×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Jérémie 40.3     

Jérémie 40.3
Vigouroux


1 Paroles qui furent adressées à Jérémie par le Seigneur, lorsque Nabuzardan, chef de l’armée (la milice), l’eut renvoyé de Rama, après l’avoir retiré (mis en liberté), (quand il le prit) chargé de chaînes, du milieu de tous ceux qu’on faisait sortir (qui émigraient) de Jérusalem et de Juda, pour les conduire à Babylone.[40.1-16 2° Sort des Juifs qui sont laissés en Palestine ; leur fuite en Egypte, du chapitre 40 au chapitre 45. Un certain nombre de Juifs avaient été laissés en Palestine, mais ils ne devaient pas échapper au châtiment qu’ils avaient mérité par leurs crimes, comme ceux qui avaient été déportés à Babylone. ― 1° Jérémie, ayant eu la permission de demeurer où il voulait, se rendit près de Godolias, gouverneur du pays, à Masphath, chapitre 40, versets 1 à 6. ― Un grand nombre de ceux qui étaient restés dans leur patrie y vont à sa suite, versets 7 à 12. ― Là, Johanan prévient Godolias que le roi d’Ammon, Baalis, veut le faire périr, mais le gouverneur ne veut pas le croire, versets 13 à 16. ― Il tombe sous les coups d’Ismahel, le séide de Baalis, ainsi que beaucoup de Juifs, chapitre 41, versets 1 à 7. ― Ismahel emmène quelques autres Juifs prisonniers. Ceux-ci sont délivrés en route par Johanan, versets 8 à 16. ― 2° Les débris du peuple, malgré les conseils de Jérémie, par la peur de la vengeance que les Chaldéens tireront du meurtre de Godolias, s’enfuirent en Egypte, et y entraînent de force le Prophète, du chapitre 41, verset 17 au chapitre 43, verset 7. ― 3° C’est là , comme il le leur prédit, qu’ils seront punis de leur incrédulité et de leur idolâtrie, par Nabuchodonosor, qui les atteindra dans le pays où ils se sont imaginés être à l’abri de ses coups, du chapitre 43, verset 8 au chapitre 45.] [40.1 Rama ; comme on le croit généralement, ville de la tribu de Benjamin, entre Béthel et Gabaa. Comparer à Josué, 18, 25 ; Juges, 19, 13.]
2 Le chef de l’armée (la milice) prit donc Jérémie à part, et lui dit : Le Seigneur ton Dieu a annoncé ce mal(heur) contre ce lieu,[40.2 Prince de la milice ; c’est le même que la Vulgate nomme ailleurs chef, maître de la milice (magister militiæ).]
3 et il l’a fait venir ; et le Seigneur a réalisé ce qu’il avait dit, parce que vous avez péché contre le Seigneur, et que vous n’avez pas écouté sa voix ; et ces choses vous sont arrivées.
4 Maintenant donc, voici que je t’ai délivré aujourd’hui des chaînes qui liaient tes mains ; s’il te plaît de venir avec moi à Babylone, viens, et je mettrai (tiendrai) mes yeux sur toi ; mais s’il te déplaît de venir avec moi à Babylone, demeure ici ; toute la terre est devant toi ; va au lieu que tu auras choisi et où il te plaira d’aller.[40.4 Je tiendrai mes yeux sur toi. Voir Jérémie, 39, 12.]
5 Alors (Et) ne viens pas avec moi (tu le peux), mais demeure chez Godolias, fils d’Ahicam, fils de Saphan, que le roi de Babylone a établi sur les villes de Juda ; demeure donc avec lui au milieu du peuple, ou va partout où il te plaira d’aller. Le chef de l’armée (la milice) lui donna aussi des vivres et des présents, et le renvoya.
6 (Or) Jérémie vint (donc) chez Godolias, fils d’Ahicam, à Masphath, et il demeura avec lui au milieu du peuple qui avait été laissé dans le pays.[40.6 Masphath ; ville de la tribu de Juda, non loin de Jérusalem.]

Assassinat du gouverneur Guedalia

7 Lorsque tous les chefs de l’armée (des Juifs) qui avaient été dispersés dans la contrée eurent appris, eux et leurs compagnons, que le roi de Babylone avait donné à Godolias, fils d’Ahicam, le commandement sur le pays, et qu’il lui avait recommandé les hommes, les femmes, et les petits enfants, et les pauvres du peuple, qui n’avaient pas été déportés à Babylone,[40.7 De la terre ; c’est-à-dire du pays, de la Judée.]
8 ils vinrent trouver Godolias à Masphath, savoir : Ismahel, fils de Nathanias, Johanan et Jonathan, fils de Carée, Saréas, fils de Thanéhuneth, et les fils (enfants) d’Ophi, qui étaient de Nétophath, et Jézonias, fils de Maachathi, eux et leurs hommes ;[40.8 Ismahel était de la race royale de Juda (voir Jérémie, 41, 1). ― Jonathan. Comme il n’est pas nommé dans les Septante ni nulle part ailleurs, ce nom doit être ici une répétition fautive de Johanan. ― Nétophati ; aujourd’hui Beit Netif, près de Jérusalem et de Bethléem. ― Fils de Maachati ; originaires de Maacha, contrée située à l’est du Jourdain, au nord de la Palestine, sur la frontière de la tribu de Manassé transjordanique.]
9 et Godolias, fils d’Ahicam, fils de Saphan, leur jura à eux et à leurs compagnons, en disant : Ne craignez pas de servir les Chaldéens ; demeurez dans le pays, et servez le roi de Babylone, et vous vous en trouverez bien.[40.9 Voir 4 Rois, 25, 24.]
10 Pour moi je demeure à Masphath, pour répondre aux ordres des Chaldéens qui nous sont envoyés ; et (mais) vous, recueillez la vendange, la moisson et l’huile et déposez-les dans vos (des) vases, et demeurez dans les villes que vous occupez.
11 (Mais) Tous les Juifs aussi qui étaient dans Moab, chez les enfants d’Ammon, dans l’Idumée et dans tous les pays, ayant appris que le roi de Babylone avait laissé un reste dans Juda, et qu’il en avait donné le commandement à Godolias, fils d’Ahicam, fils de Saphan
12 tous ces Juifs, dis-je, revinrent de tous les lieux où ils s’étaient réfugiés, et ils vinrent dans le pays de Juda auprès de Godolias à Masphath, et ils recueillirent du vin et du blé en grande abondance.
13 Mais Johanan, fils de Carée, et tous les chefs de l’armée, qui avaient été dispersés dans le pays (en diverses contrées), vinrent trouver Godolias à Masphath
14 et ils lui dirent : Sache(z) que Baalis, roi des fils d’Ammon, a envoyé Ismahel, fils de Nathanias, pour (vous) t’ôter la vie. Mais Godolias, fils d’Ahicam, ne le crut pas.[40.14 Les motifs de la haine de Baalis contre Godolias, et le but qu’il se proposait sont inconnus.]
15 Et Johanan, fils de Carée, dit en secret à Godolias à Masphath : J’irai et je frapperai Ismahel, fils de Nathanias, sans que personne le sache, de peur qu’il ne t’ôte la vie (ne tue votre âme), et que tous les Juifs qui se sont rassemblés auprès de toi (vous) ne soient dispersés, et que les restes de Juda ne périssent.[40.15 Qu’il ne tue votre âme ; hébraïsme, pour qu’il ne vous tue.]
16 Mais Godolias, fils d’Ahicam, répondit à Johanan, fils de Carée : Ne fais pas cela ; car ce que tu dis sur Ismahel est faux.

Cette Bible est dans le domaine public.