×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 48.8

Esaïe 48.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 48.8  Tu n’en as rien appris, tu n’en as rien su, Et jadis ton oreille n’en a point été frappée : Car je savais que tu serais infidèle, Et que dès ta naissance tu fus appelé rebelle.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 48.8  Tu n’en as rien appris, tu n’en as rien su, Et jadis ton oreille n’en a point été frappée : Car je savais que tu serais infidèle, Et que dès ta naissance tu fus appelé rebelle.

Segond 21

Esaïe 48.8  Non, tu n’en as rien entendu, tu n’en as rien su et cela n’a jamais frappé ton oreille, car je savais que tu te comporterais en traître et qu’on t’appellerait « rebelle de naissance ».

Les autres versions

Bible Annotée

Esaïe 48.8  Tu n’as rien entendu, tu n’en as rien su, rien n’en est jamais venu à tes oreilles, parce que je savais que tu es toujours perfide et que dès le sein de ta mère ton nom est Rebelle.

John Nelson Darby

Esaïe 48.8  Et tu n’as pas entendu, et tu n’as pas su, et dès longtemps ton oreille ne s’est pas ouverte ; car je te connais : tu agis toujours perfidement, et tu as été appelé transgresseur dès la matrice.

David Martin

Esaïe 48.8  Encore n’as-tu pas entendu ; encore n’as-tu pas connu, et depuis ce temps ton oreille n’a point été ouverte ; car j’ai connu que tu agirais perfidement ; aussi as-tu été appelé Transgresseur dès le ventre.

Ostervald

Esaïe 48.8  Tu ne les as pas entendus, et tu ne les as pas connus, et ils n’ont pas encore frappé ton oreille ; car je savais que tu ne manquerais pas d’être infidèle, et tu as été appelé rebelle dès ta naissance.

Lausanne

Esaïe 48.8  Non, tu n’en as rien entendu, même tu n’en as rien su, même dès longtemps ton oreille ne s’y est pas ouverte, car je savais que tu es toujours perfide, et que tu t’appelles Rebelle dès le ventre [de ta mère].

Vigouroux

Esaïe 48.8  Tu ne les as (n’as) ni entendu(es) ni connu(es), et ton oreille (même) n’a pas été (était pas) ouverte (depuis longtemps à leur sujet) ; car je sais que tu seras certainement un prévaricateur, et dès le sein de ta mère je t’ai appelé transgresseur.

Auguste Crampon

Esaïe 48.8  Tu n’en as rien entendu, tu n’en as rien su ; jamais ton oreille n’en a rien perçu, parce que je savais que tu es tout à fait infidèle, que ton nom est Prévaricateur dès le sein de ta mère.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 48.8  Vous ne les avez ni entendues, ni connues, et présentement même votre oreille n’est point ouverte pour les comprendre : car je sais certainement que vous serez un prévaricateur, et dès le sein de votre mère je vous ai appelé le violateur de ma loi.

Zadoc Kahn

Esaïe 48.8  Non, tu n’en as rien entendu, rien connu jamais ton oreille n’en a été frappée, parce que je savais que grande est ta perfidie et que tu as reçu ce nom : infidèle dès le berceau.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 48.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 48.8  גַּ֣ם לֹֽא־שָׁמַ֗עְתָּ גַּ֚ם לֹ֣א יָדַ֔עְתָּ גַּ֕ם מֵאָ֖ז לֹא־פִתְּחָ֣ה אָזְנֶ֑ךָ כִּ֤י יָדַ֨עְתִּי֙ בָּגֹ֣וד תִּבְגֹּ֔וד וּפֹשֵׁ֥עַ מִבֶּ֖טֶן קֹ֥רָא לָֽךְ׃

La Vulgate

Esaïe 48.8  neque audisti neque cognovisti neque ex tunc aperta est auris tua scio enim quia praevaricans praevaricabis et transgressorem ex ventre vocavi te