×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nombres 22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nombres 22
Nouvelle Bible Segond


Appel de Balak à Balaam

1 Les Israélites partirent et campèrent dans les plaines arides de Moab, en Transjordanie, en face de Jéricho.
2 Balaq, fils de Tsippor, vit tout ce qu’Israël avait fait aux Amorites.
3 Moab fut très effrayé devant le peuple, tant il était nombreux ; Moab prit les Israélites en horreur.
4 Moab dit aux anciens de Madiân : Maintenant cette assemblée va brouter tout ce qui nous entoure, comme le bœuf broute la verdure de la campagne. Balaq, fils de Tsippor, était roi de Moab en ce temps–là.
5 Il envoya des messagers auprès de Balaam, fils de Béor, à Petor sur le fleuve, son pays, pour l’appeler ; il lui fit dire : Il y a là un peuple qui est sorti d’Égypte, qui couvre le pays et qui habite en face de moi.
6 Maintenant viens, je te prie, maudis ce peuple pour moi, car il est plus fort que moi : peut–être ainsi pourrai–je le battre et le chasser du pays ; car je sais que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit.
7 Les anciens de Moab et les anciens de Madiân s’en allèrent, en emportant des présents pour le devin. Ils vinrent trouver Balaam et lui rapportèrent les paroles de Balaq.
8 Il leur dit : Passez la nuit ici, et je vous donnerai réponse, d’après ce que le SEIGNEUR me dira. Les princes de Moab restèrent donc chez Balaam.
9 Dieu vint à Balaam ; il dit : Qui sont ces hommes chez toi ?
10 Balaam répondit à Dieu : Balaq, fils de Tsippor, roi de Moab, les a envoyés pour me dire :
11 « Le peuple qui sort d’Égypte couvre le pays ; maintenant, va, voue–le pour moi à la malédiction ; peut–être pourrai–je le combattre et le chasser. »
12 Dieu dit à Balaam : Tu n’iras pas avec eux ; tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni.
13 Balaam se leva au matin et dit aux princes de Balaq : Allez dans votre pays, car le SEIGNEUR refuse de me laisser aller avec vous.
14 Les princes de Moab revinrent trouver Balaq et lui dirent : Balaam a refusé de venir avec nous.
15 Balaq envoya de nouveau des princes, plus nombreux et plus considérés que les précédents.
16 Ils vinrent trouver Balaam et lui dirent : Ainsi parle Balaq, fils de Tsippor : Je t’en prie, que rien ne t’empêche de venir me voir ;
17 je te couvrirai de gloire et je ferai tout ce que tu me diras ; viens, je te prie, voue ce peuple à la malédiction pour moi !
18 Balaam répondit aux gens de Balaq : Quand Balaq me donnerait tout l’argent et l’or de sa maison, je ne pourrais en rien passer outre aux ordres du SEIGNEUR, mon Dieu !
19 Maintenant, je vous prie, restez ici cette nuit, vous aussi, que je sache ce que le SEIGNEUR me dira encore.
20 Dieu vint à Balaam pendant la nuit ; il lui dit : Puisque ces hommes sont venus t’appeler, va avec eux ; mais tu feras ce que je te dirai.
21 Balaam se leva au matin ; il sella son ânesse et partit avec les princes de Moab.
22 Dieu se mit en colère parce qu’il était parti ; le messager du SEIGNEUR se posta sur le chemin pour s’opposer à lui. Balaam était monté sur son ânesse, et ses deux serviteurs étaient avec lui.
23 L’ânesse vit le messager du SEIGNEUR posté sur le chemin, son épée tirée ; l’ânesse s’écarta du chemin et alla dans les champs. Balaam frappa l’ânesse pour la ramener sur le chemin.
24 Le messager du SEIGNEUR se plaça alors dans un sentier entre les vignes ; il y avait une clôture d’un côté et une clôture de l’autre.
25 Quand l’ânesse vit le messager du SEIGNEUR, elle se serra contre le mur et serra la jambe de Balaam contre le mur. Il la frappa de nouveau.
26 Le messager du SEIGNEUR passa plus loin et se plaça dans un endroit resserré où il n’y avait pas de place pour s’écarter à droite ni à gauche.
27 Quand l’ânesse vit le messager du SEIGNEUR, elle se coucha sous Balaam. Balaam se mit en colère ; il frappa l’ânesse avec son bâton.
28 Alors le SEIGNEUR ouvrit la bouche de l’ânesse ; elle dit à Balaam : Que t’ai–je fait, pour que tu m’aies frappée par trois fois ?
29 Balaam répondit à l’ânesse : Tu t’es jouée de moi ! Si j’avais une épée à la main, je t’aurais tuée maintenant.
30 L’ânesse dit à Balaam : Ne suis–je pas ton ânesse, celle que tu as montée de tout temps, jusqu’à ce jour ? Ai–je l’habitude d’agir ainsi envers toi ? Il répondit : Non !
31 Alors le SEIGNEUR ouvrit les yeux de Balaam : il vit le messager du SEIGNEUR posté sur le chemin, son épée tirée ; il s’inclina et se prosterna face contre terre.
32 Le messager du SEIGNEUR lui dit : Pourquoi as–tu frappé ton ânesse par trois fois ? Je suis sorti pour m’opposer à toi, car à mes yeux ce voyage est inconsidéré.
33 L’ânesse m’a vu, et elle s’est écartée devant moi par trois fois ; si elle ne s’était pas écartée de moi, c’est toi que j’aurais tué ; elle, je lui aurais laissé la vie !
34 Balaam dit au messager du SEIGNEUR : J’ai péché ; je ne savais pas que tu m’attendais sur le chemin ; si maintenant cela ne te plaît pas, je vais m’en retourner !
35 Le messager du SEIGNEUR dit à Balaam : Va avec ces hommes ; mais tu diras seulement ce que je te dirai. Balaam s’en alla donc avec les princes de Balaq.
36 Balaq apprit que Balaam était arrivé ; il sortit à sa rencontre jusqu’à la ville de Moab qui est sur la frontière de l’Arnon, à l’extrémité de son territoire.
37 Balaq dit à Balaam : Ne t’avais–je pas fait appeler ? Pourquoi n’es–tu pas venu me voir plus tôt ? Vraiment, ne suis–je pas capable de te couvrir de gloire ?
38 Balaam dit à Balaq : Maintenant que je suis venu te voir, serai–je capable de dire quoi que ce soit ? Je dirai la parole que Dieu mettra dans ma bouche !
39 Balaam alla avec Balaq ; ils arrivèrent à Qiriath–Houtsoth.
40 Balaq sacrifia du gros bétail et du petit bétail et il en envoya à Balaam et aux princes qui étaient avec lui.
41 Au matin, Balaq prit Balaam et le fit monter à Bamoth–Baal, d’où il put voir une partie du peuple.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.