Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Ecclésiaste 2.11

Ecclésiaste 2.11 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Et tournant ensuite les yeux vers tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et tous les travaux où j’avais pris une peine si inutile, j’ai reconnu qu’il n’y avait que vanité et affliction d’esprit dans toutes ces choses, et que rien n’est stable sous le soleil.
MARMais ayant considéré toutes mes œuvres que mes mains avaient faites, et tout le travail auquel je m’étais occupé en les faisant, voilà tout était vanité, et rongement d’esprit ; tellement que l’homme n’a aucun avantage de ce qui est sous le soleil.
OSTEt j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et le travail auquel je m’étais livré pour les faire ; et voici, tout est vanité et tourment d’esprit ; et il n’y a aucun avantage sous le soleil.
CAHEt je me suis tourné contre tous les ouvrages exécutés par mes mains, vers le travail que je me suis fatigué à exécuter, et voilà que tout était vanité, et une vaine occupation ; il n’y a rien de stable sous le soleil.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRMais quand je considérai tous les ouvrages faits par mes mains, et le labeur dont je m’étais travaillé pour exécuter, je vis que tout est vanité et effort stérile, et que rien ne profite sous le soleil.
LAUEt je me suis tourné vers tous les ouvrages que me mains avaient faits, et [j’ai vu] le labeur dont je m’étais tourmenté en [les] faisant ; et voici, tout est vanité et effort stérile, et il n’y a nul avantage sous le soleil.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt je me suis tourné vers toutes les œuvres que mes mains avaient faites, et vers tout le travail dont je m’étais travaillé pour les faire ; et voici, tout était vanité et poursuite du vent, et il n’y en avait aucun profit sous le soleil.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANPuis je considérai tous les ouvrages que mes mains avaient faits et la peine que je m’étais donnée en les exécutant ; voici, tout était vanité et poursuite du vent ; nul profit sous le soleil !
ZAKMais quand je me mis à considérer toutes les oeuvres accomplies par mes mains et tous les tracas que je m’étais imposés, je constatai que tout était vanité et pâture de vent, et qu’il n’est point d’avantage durable sous le soleil.
VIGPuis, m’étant retourné vers tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et vers les travaux où j’avais pris une peine inutile, j’ai vu en tout vanité et affliction d’esprit, et j’ai reconnu que rien n’est stable sous le soleil.
FILPuis, m’étant retourné vers tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et vers les travaux où j’avais pris une peine inutile, j’ai vu en tout vanité et affliction d’esprit, et j’ai reconnu que rien n’est stable sous le soleil.
LSGPuis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAPuis j’ai considéré toutes mes œuvres que mes mains avaient faites, et le labeur que leur exécution m’avait coûté ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun profit sous le soleil.
Fin du sage et de l’insensé.
BPCPuis je me suis retourné vers toutes les œuvres que mes mains avaient faites et vers la peine que j’avais prise à les faire : eh bien, tout n’est que vanité et poursuite de vent, il n’y a pas de profit sous le soleil.
JERAlors je réfléchis à toutes les œuvres de mes mains et à toute la peine que j’y avais prise : eh bien, tout est vanité et poursuite de vent, il n’y a pas de profit sous le soleil !
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGPuis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil.
CHUMoi, j’ai fait face en toutes mes œuvres que mes mains ont faites, et au labeur que j’ai eu pour labeur de faire. Et voici, le tout est fumée, paissance de souffle. Pas davantage sous le soleil !
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPPuis j’ai réfléchi à tous les travaux que j’avais entrepris et aux peines que m’avait coûtées leur réalisation. Eh bien, on ne tient rien, on court après le vent; il n’y a rien à gagner sous le soleil!
S21Puis j’ai réfléchi à tout ce que mes mains avaient entrepris, à la peine que j’avais eue pour le faire, et j’ai constaté que tout n’est que fumée et revient à poursuivre le vent. Il n’y a aucun avantage à retirer de ce qu’on fait sous le soleil.
KJFEt j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et le travail auquel je m’étais livré pour les faire; et voici, tout est vanité et tourment d’esprit; et il n’y a aucun avantage sous le soleil.
LXXκαὶ ἐπέβλεψα ἐγὼ ἐν πᾶσιν ποιήμασίν μου οἷς ἐποίησαν αἱ χεῖρές μου καὶ ἐν μόχθῳ ᾧ ἐμόχθησα τοῦ ποιεῖν καὶ ἰδοὺ τὰ πάντα ματαιότης καὶ προαίρεσις πνεύματος καὶ οὐκ ἔστιν περισσεία ὑπὸ τὸν ἥλιον.
VULcumque me convertissem ad universa opera quae fecerant manus meae et ad labores in quibus frustra sudaveram vidi in omnibus vanitatem et adflictionem animi et nihil permanere sub sole
BHSוּפָנִ֣יתִֽי אֲנִ֗י בְּכָל־מַעֲשַׂי֙ שֶֽׁעָשׂ֣וּ יָדַ֔י וּבֶֽעָמָ֖ל שֶׁעָמַ֣לְתִּי לַעֲשֹׂ֑ות וְהִנֵּ֨ה הַכֹּ֥ל הֶ֨בֶל֙ וּרְע֣וּת ר֔וּחַ וְאֵ֥ין יִתְרֹ֖ון תַּ֥חַת הַשָּֽׁמֶשׁ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !