormais aucun enfant né depuis peu de jours, ni aucun vieillard qui n’accomplisse ses jours ; car celui qui mourra âgé de cent ans [sera encore] jeune ; mais le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

Ostervald

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus là d’enfant né pour peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse ses jours ; car celui qui mourra à cent ans, sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans, sera maudit.

Lausanne

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus, après cela, ni enfant de quelques jours ni vieillard qui n’accomplisse ses jours ; car un jeune homme mourra âge de cent ans, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.

Vigouroux

Esaïe 65.20  On n’y verra plus d’enfant(s) qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse le temps de sa vie ; car l’enfant mourra à cent ans, et le pécheur de cent ans sera maudit.[65.20-25 « Toutes les prophéties de ce genre [qui ne peuvent s’appliquer à la vie éternelle] se rapportent sans conteste à la résurrection des justes [les nouveaux cieux et la nouvelle terre], qui aurai lieu après l’avènement de l’Antéchrist et l’anéantissement des nations soumises à son autorité : alors les justes règneront sur la terre, croissant à la suite de l’apparition du Seigneur ; ils s’accoutumeront, grâce à lui, à saisir la gloire du Père et, dans ce royaume, ils accèderont au commerce des saints anges ainsi qu’à la communion et à l’union avec les réalités spirituelles. Et tous ceux que le Seigneur trouvera en leur chair, l’attendant des cieux après avoir enduré la tribulation et avoir échappé aux mains de l’Impie, ce sont ceux dont le prophète a dit : voir Isaïe, 6, 12 (…) Si certains essaient d’entendre de telles prophéties dans un sens allégorique, ils ne parviendront même pas à tomber d’accord entre eux sur tous les points. D’ailleurs, ils seront convaincus d’erreur par les textes eux-mêmes, qui disent : voir Isaïe, 6, 11 ; 13, 9 ; 26, 10 (…) Ces événements ne sauraient se situer dans les lieux supracélestes car Dieu « montrera sa splendeur à toute la terre qui est sous le ciel » voir Baruch, 5, 3 (saint Irénée, Contre les hérésies, V, 35, 1-2).] [65.20 Parce que l’enfant mourra, etc. ; c’est-à-dire, c’est parce qu’il ne mourra qu’à cent ans, que l’enfant ne vivra pas seulement peu de jours. L’hébreu dit : « Il n’y aura plus d’enfant né pour peu de jours et ce sera mourir jeune que de mourir centenaire. »]

Auguste Crampon

Esaïe 65.20  Il n’y aura plus là d’enfant pour peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse pas le nombre de ses jours ; car ce sera mourir jeune que de mourir centenaire, et c’est à cent ans que la malédiction atteindra le pécheur.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 65.20  On n’y verra point d’enfant qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui ne remplisse le temps de sa vie ; parce que celui qui sera un enfant de cent ans, mourra, et le pécheur de cent années sera maudit.

Zadoc Kahn

Esaïe 65.20  On n’y verra plus d’enfant [ne vivant que] quelques jours, ni de vieillard qui n’achève sa carrière; car sera considéré comme jeune homme celui qui mourra à cent ans, et comme maudit le pécheur devenu centenaire.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 65.20  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 65.20  לֹא־יִֽהְיֶ֨ה מִשָּׁ֜ם עֹ֗וד ע֤וּל יָמִים֙ וְזָקֵ֔ן אֲשֶׁ֥ר לֹֽא־יְמַלֵּ֖א אֶת־יָמָ֑יו כִּ֣י הַנַּ֗עַר בֶּן־מֵאָ֤ה שָׁנָה֙ יָמ֔וּת וְהַ֣חֹוטֶ֔א בֶּן־מֵאָ֥ה שָׁנָ֖ה יְקֻלָּֽל׃

La Vulgate

Esaïe 65.20  non erit ibi amplius infans dierum et senex qui non impleat dies suos quoniam puer centum annorum morietur et peccator centum annorum maledictus erit