×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Samuel 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Samuel 4
Segond « Colombe »


1 Lorsque le fils de Saül apprit qu’Abner était mort à Hébron, ses mains restèrent sans force, et tout Israël fut dans l’épouvante. 2 Le fils de Saül avait deux chefs de bandes, dont l’un s’appelait Baana et l’autre Rékab ; ils étaient fils de Rimmôn de Beéroth, d’entre les Benjaminites. 3 Car Beéroth était considérée comme faisant partie de Benjamin, et les Beérothiens s’étaient enfuis à Guittaïm où ils ont séjourné jusqu’à aujourd’hui. 4 Jonathan, fils de Saül, avait eu un fils infirme des pieds. Il était âgé de cinq ans, lorsqu’arriva de Jizréel la nouvelle (de la mort) de Saül et de Jonathan ; sa nourrice l’avait pris pour s’enfuir. Dans la précipitation, il tomba et resta boiteux ; son nom était Mephibocheth. 5 Or les fils de Rimmôn de Beéroth, Rékab et Baana, se rendirent pendant la chaleur du jour à la maison d’Ich-Bocheth qui était couché pour la sieste de midi. 6 Ils pénétrèrent jusqu’au milieu de la maison comme pour prendre du froment, et ils le frappèrent au ventre ; puis Rékab et son frère Baana s’échappèrent. 7 Ils avaient donc pénétré dans la maison pendant qu’il reposait sur son lit dans sa chambre à coucher, ils l’avaient frappé et l’avaient fait mourir. Ils lui coupèrent la tête, prirent sa tête et marchèrent toute la nuit par le chemin de la Araba. 8 Ils apportèrent la tête d’Ich-Bocheth à David à Hébron, et dirent au roi : Voici la tête d’Ich-Bocheth, fils de Saül, ton ennemi, qui en voulait à ta vie ; l’Éternel venge aujourd’hui le roi mon seigneur de Saül et de sa descendance. 9 David répondit à Rékab et à son frère Baana, fils de Rimmôn de Beéroth : l’Éternel est vivant, lui qui m’a délivré de toute détresse 10 Celui qui est venu m’annoncer : Voici que Saül est mort, et qui croyait m’annoncer une bonne nouvelle, je l’ai fait saisir et tuer à Tsiqlag, pour lui donner (le salaire de) cette bonne nouvelle 11 Et quand des méchants ont assassiné un homme juste dans sa maison et sur sa couche, ne réclamerai-je pas maintenant son sang de vos mains et ne vous supprimerai-je pas de la terre 12 Et David ordonna à ses jeunes gens de les tuer ; ils leur coupèrent les mains et les pieds, et les pendirent au bord de l’étang de Hébron. Ils prirent ensuite la tête d’Ich-Bocheth, et l’ensevelirent dans la tombe d’Abner à Hébron.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.