Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Psaumes 127.2

Psaumes 127.2 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Vous mangerez le fruit des travaux de vos mains ; et en cela vous êtes heureux, et vous le serez encore à l’avenir.
MARC’est en vain que vous vous levez de grand matin, que vous vous couchez tard, [et] que vous mangez le pain de douleurs ; certes c’est [Dieu] qui donne du repos à celui qu’il aime.
OSTEn vain vous vous levez matin, vous vous couchez tard, et vous mangez le pain de douleur ; il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
CAHC’est en vain que vous vous lèveriez matin, que vous resteriez tard, vous qui mangez le pain de la fatigue, il le donne à son bien-aimé dans son sommeil.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRVainement vous êtes matineux, restez tard à l’œuvre, mangez un pain de labeur : Il en donne tout autant à son bien-aimé durant le sommeil.
LAUEn vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, mangez-vous le pain de douleurs ; il en donne tout autant à son bien-aimé pendant le sommeil.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYC’est en vain que vous vous levez matin, que vous vous couchez tard, que vous mangez le pain de douleurs. Ainsi, il donne le sommeil à son bien-aimé.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEn vain vous vous levez matin,
Vous vous couchez tard,
Vous mangez un pain de labeur !
Il en donne tout autant à son bien-aimé pendant son sommeil !
ZAKC’est en vain que vous avancez l’heure du lever, que vous prolongez tard vos veilles, mangeant un pain péniblement gagné ! À celui qu’il aime [Dieu] donne le nécessaire pendant son sommeil.
VIGParce que tu te nourriras des travaux de tes mains, tu es (bien) heureux et tu prospéreras.
FILC’est en vain que vous vous levez avant le jour. * Levez-vous après vous être reposés, vous qui mangez le pain de la douleur, car c’est Dieu qui donne le sommeil à Ses bien-aimés. *
LSGEn vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur ; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.
SYNC’est en vain que vous vous levez matin ou vous couchez tard ; En vain vous mangez le pain de la douleur ; Dieu en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil !
CRAC’est en vain que vous vous levez avant le jour,
et que vous retardez votre repos,
mangeant le pain de la douleur :
il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
BPCEn vain vous levez-vous matin, - tardez-vous à vous reposer, Vous mangez le pain de la douleur ; - Yahweh en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil !
JERVanité de vous lever matin, de retarder votre coucher, mangeant le pain des douleurs, quand Lui comble son bien-aimé qui dort.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGEn vain vous vous levez de bon matin, vous vous couchez tard, Et vous mangez le pain de douleur ; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.
CHUVain, pour vous, tôt-levés, tard-couchés de manger le pain des peines : il en donne autant à son ami qui sommeille.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPEn pure perte vous devancez le matin et retardez au soir le repos: faut-il tant de peine pour le pain que vous mangez? Dieu le donne à ses bien-aimés, et ils dorment.
S21C’est inutilement que vous vous levez tôt, que vous vous couchez tard et que vous mangez un pain gagné avec peine : il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.
KJFIl est vain pour vous de vous lever tôt, de vous coucher tard, pour manger le pain de douleur; car ainsi il donne à son bien-aimé le sommeil.
LXXτοὺς πόνους τῶν καρπῶν σου φάγεσαι μακάριος εἶ καὶ καλῶς σοι ἔσται.
VULlabores manuum tuarum quia; manducabis beatus es et bene tibi erit
BHSשָׁ֤וְא לָכֶ֨ם׀ מַשְׁכִּ֪ימֵי ק֡וּם מְאַֽחֲרֵי־שֶׁ֗בֶת אֹ֭כְלֵי לֶ֣חֶם הָעֲצָבִ֑ים כֵּ֤ן יִתֵּ֖ן לִֽידִידֹ֣ו שֵׁנָֽא׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !