×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 42.14

Esaïe 42.14 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 42.14  J’ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis contenu ; Je crierai comme une femme en travail, Je serai haletant et je soufflerai tout à la fois.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 42.14  J’ai longtemps gardé le silence,
Je me tais, je me contiens ;
Je gémis comme une femme en travail,
Je suis haletant et je souffle tout à la fois.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 42.14  Depuis toujours je garde le silence, je me tais, je me contiens ; comme une femme en travail je gémis, je suffoque et je suis haletant.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 42.14  J’ai longtemps gardé le silence, Je me suis tu, je me suis contenu ; Je crierai comme une femme en travail, Je serai haletant et je soufflerai tout à la fois.

Segond 21

Esaïe 42.14  J’ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis retenu de parler, mais désormais, je vais crier comme une femme en train d’accoucher, je serai haletant et je soufflerai tout à la fois.

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 42.14  Je me suis tu pendant longtemps,
j’ai gardé le silence, je me suis contenu
mais maintenant, comme une femme qui enfante, je pousse des gémissements,
et je respire en haletant.

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 42.14  Je suis depuis longtemps resté inactif,
je ne disais rien, je me contenais,
comme femme en travail, je gémis, je suffoque,
et je suis oppressé tout à la fois.

Bible de Jérusalem

Esaïe 42.14  "Longtemps j’ai gardé le silence, je me taisais, je me contenais. Comme la femme qui enfante, je gémissais, je soupirais tout en haletant.

Bible Annotée

Esaïe 42.14  Je me suis tu dès longtemps ; j’ai gardé le silence, je me suis contenu ; comme la femme qui enfante, je pousse des gémissements, je ne respire qu’en haletant.

John Nelson Darby

Esaïe 42.14  Dès longtemps je suis resté tranquille, je me suis tu, je me suis contenu. Je crierai comme une femme qui enfante, je soufflerai et je serai haletant à la fois.

David Martin

Esaïe 42.14  Je me suis tu dès longtemps ; me tiendrais-je en repos ? me retiendrais-je ? je crierai comme celle qui enfante, je détruirai, et j’engloutirai tout ensemble.

Osterwald

Esaïe 42.14  Je me suis tu dès longtemps, j’ai gardé le silence, je me suis contenu ; mais je crierai comme celle qui enfante, je serai haletant et je respirerai à la fois.

Auguste Crampon

Esaïe 42.14  Longtemps je me suis tu, j’ai gardé le silence, je me suis contenu ; comme la femme qui enfante, je gémis, je soupire et je suis haletant.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 42.14  Je me suis tu jusqu’à cette heure, je suis demeuré dans le silence, j’ai été dans la retenue ; mais maintenant je me ferai entendre comme une femme qui est dans les douleurs de l’enfantement : je détruirai tout, j’abîmerai tout.

André Chouraqui

Esaïe 42.14  J’étais coi de toute pérennité ; j’ai fait le sourd, je me suis maîtrisé. Comme une parturiente, je halète ; j’aspire et j’exhale tout ensemble.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 42.14  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 42.14  הֶחֱשֵׁ֨יתִי֙ מֵֽעֹולָ֔ם אַחֲרִ֖ישׁ אֶתְאַפָּ֑ק כַּיֹּולֵדָ֣ה אֶפְעֶ֔ה אֶשֹּׁ֥ם וְאֶשְׁאַ֖ף יָֽחַד׃