Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond + Strongs  / Zacharie 4.10  / strong 936     

Zacharie 4.10
Louis Segond + Strongs


Vision d’un chandelier d’or et de deux oliviers

1 L’ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil.
2 Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d’or, surmonté d’un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier ;
3 et il y a près de lui deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche.
4 Et reprenant la parole, je dis à l’ange qui parlait avec moi : Que signifient ces choses, mon seigneur
5 L’ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis : Non, mon seigneur.
6 Alors il reprit et me dit : C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel : Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées.
7 Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle !
8 La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots :
9 Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront ; et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous.
10 Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Éternel, qui parcourent toute la terre.
11 Je pris la parole et je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche
12 Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or
13 Il me répondit : Ne sais-tu pas ce qu’ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur.
14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.

Code strong pour « buwz »

Strong numéro : 936 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
בּוּז

Une racine primaire

Mot translittéré Entrée du TWOT

buwz

$TWOT

Prononciation phonétique Type de mot

(booz)   

Verbe

Définition :
  1. mépriser, retenir dans le mépris, prendre pour insignifiant
Traduit dans la Louis Segond par :

mépriser 10, innocent 1, dédaigner 1 ; 12

Concordance :

Proverbes 1.7
La crainte de l’Éternel est le commencement de la science ; les insensés méprisent la sagesse et l’instruction.

Proverbes 6.30
On ne tient pas pour innocent le voleur qui dérobe Pour satisfaire son appétit, quand il a faim ;

Proverbes 11.12
Celui qui méprise son prochain est dépourvu de sens, Mais l’homme qui a de l’intelligence se tait .

Proverbes 13.13
Celui qui méprise la parole se perd , Mais celui qui craint le précepte est récompensé .

Proverbes 14.21
Celui qui méprise son prochain commet un péché , Mais heureux celui qui a pitié des misérables !

Proverbes 23.9
Ne parle pas aux oreilles de l’insensé, Car il méprise la sagesse de tes discours.

Proverbes 23.22
Ecoute ton père, lui qui t’a engendré , Et ne méprise pas ta mère , quand elle est devenue vieille .

Proverbes 30.17
L’œil qui se moque d’un père Et qui dédaigne l’obéissance envers une mère, Les corbeaux du torrent le perceront , Et les petits de l’aigle le mangeront .

Cantique 8.1
Oh ! Que n’es-tu mon frère, Allaité des mamelles de ma mère ! Je te rencontrerais dehors, je t’embrasserais , Et l’on ne me mépriserait pas.

Cantique 8.7
Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l’amour , Il ne s’attirerait que le mépris .

Zacharie 4.10
Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Éternel, qui parcourent toute la terre.


Cette Bible est dans le domaine public.