×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 27.27

Genèse 27.27 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Il s’approcha donc de lui, et le baisa. Et Isaac aussitôt qu’il eut senti la bonne odeur qui sortait de ses habits, lui dit en le bénissant : L’odeur qui sort de mon fils est semblable à celle d’un champ plein de fleurs que le Seigneur a comblé de ses bénédictions.
MAREt il s’approcha, et le baisa. Et [Isaac] sentit l’odeur de ses habits, et le bénit, en disant : Voici l’odeur de mon fils, comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni.
OSTEt il s’approcha, et le baisa. Et Isaac sentit l’odeur de ses habits, et il le bénit, et dit : Voici, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni.
CAHIl approcha et le baisa ; l’autre ayant senti l’odeur de ses habits, le bénit, et dit : voici que l’odeur de mon fils est comme l’odeur champ que l’Éternel a béni.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt il s’approcha et l’embrassa. Alors il sentit l’odeur de ses habits et il le bénit et dit : Voyez ! le parfum de mon fils est le parfum d’un champ que l’Éternel a béni.
LAUEt il s’approcha, et le baisa ; et [Isaac] flaira l’odeur de ses vêtements, et le bénit, et dit : Voilà, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni !
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt il s’approcha, et le baisa. Et il sentit l’odeur de ses vêtements, et il le bénit, et dit : Regarde, -l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt il s’approcha et l’embrassa. Et Isaac sentit l’odeur de ses habits, et il le bénit et dit : Oui, le parfum de mon fils Est pareil au parfum de campagnes Qu’a bénies l’Éternel.
ZAKIl s’approcha, et l’embrassa. Isaac aspira l’odeur de ses vêtements ; il le bénit, et dit : “ Voyez ! Le parfum de mon fils est comme le parfum d’une terre favorisée du Seigneur !
VIGIl s’approcha donc de lui, et le baisa. Et Isaac, aussitôt qu’il eut senti la bonne odeur qui sortait de ses habits, lui dit en le bénissant : (Voici que) L’odeur qui sort de mon fils est semblable à celle d’un champ plein (de fleurs) que le Seigneur a comblé de ses bénédictions (béni).[27.27 L’odeur d’un champ. Les plantes en Orient sont très aromatiques et au printemps les champs de la Palestine sont complètement couverts de fleurs.]
FILIl s’approcha donc de lui, et le baisa. Et Isaac, aussitôt qu’il eut senti la bonne odeur qui sortait de ses habits, lui dit en le bénissant: L’odeur qui sort de mon fils est semblable à celle d’un champ plein de fleurs que le Seigneur a comblé de ses bénédictions.
LSGJacob s’approcha, et le baisa. Isaac sentit l’odeur de ses vêtements ; puis il le bénit, et dit : Voici, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAJacob s’approcha et le baisa ; et Isaac sentit l’odeur de ses vêtements, et il le bénit en disant : " Voici, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ qu’a béni Yahweh. "
BPCIl s’approcha et le baisa ; et Isaac sentit l’odeur de ses vêtements ; il le bénit, disant : Vois, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ - que Yahweh a béni.
JERIl s’approcha et embrassa son père, qui respira l’odeur de ses vêtements. Il le bénit ainsi : "Oui, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ fertile que Yahvé a béni.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGJacob s’approcha, et le baisa. Isaac sentit l’odeur de ses vêtements ; puis il le bénit, et dit : Voici, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni.
CHUIl avance et le baise. Il sent l’odeur de ses habits. Il le bénit et dit : « Vois, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que IHVH-Adonaï a béni.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPJacob s’avança et embrassa Isaac. Celui-ci respira la bonne odeur de ses habits et il lui donna cette bénédiction: “Cette odeur de mon fils est celle d’un champ que Yahvé a béni.
S21Jacob s’approcha et l’embrassa. Isaac sentit l’odeur de ses vêtements. Il le bénit alors en disant : « L’odeur de mon fils est pareille à celle d’un champ que l’Éternel a béni.
KJFEt il s’approcha, et l’embrassa ; et il sentit l’odeur de ses vêtements, et il le bénit, et dit: Regarde, l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que le SEIGNEUR a béni.
LXXκαὶ ἐγγίσας ἐφίλησεν αὐτόν καὶ ὠσφράνθη τὴν ὀσμὴν τῶν ἱματίων αὐτοῦ καὶ ηὐλόγησεν αὐτὸν καὶ εἶπεν ἰδοὺ ὀσμὴ τοῦ υἱοῦ μου ὡς ὀσμὴ ἀγροῦ πλήρους ὃν ηὐλόγησεν κύριος.
VULaccessit et osculatus est eum statimque ut sensit vestimentorum illius flagrantiam benedicens ait ecce odor filii mei sicut odor agri cui benedixit Dominus
BHSוַיִּגַּשׁ֙ וַיִּשַּׁק־לֹ֔ו וַיָּ֛רַח אֶת־רֵ֥יחַ בְּגָדָ֖יו וַֽיְבָרֲכֵ֑הוּ וַיֹּ֗אמֶר רְאֵה֙ רֵ֣יחַ בְּנִ֔י כְּרֵ֣יחַ שָׂדֶ֔ה אֲשֶׁ֥ר בֵּרֲכֹ֖ו יְהוָֽה׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !