×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Psaumes 77.3

Psaumes 77.3 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Psaumes 77.3  (77.4) Je me souviens de Dieu, et je gémis ; Je médite, et mon esprit est abattu. — Pause.

Segond dite « à la Colombe »

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur ;
La nuit, ma main se tend sans se lasser ;
Mon âme refuse d’être consolée.

Nouvelle Bible Segond

Psaumes 77.3  (77:4) Je me souviens de Dieu et je gémis ; je réfléchis, et mon esprit défaille. Pause.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur ; La nuit, mes mains sont étendues sans se lasser ; Mon âme refuse toute consolation.

Segond 21

Psaumes 77.3  Quand je suis dans la détresse, je cherche le Seigneur ; la nuit, mes mains se tendent vers lui, sans se lasser ; je refuse toute consolation.

Les autres versions

Bible du Semeur

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je m’adresse au Seigneur
tout au long de la nuit, sans cesse, je tends les mains vers lui,
je reste inconsolable.

Traduction œcuménique de la Bible

Psaumes 77.3  Au temps de ma détresse, je cherche le Seigneur.
Dans la nuit, les mains tendues sans faiblir,
je refuse tout réconfort.

Bible de Jérusalem

Psaumes 77.3  Au jour d’angoisse j’ai cherché le Seigneur ; la nuit, j’ai tendu la main sans relâche, mon âme a refusé d’être consolée.

Bible Annotée

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur, Ma main est étendue pendant la nuit, sans se lasser ; Mon âme refuse d’être consolée.

John Nelson Darby

Psaumes 77.3  Je me souvenais de Dieu, et j’étais agité ; je me lamentais, et mon esprit défaillait. Sélah.

David Martin

Psaumes 77.3  Je me souvenais de Dieu, et je me tourmentais : je faisais bruit, et mon esprit était transi ; Sélah.

Osterwald

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, j’ai cherché le Seigneur ; la nuit, ma main était étendue vers lui et ne se lassait point ; mon âme refusait d’être consolée.

Auguste Crampon

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur ; mes mains sont étendues la nuit sans se lasser ; mon âme refuse toute consolation.

Lemaistre de Sacy

Psaumes 77.3  de ce que nous avons entendu et connu, et que nos pères nous ont raconté.

André Chouraqui

Psaumes 77.3  Au jour de ma détresse, je consulte Adonaï ; la nuit, ma main jaillit sans relâche. Mon être refuse d’être réconforté.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Psaumes 77.3  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Psaumes 77.3  (77.2) בְּיֹ֥ום צָרָתִי֮ אֲדֹנָ֪י דָּ֫רָ֥שְׁתִּי יָדִ֤י׀ לַ֣יְלָה נִ֭גְּרָה וְלֹ֣א תָפ֑וּג מֵאֲנָ֖ה הִנָּחֵ֣ם נַפְשִֽׁי׃