×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 5.11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 5.11
Traduction œcuménique de la Bible


Raisons du jugement

1 Parcourez les rues de Jérusalem, regardez donc et enquêtez,
cherchez sur ses places :
Y trouvez-vous un homme ?
Y en a-t-il un seul qui défende le droit,
qui cherche à être vrai ?
Alors je pardonnerai à la ville.
2 Ils ont beau dire : « Par la vie du Seigneur ! »,
leurs serments sont faux.
3 Seigneur, tes yeux ne sont-ils pas dans l’attente de la vérité ?
Tu les frappes, mais ils n’en sont pas touchés ;
tu les extermines, mais ils refusent de recevoir la leçon.
Ils se font un visage plus dur que la pierre,
ils refusent de revenir.
4 Moi, je me suis dit : « Ce sont de petites gens,
ils ne sont pas bien malins,
ils ne connaissent pas les voies du Seigneur,
les coutumes de leur Dieu.
5 J’irai donc vers les grands
pour discuter avec eux ;
eux, au moins, connaissent les voies du Seigneur,
les coutumes de leur Dieu. »
Mais les uns comme les autres ont brisé le joug,
rompu les liens.
6 Eh bien ! ils seront victimes des lions du maquis,
ils seront ravagés par les loups des steppes.
Les panthères assiégeront leurs villes ;
dès qu’on en sortira, on sera déchiré.
Car leurs révoltes se multiplient,
leur apostasie ne cesse de s’affirmer.
7 Dans ces conditions, comment te pardonner ?
Tes fils m’abandonnent,
ils prêtent serment par les non-dieux.
Je les ai comblés, et pourtant ils commettent l’adultère,
ils se bousculent chez la prostituée.
8 Des étalons en rut, bien membrés !
Chacun hennit après la femme de l’autre.
9 Ne dois-je pas sévir contre eux ?
- Oracle du Seigneur.
Ne dois-je pas me venger
d’une nation de cette espèce ?
10 Escaladez ses murailles et saccagez,
mais ne faites pas table rase.
Ôtez ses sarments,
ils ne sont pas au Seigneur.
11 Oui, ils me trahissent avec perfidie,
ceux d’Israël comme ceux de Juda
- oracle du Seigneur.

12 Ils renient le Seigneur
en disant : « Il est inexistant.
Le malheur ne viendra pas sur nous,
nous ne connaîtrons ni l’épée ni la famine.
13 Les prophètes seront réduits à un souffle,
ce n’est pas Dieu qui parle en eux.
Que leurs menaces soient pour eux ! »
14 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, le Dieu des puissances :
Parce que vous tenez ces propos,
de mes paroles qui sont dans ta bouche,
je vais faire un feu,
et de ce peuple, des fagots :
le feu les dévorera.
15 Je vais amener contre vous, gens d’Israël,
une nation lointaine
- oracle du Seigneur — ,
une nation inépuisable,
une nation de vieille souche,
une nation dont tu ignores la langue,
dont tu ne comprends pas les propos.
16 Leur carquois est un sépulcre béant ;
ils sont tous des héros.
17 Ils mangent ta moisson, ton pain ;
ils mangent tes fils et tes filles ;
ils mangent ton petit et ton gros bétail ;
ils mangent ta vigne et ton figuier.
Ils démantèlent tes places fortes
dans lesquelles tu te crois en sécurité,
quand ils viennent avec l’épée.
18 Même en ce temps-là — oracle du Seigneur — , je ne ferai pas de vous table rase.
19 Et quand vous direz : « Pour quel motif le Seigneur notre Dieu nous fait-il subir tout cela ? », tu leur diras : « Comme vous m’avez abandonné pour servir les dieux de l’étranger dans votre pays, de même vous servirez des étrangers dans un pays qui n’est pas le vôtre. »
20 Faites cette proclamation à ceux de Jacob,
faites-la entendre en Juda.
21 Écoutez donc ceci,
peuple borné et sans cervelle :
- Ils ont des yeux et ne voient point,
des oreilles et n’entendent pas.
22 N’aurez-vous pas de respect pour moi ?
- oracle du Seigneur.
Ne tremblerez-vous pas devant moi
qui ai mis le sable comme limite à la mer,
frontière définitive qu’elle ne passera pas ?
Elle bouillonne mais reste impuissante,
ses vagues peuvent mugir, elles ne la passeront pas.
23 Mais ce peuple a un fond indocile et rebelle :
ils s’écartent et s’en vont.
24 Ils ne disent pas en eux-mêmes :
« Ayons du respect pour le Seigneur notre Dieu,
lui qui nous donne la pluie au bon moment,
celle d’automne et celle de printemps,
et qui nous garde les semaines
fixées pour la moisson. »
25 Ce sont vos crimes qui perturbent cet ordre,
vos fautes qui font obstacle à ces bienfaits.
26 Car dans mon peuple, se trouvent des coupables
aux aguets comme l’oiseleur accroupi,
ils dressent des pièges
et ils attrapent... des hommes.
27 Tel un panier plein d’oiseaux,
leurs maisons sont pleines de rapines :
c’est ainsi qu’ils deviennent grands et riches,
28 gras et reluisants.
Ils battent le record du mal,
ils ne respectent plus le droit, le droit de l’orphelin ;
et ils réussissent.
Ils ne prennent pas en main la cause des pauvres.
29 Ne dois-je pas sévir contre eux ?
- oracle du Seigneur.
Ne dois-je pas me venger
d’une nation de cette espèce ?
30 Une chose désolante, monstrueuse, se passe dans le pays :
31 les prophètes prophétisent au nom de la Fausseté,
les prêtres empochent tout ce qu’ils peuvent
et mon peuple en est satisfait.
Mais que ferez-vous après cela ?

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988