×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Psaumes 59.10

Psaumes 59.10 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Psaumes 59.10  (59.11) Mon Dieu vient au-devant de moi dans sa bonté, Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Psaumes 59.10  Quelle que soit leur force, c’est en toi que j’espère, Car Dieu est ma haute retraite.

Segond 21

Psaumes 59.10  Toi qui es ma force, c’est en toi que j’espère, car Dieu est ma forteresse.

Les autres versions

Bible Annotée

Psaumes 59.10  Ô toi qui es ma force, c’est à toi que je veux regarder, Car Dieu est ma haute retraite,

John Nelson Darby

Psaumes 59.10  Dieu qui use de bonté envers moi me préviendra ; Dieu me fera voir mon plaisir en mes ennemis.

David Martin

Psaumes 59.10  Dieu qui me favorise me préviendra, Dieu me fera voir [ce que je désire] en ceux qui m’observent.

Ostervald

Psaumes 59.10  À cause de leur force, c’est à toi que je regarde ; car Dieu est ma haute retraite.

Lausanne

Psaumes 59.10  c’est à toi que je veux regarder ; car Dieu est ma haute retraite.

Vigouroux

Psaumes 59.10  Moab est comme le vase de mon espérance. J’étendrai ma chaussure (mes pas) sur l’Idumée ; les (des) étrangers me sont assujettis (devenus amis).[59.10 Moab, etc. Quelquefois, dit D. Calmet, on jetait les sorts au fond d’un vase plein d’eau. Le sort qui venait le dernier était le meilleur. Moab est le bon lot qui m’est venu, et qui a été tiré du fond du vase. Selon d’autres interprètes, le Psalmiste qualifie ainsi Moab, parce que c’était une province fertile et abondante. Le texte hébreu porte : Moab est le vase où je me lave ; ce qui marque l’assujettissement et l’avilissement des Moabites. Mais les Septante et Symmaque ont lu comme la Vulgate. ― Mes pas ; littéralement ma chaussure. ― Des étrangers ; c’est-à-dire les Philistins qui avaient émigré dans la Palestine, et dont le pays est expressément nommé ici dans le texte hébreu. ― Moab, désigne le pays à l’est de la mer Morte, habité par les descendants de Loth. ― L’Idumée, au sud de la Palestine, était très forte, à cause de ses montagnes.]

Auguste Crampon

Psaumes 59.10  Ma force, c’est vers toi que je regarderai, car Dieu est ma forteresse.

Lemaistre de Sacy

Psaumes 59.10  Moab est comme un vase qui nourrit mon espérance ; je m’avancerai dans l’Idumée, et la foulerai aux pieds : les étrangers m’ont été assujettis.

Zadoc Kahn

Psaumes 59.10  Mon Dieu, plein de grâce, vient au-devant de moi; Dieu me permet de toiser mes adversaires.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Psaumes 59.10  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Psaumes 59.10  (59.9) עֻ֭זֹּו אֵלֶ֣יךָ אֶשְׁמֹ֑רָה כִּֽי־אֱ֝לֹהִ֗ים מִשְׂגַּבִּֽי׃

La Vulgate

Psaumes 59.10  Moab olla spei meae in Idumeam extendam calciamentum meum mihi alienigenae subditi sunt