×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Genèse 15.8

Genèse 15.8 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Genèse 15.8  Abram répondit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

Segond Nouvelle Édition de Genève

Genèse 15.8  Abram répondit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

Segond 21

Genèse 15.8  Abram répondit : « Seigneur Éternel, à quoi reconnaîtrai-je que je le posséderai ? »

Les autres versions

Bible Annotée

Genèse 15.8  Et il dit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

John Nelson Darby

Genèse 15.8  Et il dit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

David Martin

Genèse 15.8  Et il dit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

Ostervald

Genèse 15.8  Et il dit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?

Lausanne

Genèse 15.8  Et il dit : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je la posséderai ?

Vigouroux

Genèse 15.8  (Mais) Abram lui répondit : Seigneur Dieu, comment puis-je connaître que je dois la posséder ?[15.8 Abraham ne doute pas des promesses divines ; il demande seulement à Dieu de lui faire connaître la manière de les exécuter.]

Auguste Crampon

Genèse 15.8  Abram répondit : « Seigneur Yahweh, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ? »

Lemaistre de Sacy

Genèse 15.8  Abram lui répondit : Seigneur, mon Dieu ! comment puis-je connaître que je dois la posséder ?

Zadoc Kahn

Genèse 15.8  Il répondit : Dieu-Eternel, comment saurai-je que j’en suis possesseur ?

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Genèse 15.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Genèse 15.8  וַיֹּאמַ֑ר אֲדֹנָ֣י יֱהוִ֔ה בַּמָּ֥ה אֵדַ֖ע כִּ֥י אִֽירָשֶֽׁנָּה׃

La Vulgate

Genèse 15.8  at ille ait Domine Deus unde scire possum quod possessurus sim eam

La Septante

Genèse 15.8  εἶπεν δέ δέσποτα κύριε κατὰ τί γνώσομαι ὅτι κληρονομήσω αὐτήν.