×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 20.1

Esaïe 20.1 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, vint assiéger Asdod et s’en empara,

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, vint assiéger Asdod et s’en empara,

Segond 21

Esaïe 20.1  L’année où, envoyé par le roi d’Assyrie Sargon, Tharthan vint faire le siège d’Asdod et s’empara de cette ville,

Les autres versions

Bible Annotée

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, vint contre Asdod et assiégea Asdod et la prit,

John Nelson Darby

Esaïe 20.1  L’année que le Tharthan vint à Asdod, quand Sargon, roi d’Assyrie, l’envoya (et il fit la guerre contre Asdod et la prit) :

David Martin

Esaïe 20.1  L’Année en laquelle Tartan, envoyé par Sargon Roi d’Assyrie, vint contre Asdod, et combattit contre Asdod, et la prit.

Ostervald

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan vint à Asdod, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, assiégea Asdod et la prit ;

Lausanne

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan vint à Asdod, Sargon, roi d’Assur, l’ayant envoyé, et combattit contre Asdod et la prit ;

Vigouroux

Esaïe 20.1  L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi des Assyriens, vint à Azot, l’assiégea et la prit ;[20.1-6 Seconde prophétie contre l’Egypte. Isaïe, sous les habits d’un captif, c’est-à-dire déchaussé et sans son vêtement de dessus, prédit le sort réservé aux Egyptiens et aux Ethiopiens. Nous avons donc ici une prophétie symbolique. L’Egypte et l’Ethiopie sont unies ensemble dans cet oracle, parce que c’était une dynastie d’origine éthiopienne qui régnait alors en Egypte. Les rois d’Assyrie accompliront ces oracles. Assaraddon, dans l’expédition qu’il fit en Egypte en 674, s’empara de Memphis et de Thèbes, de la femme du Pharaon Tharaka, d’un grand nombre de ses parents et de ses officiers. Le fils d’Assaraddon, Assurbanipal, entreprit plusieurs campagnes contre l’Egypte, en personne ou par ses généraux. Pendant la guerre qu’il fit contre le roi d’Ethiopie, Urdaman, qui était devenu maître de la vallée du Nil, le roi de Ninive livra la ville de Thèbes au pillage et y fit captifs une multitude d’Egyptiens, hommes et femmes.] [20.1 Tharthan. Voir 4 Rois, 18, 17. ― Azot ; une des cinq principales villes des Philistins. ― Tharthan n’est pas un nom propre, mais un titre de dignité équivalant à général ou chef d’armée. ― Sargon, roi des Assyriens, fut le fondateur de la dernière dynastie qui régna à Ninive. Il succéda à Salmanasar en 722 ou 721 et acheva le siège de Samarie, dont la chute entraîna la ruine complète du royaume d’Israël. En 720, il avait battu le roi d’Egypte et d’Ethiopie, Schabak, qui arrivait trop tard au secours des Israélites, mais qui voulait du moins sauver Hannon, roi de Gaza, son allié. L’armée assyrienne défit les armées égyptienne et philistine à Raphia, à l’entrée du désert. Schabak fut probablement obligé de se reconnaître tributaire de Sargon. A sa mort, en 712, il eut pour successeur sur le trône d’Egypte son fils Schabatok, et sur celui d’Ethiopie, Tahrakya, qui paraît avoir été son neveu. C’est en 711 qu’eut lieu la campagne contre Azot, mentionnée par Isaïe. Les Philistins avaient secoué le joug de l’Assyrie. Sargon, après la bataille de Raphia, avait déposé le roi d’Azot, Azuri, et mis à sa place le frère de ce dernier, Akhimit. Mais quand le roi de Ninive se fut éloigné, le parti égyptien, qui était le plus fort, renversa Akhimit et donna le pouvoir à Yavan. Les autres peuples voisins de la Palestine et Juda lui-même avaient pris part à ces mouvements, comme nous l’apprennent les inscriptions de Sargon. La campagne dont parle Isaïe avait pour but de châtier cette rébellion, faite vraisemblablement avec l’appui de l’Egypte. Après la prise d’Azot, Schabatok s’empressa d’envoyer une ambassade aux Assyriens pour reconnaître leur suprématie. Sargon mourut six ans après, en 705, laissant le royaume d’Assyrie à son fils Sennachérib.]

Auguste Crampon

Esaïe 20.1  L’année où Thartan vint à Azoth, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, assiégea Azoth et la prit,

Lemaistre de Sacy

Esaïe 20.1  L’année que Tharthan, envoyé par Sargon, roi des Assyriens, vint à Azot, l’assiégea et la prit :

Zadoc Kahn

Esaïe 20.1  L’année où Tartân arriva à Asdod, envoyé par le roi Sargôn, mit le siège devant cette ville et s’en empara,

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 20.1  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 20.1  בִּשְׁנַ֨ת בֹּ֤א תַרְתָּן֙ אַשְׁדֹּ֔ודָה בִּשְׁלֹ֣ח אֹתֹ֔ו סַֽרְגֹ֖ון מֶ֣לֶךְ אַשּׁ֑וּר וַיִּלָּ֥חֶם בְּאַשְׁדֹּ֖וד וַֽיִּלְכְּדָֽהּ׃

La Vulgate

Esaïe 20.1  in anno quo ingressus est Tharthan in Azotum cum misisset eum Sargon rex Assyriorum et pugnasset contra Azotum et cepisset eam

La Septante

Esaïe 20.1  τοῦ ἔτους οὗ εἰσῆλθεν Ταναθαν εἰς Ἄζωτον ἡνίκα ἀπεστάλη ὑπὸ Αρνα βασιλέως Ἀσσυρίων καὶ ἐπολέμησεν τὴν Ἄζωτον καὶ κατελάβετο αὐτήν.