×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 27.36

Genèse 27.36 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC C’est avec raison, dit Esaü, qu’il a été appelé Jacob, c’est-à-dire, supplantateur  ; car voici la seconde fois qu’il m’a supplanté : il m’a enlevé auparavant mon droit d’aînesse ; et présentement il vient encore de me dérober la bénédiction qui m’était due. Mais, mon père, ajouta Esaü, ne m’avez-vous donc point réservé aussi une bénédiction ?
MAREt [Esaü] dit : N’est-ce pas avec raison qu’on a appelé son nom, Jacob ? car il m’a déjà supplanté deux fois ; il m’a enlevé mon droit d’aînesse, et voici, maintenant il a emporté ma bénédiction. Puis il dit : Ne m’as-tu point réservé de bénédiction ?
OSTEt Ésaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé Jacob, qu’il m’a déjà supplanté deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voici, maintenant il a pris ma bénédiction. Ensuite il dit : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ?
CAHCelui-ci reprit : l’a-t-on appelé Iiâcov parce qu’il m’a déjà supplanté deux fois ? Il a pris mon (droit) d’aînesse, et maintenant il vient de prendre ma bénédiction ; il continua : ne m’as-tu pas réservé de bénédiction ?
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt il dit : Ne l’a-t-on pas appelé du nom de Jacob ( supplanteur ) ? Et voici deux fois qu’il me supplante : il m’a enlevé mon droit d’aînesse, et voilà que maintenant il m’enlève ma bénédiction ! Et il dit : Ne m’as-tu point réservé de bénédiction ?
LAUEt [Esaü] dit : Est-ce parce qu’on a appelé son nom Jacob qu’il m’a supplanté ces deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il a pris ma bénédiction ! Et il dit : Ne m’as-tu pas réservé une bénédiction ?
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt il dit : N’est-ce pas qu’on a appelé son nom Jacob ? et il m’a supplanté ces deux fois : il a pris mon droit d’aînesse ; et voici, maintenant il a pris ma bénédiction ! Et il dit : Ne m’as-tu pas réservé une bénédiction ?
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt Ésaü dit : Est-ce parce qu’on l’appelle Jacob qu’il m’a supplanté ces deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voici maintenant il a pris ma bénédiction. Et il ajouta : N’as-tu pas en réserve pour moi une bénédiction ?
ZAKÉsaü dit alors : “ Est-ce parce qu’on l’a nommé Jacob qu’il ma supplanté deux fois déjà ? Il m’a enlevé mon droit d’aînesse, et voici que maintenant il m’enlève ma bénédiction ! ” Et il ajouta : “ N’as-tu pas réservé une bénédiction pour moi ”
VIGC’est avec raison, dit Esaü, qu’il a été appelé Jacob ; car voici la seconde fois qu’il m’a supplanté. Il m’a enlevé auparavant mon droit d’aînesse ; et présentement il vient encore de me dérober la bénédiction qui m’était due. Mais, mon père, ajouta Esaü, ne m’avez-vous point réservé aussi une bénédiction ?[27.36 Voir Genèse, 25, 34.]
FILC’est avec raison, dit Esaü, qu’il a été appelé Jacob; car voici la seconde fois qu’il m’a supplanté. Il m’a enlevé auparavant mon droit d’aînesse; et présentement il vient encore de me dérober la bénédiction qui m’était due. Mais, mon père, ajouta Esaü, ne m’avez-vous point réservé aussi une bénédiction?
LSGÉsaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il vient d’enlever ma bénédiction. Et il dit : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ?
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAEsaü dit : " Est-ce parce qu’on l’appelle Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voilà maintenant qu’il a pris ma bénédiction ! " Il ajouta : " N’as-tu pas réservé pour moi une bénédiction ? "
BPCEsaü répondit : Est-ce parce qu’on lui a donné le nom de Jacob que par deux fois il m’a supplanté ? Il avait pris mon droit d’aînesse et voici que maintenant il prend ma bénédiction. Il ajouta : Ne m’as-tu pas réservé une bénédiction ?
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGEsaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il vient d’enlever ma bénédiction. Et il dit : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ?
CHUIl dit : « Ainsi, il avait crié son nom Ia’acob, et il me talonne voilà deux fois ! Il a pris mon aînesse et voici maintenant il prend ma bénédiction. » Il dit : « N’as-tu donc pas réservé pour moi une bénédiction ? »
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPÉsaü répondit: “On a eu raison de l’appeler Jacob, car il m’a supplanté par deux fois. Il m’a déjà pris mon droit d’aînesse, et maintenant il me prend la bénédiction.” Il ajouta: “Ne m’as-tu pas réservé une bénédiction?”
S21Ésaü dit : « Est-ce parce qu’on l’a appelé Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a pris mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il a pris ma bénédiction. » Il ajouta : « N’as-tu pas de bénédiction en réserve pour moi ? »
KJFEt Ésaü dit: N’est-il pas appelé justement Jacob? car il m’a supplanté ces deux fois: Il a pris mon droit d’aînesse, et voici, maintenant il a pris ma bénédiction. Et il dit: N’as-tu pas réservé une bénédiction pour moi?
LXXκαὶ εἶπεν δικαίως ἐκλήθη τὸ ὄνομα αὐτοῦ Ιακωβ ἐπτέρνικεν γάρ με ἤδη δεύτερον τοῦτο τά τε πρωτοτόκιά μου εἴληφεν καὶ νῦν εἴληφεν τὴν εὐλογίαν μου καὶ εἶπεν Ησαυ τῷ πατρὶ αὐτοῦ οὐχ ὑπελίπω μοι εὐλογίαν πάτερ.
VULat ille subiunxit iuste vocatum est nomen eius Iacob subplantavit enim me en altera vice primogenita mea ante tulit et nunc secundo subripuit benedictionem meam rursumque ad patrem numquid non reservasti ait et mihi benedictionem
BHSוַיֹּ֡אמֶר הֲכִי֩ קָרָ֨א שְׁמֹ֜ו יַעֲקֹ֗ב וַֽיַּעְקְבֵ֨נִי֙ זֶ֣ה פַעֲמַ֔יִם אֶת־בְּכֹרָתִ֣י לָקָ֔ח וְהִנֵּ֥ה עַתָּ֖ה לָקַ֣ח בִּרְכָתִ֑י וַיֹּאמַ֕ר הֲלֹא־אָצַ֥לְתָּ לִּ֖י בְּרָכָֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !