×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nahoum 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nahoum 2
André Chouraqui


À l’assaut de Ninevé

1 Voici sur les montagnes les pieds de l’annonciateur, le hérault de la paix ! Fête tes fêtes, Iehouda, acquitte tes vœux ! Car Belia’al ne continuera plus à passer en toi : il est tout entier tranché.
2 Le disperseur est monté contre tes faces. Fortifie ta forteresse, guette la route, renforce les hanches, raffermis la force, fort.
3 Oui, IHVH-Adonaï fait retourner le génie de Ia’acob, semblable au génie d’Israël, que les vidangeurs avaient vidangé ; ils avaient détruit leurs sarments.
4 Le bouclier de ses héros rougeoie, les hommes de valeur sont écarlates, dans le feu des aciers du char, le jour où ils l’affermissent ; les dards sont empoisonnés.
5 Dans les allées, le char fonce ; ils claquent, visibles comme des torches ; ils foncent comme des éclairs.
6 Il se rappelle ses majestueux, qui trébuchent dans leurs allers ; ils se hâtent vers le rempart, où le faîtage est prêt.
7 Les portes des Fleuves s’ouvrent, le palais fond.
8 L’Idole est découverte et enlevée ; ses servants roucoulent comme d’une voix de palombe et tambourinent de leur cœur.
9 Ninevé était comme l’eau d’une piscine depuis toujours. Ils s’enfuient : « Arrêtez ! Arrêtez ! » Mais nul ne fait face.
10 « Pillez l’argent ! Pillez l’or ! » Pas de fin au contenu, plus lourd que tous les objets convoitables.
11 Le rapt, la rafle, le ravage, le cœur fond, les genoux titubent ; la trépidation dans toutes les hanches ; toutes les faces sont crispées, atrabilaires.
12 Où est-il le repaire des lions, la pâture des lionceaux ? Où qu’il aille : « Un lion, une lionne ! là, un petit de lion ! » Et pas de perturbateur !
13 Le lion lacère pour ses petits, il étrangle pour ses lionnes ; il remplit de proies ses trous ; ses tanières, de bêtes lacérées.
14 Me voici contre toi ! harangue de IHVH-Adonaï Sebaot. Je fais brûler tes chars en fumée, l’épée dévore tes lionceaux : je tranche ta proie de la terre. La voix de ton messager ne s’entend plus.

Cette Bible est dans le domaine public.