×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Job 15.11

Job 15.11 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Job 15.11  Tiens-tu pour peu de chose les consolations de Dieu, Et les paroles qui doucement se font entendre à toi ?…

Segond Nouvelle Édition de Genève

Job 15.11  Tiens-tu pour peu de choses les consolations de Dieu, Et les paroles qui doucement se font entendre à toi ?…

Segond 21

Job 15.11  « Considères-tu comme insignifiantes les consolations de Dieu et les paroles qu’on t’adresse avec douceur ?

Les autres versions

Bible Annotée

Job 15.11  Est-ce trop peu de chose pour toi que les consolations de Dieu, Et que les paroles douces qu’on t’adresse ?

John Nelson Darby

Job 15.11  Est-ce trop peu pour toi que les consolations de Dieu et la parole douce qui se fait entendre à toi ?

David Martin

Job 15.11  Les consolations du [Dieu] Fort te semblent-elles trop petites ? et as-tu quelque chose de caché par-devers toi ?

Ostervald

Job 15.11  Est-ce donc peu de chose pour toi que les consolations de Dieu et les paroles dites avec douceur ?

Lausanne

Job 15.11  Est-ce trop peu pour toi que les consolations de Dieu et les paroles qu’on t’adresse avec ménagement ?

Vigouroux

Job 15.11  Serait-il difficile à Dieu de te consoler ? Mais tu l’en empêches par tes paroles perverses.

Auguste Crampon

Job 15.11  Tiens-tu pour peu de chose les consolations de Dieu et les douces paroles que nous t’adressons ?

Lemaistre de Sacy

Job 15.11  Serait-il difficile à Dieu de vous consoler ? Mais vous l’en empêchez par l’emportement de vos paroles.

Zadoc Kahn

Job 15.11  Comptes-tu pour rien les consolations de Dieu et la parole qui t’a été dite en douceur ?

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Job 15.11  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Job 15.11  הַמְעַ֣ט מִ֭מְּךָ תַּנְחֻמֹ֣ות אֵ֑ל וְ֝דָבָ֗ר לָאַ֥ט עִמָּֽךְ׃

La Vulgate

Job 15.11  numquid grande est ut consoletur te Deus sed verba tua prava hoc prohibent