×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Cantique 1.7

Cantique 1.7 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Cantique 1.7  Dis-moi, ô toi que mon cœur aime, Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi ; Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons ? —

Segond Nouvelle Édition de Genève

Cantique 1.7  Dis-moi, ô toi que mon cœur aime, Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi ; Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons ? Salomon

Segond 21

Cantique 1.7  Toi que mon cœur aime, révèle-moi où tu conduis ton troupeau, où tu le fais se reposer à midi ! Pourquoi, en effet, serais-je comme une femme voilée près des troupeaux de tes compagnons ? Les filles de Jérusalem

Les autres versions

Bible Annotée

Cantique 1.7  Dis-moi, toi que mon âme aime, où tu fais paître [ton troupeau], où tu le fais reposer à midi ; car pourquoi serais-je comme une femme qui se voile près des troupeaux de tes compagnons ?

John Nelson Darby

Cantique 1.7  Dis-moi, toi qu’aime mon âme, où tu pais ton troupeau, où tu le fais reposer à midi ; car pourquoi serais-je comme une femme voilée auprès des troupeaux de tes compagnons ?

David Martin

Cantique 1.7  Si tu ne le sais pas, ô la plus belle d’entre les femmes ! sors après les traces du troupeau, et pais tes chevrettes près des cabanes des bergers.

Ostervald

Cantique 1.7  Dis-moi, ô toi qu’aime mon âme, où tu pais ton troupeau, et où tu le fais reposer sur le midi ; car pourquoi serais-je comme une femme errante auprès des troupeaux de tes compagnons ?

Lausanne

Cantique 1.7  Indique-moi, ô toi qu’aime mon âme, où tu pais, où tu fais reposer [tes brebis] à midi ; car pourquoi serais-je comme une femme égarée{Ou voilée.} près des troupeaux de tes compagnons ?

Vigouroux

Cantique 1.7  Apprends-moi, ô toi qu’aime (que chérit) mon âme, où tu fais paître (tes brebis), où tu te reposes à midi, de peur que je ne m’égare en suivant les troupeaux de tes compagnons.[1.7 Où tu te reposes à midi. Les bergers se retirent à l’ombre ou sous un abri pendant les heures les plus chaudes du milieu du jour.]

Auguste Crampon

Cantique 1.7  Dis-moi, ô toi que mon cœur aime, où tu mènes paître tes brebis, où tu les fais reposer à midi, pour que je ne sois pas comme une égarée, autour des troupeaux de tes compagnons. Le chœur.

Lemaistre de Sacy

Cantique 1.7  Si vous ne le savez pas, ô vous qui êtes la plus belle d’entre les femmes ! sortez, suivez les traces des troupeaux, et menez paître vos chevreaux près des tentes des pasteurs.

Zadoc Kahn

Cantique 1.7  Indique-moi, toi que chérit mon âme, où tu mènes paître [ton troupeau], où tu le fais reposer à l’heure de midi. Pourquoi serais-je comme une femme voilée auprès des troupeaux de tes compagnons

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Cantique 1.7  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Cantique 1.7  הַגִּ֣ידָה לִּ֗י שֶׁ֤אָהֲבָה֙ נַפְשִׁ֔י אֵיכָ֣ה תִרְעֶ֔ה אֵיכָ֖ה תַּרְבִּ֣יץ בַּֽצָּהֳרָ֑יִם שַׁלָּמָ֤ה אֶֽהְיֶה֙ כְּעֹ֣טְיָ֔ה עַ֖ל עֶדְרֵ֥י חֲבֵרֶֽיךָ׃

La Vulgate

Cantique 1.7  indica mihi quem diligit anima mea ubi pascas ubi cubes in meridie ne vagari incipiam per greges sodalium tuorum