×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Exode 32.25

Exode 32.25 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était livré au désordre, et qu’Aaron l’avait laissé dans ce désordre, exposé à l’opprobre parmi ses ennemis.

Segond dite « à la Colombe »

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était dans le désordre et qu’Aaron l’avait abandonné au désordre, en sorte qu’il était presque réduit à rien devant ses adversaires.

Nouvelle Bible Segond

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était incontrôlable, car Aaron l’avait laissé devenir incontrôlable : il allait être la risée de ses adversaires.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était livré au désordre, et qu’Aaron l’avait laissé dans ce désordre, exposé à l’opprobre parmi ses ennemis.

Segond 21

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était en plein désordre et qu’Aaron l’avait laissé dans ce désordre, exposé au déshonneur parmi ses ennemis.

Les autres versions

Bible du Semeur

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était déchaîné. Aaron l’avait laissé faire, de sorte qu’il s’exposait au mépris de ses ennemis.

Traduction œcuménique de la Bible

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple était à l’abandon, qu’Aaron l’avait abandonné, l’exposant à la dérision de ses adversaires.

Bible de Jérusalem

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple s’était déchaîné — car Aaron les avait abandonnés à la honte parmi leurs adversaires —

Bible Annotée

Exode 32.25  Et Moïse vit que le peuple n’avait plus de frein, et qu’Aaron en lui ôtant tout frein l’exposait à la risée de ses ennemis.

John Nelson Darby

Exode 32.25  Et Moïse vit que le peuple était dans le désordre, car Aaron l’avait livré au désordre, pour leur honte parmi leurs adversaires.

David Martin

Exode 32.25  Or Moïse vit que le peuple était dénué, car Aaron l’avait dénué pour être en opprobre parmi leurs ennemis.

Osterwald

Exode 32.25  Or, Moïse vit que le peuple était sans frein ; car Aaron l’avait laissé sans frein, objet d’opprobre parmi leurs ennemis.

Auguste Crampon

Exode 32.25  Moïse vit que le peuple n’avait plus de frein, parce qu’Aaron lui avait ôté tout frein, l’exposant à devenir une risée parmi ses ennemis.

Lemaistre de Sacy

Exode 32.25  Moïse voyant donc que le peuple était demeuré tout nu (car Aaron l’avait dépouillé par cette abomination honteuse, et l’avait mis tout nu au milieu de ses ennemis),

André Chouraqui

Exode 32.25  Moshè voit le peuple : oui, il est hérissé, Aarôn l’avait hérissé en dérision pour leurs assaillants.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Exode 32.25  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Exode 32.25  וַיַּ֤רְא מֹשֶׁה֙ אֶת־הָעָ֔ם כִּ֥י פָרֻ֖עַ ה֑וּא כִּֽי־פְרָעֹ֣ה אַהֲרֹ֔ן לְשִׁמְצָ֖ה בְּקָמֵיהֶֽם׃

Versions étrangères

New Living Translation

Exode 32.25  When Moses saw that Aaron had let the people get completely out of control— and much to the amusement of their enemies—