Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 18.1

Esaïe 18.1 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Malheur à la terre qui fait du bruit de ses ailes, qui est au delà des fleuves d’Éthiopie,
MARMalheur au pays qui fait ombre avec des ailes, qui est au-delà des fleuves de Chus ;
OSTÔ toi, terre dont les ailes retentissent, qui es au-delà des fleuves de Cush ;
CAHAh ! pays sous l’ombrage des voiles, au delà des fleuves de Cousch,
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRHo ! Terre aux navires ailés qui es au delà des fleuves d’Ethiopie,
LAUMalheur à toi, terre dont les ailes retentissent, qui es au-delà des fleuves de Cusch ;
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYHa ! pays qui fais ombre avec tes ailes, toi qui es au delà des fleuves de Cush,
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANHa ! Terre où retentit le bruissement des ailes, au-delà des fleuves de Cus ;
ZAKÔ pays qu’ombragent les ailes (des voiles), situé par-delà les fleuves de l’Ethiopie,
VIGMalheur à la terre où retentit le bruit des (la cymbale de ses) ailes, qui est au-delà des fleuves d’Ethiopie,[18.1-7 Prophétie sur l’Ethiopie. Le prophète se montre plein de sympathie pour ce pays qui est en guerre contre l’Assyrie, l’ennemi commun.] [18.1 Malheur, etc. Voir Isaïe, 13, 1. ― On convient assez communément que cette prophétie regarde la terre de Chus ou d’Ethiopie, dont le roi Tharaca entreprit de secourir Jérusalem menacée par Sennachérib. ― Par la cymbale (cymbalo) ; le terme hébreu signifie sistre, instrument fort commun chez les Egyptiens. ― Ailes ; c’est-à-dire armées, que les Hébreux et même les Latins désignaient quelquefois par ce mot. Les Septante et le chaldéen l’ont entendu des ailes ou voiles des vaisseaux. ― Le mot traduit par cymbale est en hébreu : tselatsal, tintement, bruit, cymbale, sistre. Plusieurs commentateurs modernes y voient une allusion au tsaltsal, mouche très commune en Ethiopie et très dangereuse ainsi appelée chez les Gallas, et qui, chez d’autres peuplades, porte le nom de tsétsé. ― Au-delà des fleuves d’Ethiopie ; non seulement l’Ethiopie proprement dite ou le royaume de Méroé, qui s’étendait depuis la frontière méridionale de l’Egypte jusqu’à la jonction du Nil blanc et du Nil bleu, mais le pays au-delà de ces fleuves.]
FILMalheur à la terre où retentit le bruit des ailes, qui est au delà des fleuves d’Ethiopie,
LSGTerre, où retentit le cliquetis des armes, Au delà des fleuves de l’Éthiopie !
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAOh ! Terre ou résonne le bruissement des ailes, au delà des fleuves de Cusch !
BPCAh ! Pays du bruissement d’ailes - au delà des fleuves de Cousch.
JERMalheur ! pays du grillon ailé, au-delà des fleuves de Kush,
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGTerre, où retentit le cliquetis des armes, Au-delà des fleuves de l’Éthiopie !
CHUHoïe ! Terre, courtilière ailée, au-delà des fleuves de Koush,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPMalheur au pays des sauterelles ailées, au-delà des fleuves de Kouch,
S21Malheur à toi, pays des grillons ailés situé de l’autre côté des fleuves de l’Éthiopie,
KJFMalheur au pays ombrageant avec des ailes, qui est au-delà des fleuves d’Éthiopie,
LXXοὐαὶ γῆς πλοίων πτέρυγες ἐπέκεινα ποταμῶν Αἰθιοπίας.
VULvae terrae cymbalo alarum quae est trans flumina Aethiopiae
BHSהֹ֥וי אֶ֖רֶץ צִלְצַ֣ל כְּנָפָ֑יִם אֲשֶׁ֥ר מֵעֵ֖בֶר לְנַֽהֲרֵי־כֽוּשׁ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !