×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Néhémie 5.18

Néhémie 5.18 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Néhémie 5.18  On m’apprêtait chaque jour un bœuf, six moutons choisis, et des oiseaux ; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n’ai point réclamé les revenus du gouverneur, parce que les travaux étaient à la charge de ce peuple.

Segond dite « à la Colombe »

Néhémie 5.18  On apprêtait chaque jour à mon compte un bœuf, six moutons choisis et des oiseaux ; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n’ai pas réclamé les revenus du gouverneur, parce que le service pesait lourdement sur ce peuple.

Nouvelle Bible Segond

Néhémie 5.18  On apprêtait chaque jour pour mon compte un bœuf, six moutons choisis et des volailles ; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n’ai pas réclamé les revenus du gouverneur, parce que le service pesait sur ce peuple.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Néhémie 5.18  On m’apprêtait chaque jour un bœuf, six moutons choisis, et des oiseaux ; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n’ai point réclamé les revenus du gouverneur, parce que les travaux étaient à la charge de ce peuple.

Segond 21

Néhémie 5.18  Chaque jour, on m’apprêtait un bœuf, six moutons de choix et de la volaille, et ce à mes frais, et tous les dix jours on préparait en abondance toutes sortes de vins. Malgré cela, je n’ai pas réclamé les revenus octroyés au gouverneur, car de lourdes charges pesaient déjà sur ce peuple.

Les autres versions

Bible du Semeur

Néhémie 5.18  Chaque jour, on apprêtait pour cela un taureau, six moutons de choix et des volailles, et tous les dix jours, on me livrait de grandes quantités de vin. Malgré cela, je n’ai pas demandé les revenus alloués au gouverneur car je savais que les travaux pesaient lourdement sur le peuple.

Traduction œcuménique de la Bible

Néhémie 5.18  Ce qui était préparé chaque jour — un bœuf, six moutons de choix et des volailles — était préparé pour moi ; et tous les dix jours, tout le vin en abondance. Malgré cela, je n’ai pas réclamé le pain du gouverneur, car le service pesait lourdement sur ce peuple.

Bible de Jérusalem

Néhémie 5.18  Quotidiennement on apprêtait à mes frais un bœuf, six moutons de choix et des volailles ; tous les dix jours, on apportait quantité d’outres de vin. Malgré cela, je n’ai jamais réclamé la provende du gouverneur, car sur ce peuple pesait un lourd service.

Bible Annotée

Néhémie 5.18  Et ce qu’on apprêtait pour un jour, un bœuf, six moutons de choix et de la volaille, était fourni par moi, et tous les dix jours toutes sortes de vins en abondance ; et avec cela je n’ai point réclamé les vivres alloués au gouverneur, parce que le service pesait lourdement sur ce peuple.

John Nelson Darby

Néhémie 5.18  Or ce qui m’était apprêté pour un jour, c’était un bœuf, et six moutons choisis ; on m’apprêtait aussi de la volaille, et, tous les dix jours, toutes sortes de vins en abondance ; et avec cela, je n’ai point réclamé le pain du gouverneur, parce que le service pesait lourdement sur ce peuple.

David Martin

Néhémie 5.18  Et ce qu’on apprêtait chaque jour, était un bœuf, et six moutons choisis. On m’apprêtait aussi des volailles ; et de dix en dix jours [on me présentait] de toute sorte de vin en abondance ; et nonobstant tout cela, je n’ai point demandé le plat qui était assigné au Gouverneur ; car c’eût été une rude servitude pour ce peuple.

Osterwald

Néhémie 5.18  Et ce qu’on apprêtait chaque jour, était un bœuf et six moutons choisis, et de la volaille, et de dix en dix jours toutes sortes de vins en abondance. Et avec tout cela, je n’ai point demandé le pain qui était assigné au gouverneur ; car le service pesait lourdement sur le peuple.

Auguste Crampon

Néhémie 5.18  Voici ce qu’on préparait pour chaque jour : un bœuf, six moutons choisis, de la volaille étaient préparés à mes frais, et, tous les dix jours, tout le vin nécessaire, en abondance. Malgré cela, je n’ai pas réclamé le pain du gouverneur, parce que les travaux pesaient lourdement sur ce peuple.

Lemaistre de Sacy

Néhémie 5.18  On m’apprêtait tous les jours un bœuf et six excellents moutons, sans les volailles. De dix en dix jours je distribuais une grande abondance de vin, et je donnais aussi beaucoup d’autres choses, quoique je ne prisse rien de tout ce qui était dû à ma charge : car le peuple était extrêmement pauvre.

André Chouraqui

Néhémie 5.18  Ceci était pour un seul jour : un bœuf, six ovins sélectionnés, des oiseaux faits pour moi, et, tous les dix jours, tous vins à profusion. Malgré cela je n’ai jamais demandé le pain du pacha : oui, le travail pesait sur ce peuple.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Néhémie 5.18  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Néhémie 5.18  וַאֲשֶׁר֩ הָיָ֨ה נַעֲשֶׂ֜ה לְיֹ֣ום אֶחָ֗ד שֹׁ֣ור אֶחָ֞ד צֹ֠אן שֵׁשׁ־בְּרֻרֹ֤ות וְצִפֳּרִים֙ נַֽעֲשׂוּ־לִ֔י וּבֵ֨ין עֲשֶׂ֧רֶת יָמִ֛ים בְּכָל־יַ֖יִן לְהַרְבֵּ֑ה וְעִם־זֶ֗ה לֶ֤חֶם הַפֶּחָה֙ לֹ֣א בִקַּ֔שְׁתִּי כִּֽי־כָֽבְדָ֥ה הָעֲבֹדָ֖ה עַל־הָעָ֥ם הַזֶּֽה׃

Versions étrangères

New Living Translation

Néhémie 5.18  The provisions required at my expense for each day were one ox, six fat sheep, and a large number of domestic fowl. And every ten days we needed a large supply of all kinds of wine. Yet I refused to claim the governor's food allowance because the people were already having a difficult time.