×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Estér 6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Estér 6
André Chouraqui


Le vêtement royal

1 En cette nuit, le sommeil du roi errait. Il dit de faire venir l’acte des mémoires « Paroles des Jours. »
2 Il s’y trouve écrit ce que Mordekhaï avait rapporté contre Bigtân et Tèrèsh, les deux eunuques du roi, des gardiens du seuil, qui cherchaient à porter la main contre le roi Ahashvérosh.
3 Le roi dit : « Qu’a-t-il été fait d’estime et de grandeur à Mordekhaï pour ceci ? Les adolescents du roi, ses officiants, disent :  »Pas une parole n’a été faite pour lui. »
4 Le roi dit : « Qui est dans la cour ? Hamân vient dans la cour extérieure de la maison du roi pour dire au roi de pendre Mordekhaï sur le bois qu’il avait préparé pour lui.
5 Les adolescents du roi lui disent : « Voici Hamân, il est debout dans la cour. » Le roi dit : « Qu’il vienne ! »
6 Hamân vient. Le roi lui dit : « Que faire à un homme que le roi désire honorer ? Hamân se dit en son cœur :  »À qui le roi désirerait-il faire honneur plus qu’à moi ?
7 Hamân dit au roi : « L’homme que le roi désire faire honorer,
8 ils feront venir le vêtement royal que revêt le roi, le cheval sur lequel le roi est monté et la couronne royale sera mise sur sa tête.
9 Le vêtement et le cheval seront donnés en main d’un homme des chefs du roi, des gérontes, et ils revêtiront l’homme dont le roi désire l’honneur. Ils le feront monter à cheval sur la place de la ville, et ils crieront en face de lui : ‹ Il est fait ainsi à l’homme que le roi désire honorer’. »
10 Le roi dit à Hamân : « En hâte, prends le vêtement et le cheval ainsi que tu l’as dit, et fais ainsi à Mordekhaï le Iehoudi, qui siège à la porte du roi. Ne laisse pas tomber une parole de tout ce dont tu as parlé. »
11 Hamân prend le vêtement et le cheval. Il revêt Mordekhaï. Il le fait chevaucher sur la place de la ville. Il crie en face de lui : « Il sera fait ainsi à l’homme que le roi désire honorer ! »
12 Mordekhaï retourne à la porte du roi. Hamân se presse vers sa maison, endeuillé, la tête recouverte.
13 Hamân raconte à Zèrèsh, sa femme, et à tous ses amis tout ce qui lui est advenu. Ses sages, et Zèrèsh sa femme, lui disent : « Si Mordekhaï est de la semence des Iehoudîm, lui en face duquel tu as commencé à tomber, tu ne pourras rien contre lui. Oui, tu tomberas, tu tomberas en face de lui. »
14 Ils lui parlaient encore quand arrivent les eunuques du roi. Ils affolent Hamân pour le faire venir au festin qu’Èstér faisait.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf