×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Job 24.20

Job 24.20 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Que la miséricorde le mette en oubli, que les vers soient sa douceur et ses délices  ; qu’on ne se souvienne point de lui, mais qu’il soit arraché comme un arbre qui ne porte point de fruit.
MARLe ventre [qui l’a porté] l’oubliera ; les vers mangeront [son corps] qui lui a été si cher ; on ne se souviendra plus de lui ; l’injuste sera brisé comme du bois.
OSTLe sein qui les porta les oublie ; les vers font d’eux bonne chère ; on ne se souvient plus d’eux ; l’injuste est brisé comme du bois.
CAHLe sein maternel l’oublie, le ver est doux pour lui ; il ne sera plus mentionné, et l’iniquité est brisée comme du bois.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRle sein maternel les oublie ! ils font le régal des vers ! on ne pense plus à eux ! comme le bois l’impie est brisé,
LAULe sein maternel les oublie, les vers en font leur aliment ; on ne se souvient plus d’eux, et la perversité est brisée comme un arbre :
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYLe sein maternel les oublie ; les vers se repaissent d’eux ; on ne se souvient plus d’eux : l’iniquité sera brisée comme du bois !
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANLe sein maternel les oublie, Les vers font d’eux leurs délices. On ne pense plus à eux ; Le crime est brisé comme un arbre.
ZAKIls sont vite oubliés du sein qui les porta, la vermine se repaît d’eux avec délices ; plus jamais il n’est fait mention d’eux : l’iniquité est brisée comme un arbre.
VIGQue la miséricorde l’oublie, que les vers soient ses délices ; qu’on ne se souvienne pas de lui, mais qu’il soit arraché comme un arbre sans fruit.[24.20 Que la miséricorde l’oublie. Le texte original porte : que le sein qui l’a porté l’oublie.]
FILQue la miséricorde l’oublie, que les vers soient ses délices; qu’on ne se souvienne point de lui, mais qu’il soit arraché comme un arbre sans fruit.
LSGQuoi ! Le sein maternel l’oublie, Les vers en font leurs délices, On ne se souvient plus de lui ! L’impie est brisé comme un arbre,
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAAh ! Le sein maternel l’oublie, les vers en font leurs délices ; on ne se souvient plus de lui, et l’iniquité est brisée comme un arbre.
BPCLe sein qui le forma l’oublie, - son nom n’est plus commémoré. - Et comme l’arbre est brisée l’injustice.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGQuoi ! le sein maternel l’oublie, Les vers en font leurs délices, On ne se souvient plus de lui ! L’impie est brisé comme un arbre,
CHULa matrice l’oublie, la putréfaction s’en délecte ; nul ne se souvient plus de lui. La forfaiture se brise comme un arbre.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPLe sein qui l’a formé l’oublie, nul ne rappelle son nom: l’injustice déjà n’est qu’un arbre brisé.
S21Le ventre de sa mère oublierait l’homme injuste, les vers feraient leurs délices de lui. On ne se souviendrait plus de lui, il serait brisé comme un arbre,
KJFLa matrice l’oubliera; les vers se régaleront de lui; on ne se souviendra plus de lui; et l’iniquité sera coupée comme un arbre.
LXXεἶτ’ ἀνεμνήσθη αὐτοῦ ἡ ἁμαρτία ὥσπερ δὲ ὁμίχλη δρόσου ἀφανὴς ἐγένετο ἀποδοθείη δὲ αὐτῷ ἃ ἔπραξεν συντριβείη δὲ πᾶς ἄδικος ἴσα ξύλῳ ἀνιάτῳ.
VULobliviscatur eius misericordia dulcedo illius vermes non sit in recordatione sed conteratur quasi lignum infructuosum
BHSיִשְׁכָּ֘חֵ֤הוּ רֶ֨חֶם׀ מְתָ֘קֹ֤ו רִמָּ֗ה עֹ֥וד לֹֽא־יִזָּכֵ֑ר וַתִּשָּׁבֵ֖ר כָּעֵ֣ץ עַוְלָֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !