×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 13.8

Esaïe 13.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 13.8  Ils sont frappés d’épouvante ; Les spasmes et les douleurs les saisissent ; Ils se tordent comme une femme en travail ; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur ; Leurs visages sont enflammés.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 13.8  Ils sont frappés d’épouvante ; Les spasmes et les douleurs les saisissent ; Ils se tordent comme une femme en travail ; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur ; Leurs visages sont enflammés.

Segond 21

Esaïe 13.8  Ils sont terrifiés. Douleurs et souffrances s’emparent d’eux, ils se tordent de douleur comme une femme prête à accoucher. Ils se regardent les uns les autres, stupéfaits : leur visage est en feu.

Les autres versions

King James en Français

Esaïe 13.8  Et ils auront peur, de douleurs et les détresses les saisiront ; Ils seront en douleur comme une femme en travail; ils se regarderont l’un l’autre étonnés; leurs visages seront comme enflammés.

Bible Annotée

Esaïe 13.8  Ils seront frappés d’épouvante ; les transes et les tourments les saisiront ; ils se tordent, comme une femme qui enfante ; ils se regardent les uns les autres avec stupeur ; leurs visages sont enflammés.

John Nelson Darby

Esaïe 13.8  et tout cœur d’homme se fondra, et ils seront terrifiés ; les détresses et les douleurs s’empareront d’eux ; ils se tordront comme celle qui enfante ; ils se regarderont stupéfaits ; leurs visages seront de flamme.

David Martin

Esaïe 13.8  Ils seront épouvantés, les détresses et les douleurs les saisiront, ils seront en travail comme celle qui enfante, chacun s’étonnera [regardant] vers son prochain, leurs visages seront comme des visages enflammés.

Ostervald

Esaïe 13.8  Ils sont dans l’épouvante, saisis de douleurs et d’angoisses. Ils souffrent comme une femme en travail ; ils se regardent l’un l’autre avec stupeur ; leurs visages ont la pâleur de la flamme.

Lausanne

Esaïe 13.8  Ils sont épouvantés ; ils prennent les tranchées et les douleurs de l’enfantement, ils se tordent comme une femme qui accouche ; ils se regardent l’un l’autre avec stupeur ; leurs visages sont des visages de flamme.

Vigouroux

Esaïe 13.8  (et sera brisé) Ils seront saisis de convulsions (tourments) et de douleurs ; ils souffriront comme une femme en travail ; ils se regarderont l’un l’autre avec stupeur, et leurs visages seront enflammés (comme des faces brûlées par le feu).

Auguste Crampon

Esaïe 13.8  Ils trembleront, les transes et les douleurs les saisiront ; ils se tordront comme une femme qui enfante ; ils se regarderont les uns les autres avec stupeur ; leurs visages seront comme la flamme.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 13.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Zadoc Kahn

Esaïe 13.8  Ils sont frappés d’épouvante, les maux, les douleurs s’emparent d’eux; ils se tordent comme une femme en travail, ils se regardent l’un l’autre avec stupeur, leur visage est comme en feu.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 13.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 13.8  וְֽנִבְהָ֓לוּ׀ צִירִ֤ים וַֽחֲבָלִים֙ יֹֽאחֵז֔וּן כַּיֹּולֵדָ֖ה יְחִיל֑וּן אִ֤ישׁ אֶל־רֵעֵ֨הוּ֙ יִתְמָ֔הוּ פְּנֵ֥י לְהָבִ֖ים פְּנֵיהֶֽם׃

La Vulgate

Esaïe 13.8  et conteretur tortiones et dolores tenebunt quasi parturiens dolebunt unusquisque ad proximum suum stupebit facies conbustae vultus eorum

La Septante

Esaïe 13.8  καὶ ταραχθήσονται οἱ πρέσβεις καὶ ὠδῖνες αὐτοὺς ἕξουσιν ὡς γυναικὸς τικτούσης καὶ συμφοράσουσιν ἕτερος πρὸς τὸν ἕτερον καὶ ἐκστήσονται καὶ τὸ πρόσωπον αὐτῶν ὡς φλὸξ μεταβαλοῦσιν.