×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 56.11

Esaïe 56.11 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 56.11  Et ce sont des chiens voraces, insatiables ; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre ; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier : —

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 56.11  Et ce sont des chiens voraces, insatiables ; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre ; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier :

Segond 21

Esaïe 56.11  Pourtant, ce sont aussi des chiens voraces, insatiables. Ce sont des bergers incompétents en matière de discernement. Tous suivent leur propre voie, chacun sans exception à la recherche de son profit.

Les autres versions

Bible Annotée

Esaïe 56.11  et ces chiens sont avides, insatiables ; ce sont des bergers qui ne savent pas comprendre ; ils vont tous leur chemin à eux, chacun après son profit, du premier au dernier :

John Nelson Darby

Esaïe 56.11  et ces chiens sont voraces, ils ne savent pas être rassasiés : ce sont des bergers qui ne savent pas comprendre. Tous, ils tournent leurs regards vers leur propre chemin, chacun vers son intérêt particulier, jusqu’au dernier.

David Martin

Esaïe 56.11  Ce sont des chiens goulus, qui ne savent ce que c’est que d’être rassasiés ; et ce sont des pasteurs qui ne savent rien comprendre ; ils se sont tous tournés à leur train, chacun à son gain déshonnête dans son quartier, [en disant] :

Ostervald

Esaïe 56.11  Les chiens sont voraces, ils ne peuvent se rassasier. Et les bergers sont sans intelligence, suivant tous leur propre voie, courant chacun à ses profits, jusqu’au dernier.

Lausanne

Esaïe 56.11  Et les chiens sont voraces{Héb. forts en appétit.} ils ne savent être rassasiés, et eux, les bergers, ne savent rien discerner ; ils se sont tous tournés vers leur propre voie, chacun à son gain, jusqu’au dernier :

Vigouroux

Esaïe 56.11  Et ces chiens impudents ne peuvent se rassasier ; les pasteurs eux-mêmes n’ont aucune intelligence ; chacun se détourne pour suivre sa voie ; chacun va à son avarice, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.[56.11 Voir Jérémie, 6, 13 ; 8, 10.]

Auguste Crampon

Esaïe 56.11  Ce sont des chiens voraces, ils ne savent pas se rassasier. Et ce sont des bergers, ils ne savent rien comprendre ! Tous suivent leur propre chemin, chacun selon son profit, du premier jusqu’au dernier.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 56.11  Ce sont des chiens qui ont perdu toute honte, et qui ne se rassasient jamais : les pasteurs mêmes n’ont aucune intelligence : chacun se détourne pour suivre sa voie ; chacun suit ses intérêts, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.

Zadoc Kahn

Esaïe 56.11  Et ces chiens, effrontés de leur nature, sont insatiables; et eux-mêmes, les bergers, ne savent rien comprendre. Tous ils suivent leur propre voie, chacun, de son côté, poursuivant son intérêt.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 56.11  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 56.11  וְהַכְּלָבִ֣ים עַזֵּי־נֶ֗פֶשׁ לֹ֤א יָֽדְעוּ֙ שָׂבְעָ֔ה וְהֵ֣מָּה רֹעִ֔ים לֹ֥א יָדְע֖וּ הָבִ֑ין כֻּלָּם֙ לְדַרְכָּ֣ם פָּנ֔וּ אִ֥ישׁ לְבִצְעֹ֖ו מִקָּצֵֽהוּ׃

La Vulgate

Esaïe 56.11  et canes inpudentissimi nescierunt saturitatem ipsi pastores ignoraverunt intellegentiam omnes in viam suam declinaverunt unusquisque ad avaritiam suam a summo usque ad novissimum