×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Exode 22.9

Exode 22.9 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC et qu’il n’a point eu de part à ce vol, soit que ce soit un bœuf, ou un âne, ou une brebis, ou généralement quelque autre chose qui ait été perdue. Les juges examineront la cause, de l’un et de l’autre ; et s’ils condamnent le dépositaire, il rendra le double à celui à qui était le dépôt.
MARQuand il sera question de quelque chose où il y ait prévarication, touchant un bœuf, ou un âne, ou une brebis, ou une chèvre, ou un vêtement, même touchant toute chose perdue, dont [quelqu’un] dira qu’elle lui appartient, la cause des deux [parties] viendra devant les Juges ; et celui que les Juges auront condamné, rendra le double à son prochain.
OSTDans toute affaire où il y a prévarication, pour un bœuf, pour un âne, pour un agneau, pour un vêtement, pour tout objet perdu, dont on dira : c’est cela, la cause des deux parties viendra devant Dieu ; celui que Dieu condamnera, rendra le double à son prochain.
CAHSi quelqu’un donne à son prochain un âne, ou un bœuf, ou un agneau, ou toute autre bête, à garder, qu’elle meure, qu’elle se blesse, ou soit enlevée, personne ne l’a vue,
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRPour tous les cas de fraude au sujet d’un bœuf, d’un âne, d’un mouton, d’un manteau et de tout objet perdu, duquel on dit : ce l’est, les deux parties porteront l’affaire devant Dieu ; celui que Dieu condamnera restituera le double à son prochain.
LAUQuand un homme aura donné à son prochain un âne, ou un bœuf, ou un agneau, ou une bête quelconque à garder, et qu’elle sera morte, ou qu’elle aura un membre cassé, ou aura été prise{Héb. emmenée captive.} sans qu’on l’ait vu,
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYDans toute affaire d’infidélité touchant un bœuf, touchant un âne, touchant un mouton, touchant un vêtement, touchant toute chose perdue dont on dira : C’est cela, l’affaire des deux parties viendra devant les juges ; celui que les juges condamneront fera compensation au double à son prochain.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANQuel que soit le corps d’un délit, bœuf, âne, mouton, manteau ou tout objet perdu dont quelqu’un dira : C’est bien celui-là ! L’affaire des deux parties sera portée devant Dieu ; celui que Dieu condamnera, rendra le double à son prochain.
ZAKQuel que soit l’objet du délit, boeuf, âne, menue bête, vêtement, toute chose perdue qu’on affirme être sienne, la contestation des deux parties sera déférée au tribunal : celui que les juges condamneront paiera le double à l’autre.
VIGSi un homme donne à garder à un autre un âne, un bœuf, une brebis ou quelque autre bête, et que ce qu’il avait eu en garde ou meure ou dépérisse, ou soit pris par les ennemis sans que personne l’ait vu
FILEt qu’il n’a point eu de part à ce vol, que ce soit un boeuf, ou un âne, ou une brebis, ou généralement quelque autre chose qui ait été perdue. Les dieux examineront la cause de l’un et de l’autre, et s’ils condamnent le dépositaire, il rendra le double à son prochain.
LSGDans toute affaire frauduleuse concernant un bœuf, un âne, un agneau, un vêtement, ou un objet perdu, au sujet duquel on dira : C’est cela ! — la cause des deux parties ira jusqu’à Dieu ; celui que Dieu condamnera fera à son prochain une restitution au double.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRASi un homme donne en garde à un autre un bœuf, une brebis, une tête de bétail quelconque, et que l’animal meure, se casse un membre, ou soit enlevé, sans qu’il y ait de témoin,
BPCDans toute affaire de détournement, qu’il s’agisse d’un bœuf, d’un âne, d’une brebis, d’un vêtement ou de tout objet perdu dont on dira : C’est bien cela, la cause des deux parties viendra devant Dieu, et celui que Dieu aura déclaré coupable devra restituer le double à son prochain.
JERSi quelqu’un confie à la garde d’un autre un âne, un taureau, une tête de petit bétail ou tout autre animal, et que la bête crève, se brise un membre ou est enlevée sans témoins,
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGDans toute affaire frauduleuse concernant un bœuf, un âne, un agneau, un vêtement, ou un objet perdu, au sujet duquel on dira : C’est cela ! la cause des deux parties ira jusqu’à Dieu ; celui que Dieu condamnera fera à son prochain une restitution au double.
CHUQu’un homme donne à son compagnon un âne, un bœuf, un agneau, ou toute bête à garder, s’il meurt, se brise ou est capturé sans spectateur,
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPSi un homme a donné en garde à son prochain un âne, ou un bœuf, ou une brebis, ou toute autre bête, et que l’animal est mort, ou a été blessé ou volé sans témoin,
S21 « Si un homme confie à un autre la garde d’un âne, un bœuf, un agneau ou un autre animal et que l’animal meure, se casse un membre ou soit enlevé sans que personne ne l’ait vu,
KJFDans toute affaire de violation, que ce soit pour un bœuf, pour un âne, pour un mouton, pour un vêtement, ou pour toute chose perdue, dont un autre déclarera lui appartenir, l’affaire des deux parties viendra devant les juges, celui que les juges condamneront paiera le double à son voisin.
LXXἐὰν δέ τις δῷ τῷ πλησίον ὑποζύγιον ἢ μόσχον ἢ πρόβατον ἢ πᾶν κτῆνος φυλάξαι καὶ συντριβῇ ἢ τελευτήσῃ ἢ αἰχμάλωτον γένηται καὶ μηδεὶς γνῷ.
VULsi quis commendaverit proximo suo asinum bovem ovem et omne iumentum ad custodiam et mortuum fuerit aut debilitatum vel captum ab hostibus nullusque hoc viderit
BHS(22.10) כִּֽי־יִתֵּן֩ אִ֨ישׁ אֶל־רֵעֵ֜הוּ חֲמֹ֨ור אֹו־שֹׁ֥ור אֹו־שֶׂ֛ה וְכָל־בְּהֵמָ֖ה לִשְׁמֹ֑ר וּמֵ֛ת אֹו־נִשְׁבַּ֥ר אֹו־נִשְׁבָּ֖ה אֵ֥ין רֹאֶֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !