×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esther 1.8

Esther 1.8 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Nul ne contraignait à boire ceux qui ne le voulaient pas; mais le roi avait ordonné que l’un des grands de sa cour fût assis à chaque table, afin que chacun prît ce qu’il lui plairait.
MAREt la manière de boire fut telle qu’on l’avait ordonné. On ne contraignait personne ; car le Roi avait ainsi expressément commandé à tous ses maîtres d’hôtel, de faire selon la volonté de chacun.
OSTAinsi qu’il était ordonné, on ne contraignait personne à boire, car le roi avait expressément commandé à tous les officiers de la maison de faire comme chacun voudrait.
CAHOn buvait (chacun) selon (sa) coutume, sans violence, car ainsi le roi l’avait ordonné à chaque grand de sa maison, d’agir selon la volonté de chacun.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt ordre était donné de ne point forcer à boire, car ainsi l’avait prescrit le roi à tous les grands officiers de sa maison, de faire selon le gré de chacun.
LAUEt, selon le décret, personne ne contraignait à boire ; car ainsi l’avait prescrit le roi à tous les officiers de sa maison, de faire selon la volonté de chacun.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt on buvait, selon l’édit : on ne forçait personne ; car c’est ainsi que le roi avait ordonné à tous les grands de sa maison, de faire selon le gré de chacun.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt ordre était donné de n’obliger personne à boire, car le roi avait prescrit à tous les grands de sa maison d’agir selon la volonté de chacun.
ZAKOn buvait à volonté, sans aucune contrainte ; car le roi avait recommandé à tous les officiers de sa maison de se conformer au désir de chacun.
VIGNul ne contraignait à boire ceux qui ne le voulaient pas, mais le roi avait ordonné que l’un des grands de sa cour présidât à chaque table, afin que chacun prît ce qu’il lui plairait (voudrait).[1.8 Que chacun prît ce qu’il voudrait. Assuérus voulut bien en cette circonstance déroger à la coutume des Perses en vertu de laquelle les convives devaient boire autant que le roi du festin l’ordonnait.]
FILNul ne contraignait à boire ceux qui ne le voulaient pas, mais le roi avait ordonné que l’un des grands de sa cour présidât à chaque table, afin que chacun prît ce qu’il lui plairait.
LSGMais on ne forçait personne à boire, car le roi avait ordonné à tous les gens de sa maison de se conformer à la volonté de chacun.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRASuivant le décret, chacun buvait sans que personne lui fît violence, car le roi avait ordonné à tous les officiers de sa maison de se conformer à la volonté de chacun des convives.
BPCPour la boisson, il avait été décrété qu’il n’y aurait pas de contrainte. Car l’ordre donné par le roi à tous les gens en charge dans sa maison était d’accéder au désir de chacun.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGMais on ne forçait personne à boire, car le roi avait ordonné à tous les gens de sa maison de se conformer à la volonté de chacun.
CHUune beuverie en règle, sans contrainte, parce que ainsi le roi avait fixé à tous les grands de sa maison de faire la volonté de chaque homme.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPCependant personne n’était obligé de boire, car le roi avait ordonné à tous ses serviteurs de respecter la volonté de chacun.
S21Cependant, conformément au décret, on ne forçait personne à boire. En effet, le roi avait ordonné à tous ses serviteurs de se conformer à la volonté de chacun.
KJFAinsi qu’il était ordonné, on ne contraignait personne à boire, car le roi avait expressément commandé à tous les officiers de la maison de faire comme chacun voudrait.
LXXὁ δὲ πότος οὗτος οὐ κατὰ προκείμενον νόμον ἐγένετο οὕτως δὲ ἠθέλησεν ὁ βασιλεὺς καὶ ἐπέταξεν τοῖς οἰκονόμοις ποιῆσαι τὸ θέλημα αὐτοῦ καὶ τῶν ἀνθρώπων.
VULnec erat qui nolentes cogeret ad bibendum sed sic rex statuerat praeponens mensis singulos de principibus suis ut sumeret unusquisque quod vellet
BHSוְהַשְּׁתִיָּ֥ה כַדָּ֖ת אֵ֣ין אֹנֵ֑ס כִּי־כֵ֣ן׀ יִסַּ֣ד הַמֶּ֗לֶךְ עַ֚ל כָּל־רַ֣ב בֵּיתֹ֔ו לַעֲשֹׂ֖ות כִּרְצֹ֥ון אִישׁ־וָאִֽישׁ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !