×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Cantique 2.9

Cantique 2.9 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Mon bien-aimé est semblable à un chevreuil, et à un faon de biche. Le voici qui se tient derrière notre mur, qui regarde par les fenêtres, qui jette sa vue au travers des barreaux.
MARMon bien-aimé est semblable au chevreuil, ou au faon des biches ; le voilà qui se tient derrière notre muraille ; il regarde par les fenêtres, il se fait voir par les treillis.
OSTMon bien-aimé est semblable à la gazelle, ou au faon des biches ; le voilà qui se tient derrière notre muraille ; il regarde par les fenêtres, il s’avance par les treillis.
CAHMon bien aimé est semblable au chevreuil ou au faon des biches. Le voilà debout, derrière notre muraille, regardant par la fenêtre, faisant pénétrer (son regard) par les grillages.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRMon bien-aimé égale la gazelle, ou le faon des biches. Le voilà debout derrière notre mur, avançant ses yeux par la fenêtre, et les faisant briller au travers du treillis !
LAUMon bien-aimé est semblable à la gazelle ou au faon des biches. Voici, c’est lui qui se tient derrière notre paroi, contemplant par les fenêtres, lançant ses regards au travers des treillis.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYMon bien-aimé est semblable à la gazelle, ou au faon des biches. Le voici, il se tient derrière notre mur, il regarde par les fenêtres, il regarde à travers les treillis.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANMon bien-aimé est semblable à une gazelle ou au faon des biches. Le voici, il est là, derrière notre mur, regardant par les fenêtres, brillant à travers les treillis.
ZAKMon bien-aimé est pareil au chevreuil ou au faon des biches. Le voici qui se tient derrière notre muraille, qui regarde par les fenêtres, qui observe par le treillis !
VIGMon bien-aimé est semblable à une gazelle (au chevreuil) et au faon des biches. Le voici qui se tient derrière notre muraille, regardant par les fenêtres, observant à travers les treillis (barreaux).[2.9 Au travers des barreaux. Voir Proverbes, note 7.6.]
FILMon bien-aimé est semblable à une gazelle et au faon des biches. Le voici qui se tient derrière notre muraille, regardant par les fenêtres, observant à travers les treillis.
LSGMon bien-aimé est semblable à la gazelle Ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, Il regarde par la fenêtre, Il regarde par le treillis.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAMon bien-aimé est semblable à la gazelle,
ou au faon des biches.
Le voici, il est derrière notre mur,
regardant par la fenêtre,
épiant par le treillis.
BPCIl ressemble, mon bien-aimé, à la gazelle - ou au faon des biches. Le voici qui se tient - derrière notre mur ; Il regarde par la fenêtre, il épie par le treillis.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGMon bien-aimé est semblable à la gazelle Ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, Il regarde par la fenêtre, Il regarde par le treillis.
CHUIl ressemble, mon amant, à la gazelle ou au faon des chevreuils… Le voici, il se dresse derrière notre muraille ! Il guette aux fenêtres, il épie aux treillages !
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPsemblable à la gazelle, mon aimé, ou aux petits des biches. Voici qu’il s’est arrêté! il est là derrière notre mur, cherchant à voir par la fenêtre, observant à travers le grillage.
S21Mon bien-aimé est pareil à la gazelle ou au jeune cerf. Le voici : il se tient derrière notre mur, observant par la fenêtre, regardant par le treillis.
KJFMon bien-aimé est semblable à la gazelle, ou au faon des biches; le voilà qui se tient derrière notre muraille; il regarde par les fenêtres, il s’avance par les treillis.
LXXὅμοιός ἐστιν ἀδελφιδός μου τῇ δορκάδι ἢ νεβρῷ ἐλάφων ἐπὶ τὰ ὄρη Βαιθηλ ἰδοὺ οὗτος ἕστηκεν ὀπίσω τοῦ τοίχου ἡμῶν παρακύπτων διὰ τῶν θυρίδων ἐκκύπτων διὰ τῶν δικτύων.
VULsimilis est dilectus meus capreae hinuloque cervorum en ipse stat post parietem nostrum despiciens per fenestras prospiciens per cancellos
BHSדֹּומֶ֤ה דֹודִי֙ לִצְבִ֔י אֹ֖ו לְעֹ֣פֶר הָֽאַיָּלִ֑ים הִנֵּה־זֶ֤ה עֹומֵד֙ אַחַ֣ר כָּתְלֵ֔נוּ מַשְׁגִּ֨יחַ֙ מִן־הַֽחֲלֹּנֹ֔ות מֵצִ֖יץ מִן־הַֽחֲרַכִּֽים׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !