×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Jérémie 47
Bible Annotée (interlinéaire)

1 Parole de l’Éternel qui fut adressée à Jérémie le prophète au sujet des Philistins, avant que Pharaon frappât Gaza.

Le verset 1 est le titre de la prophétie, dont le sujet est la dévastation de la Philistie par les armées babyloniennes. Elle fut prononcée, est-il dit, avant que Pharaon frappât Gaza. De quel Pharaon est-il question ici ? Quelques-uns pensent qu’il s’agit d’Hophra, qui, pendant le siège de Jérusalem par Nébucadnetsar, fit, pour la débloquer, une tentative infructueuse (Jérémie 37.5 ; Jérémie 37.11), mais qui aurait pu néanmoins s’emparer à cette époque de Gaza. Il nous paraît plutôt que ce Pharaon est Néco, qui, dans sa faite après la bataille de Carkémis, a dû se rendre maître de Gaza qui était la clef de l’Égypte. Cette prophétie aurait donc été composée, comme la précédente, immédiatement après la bataille et avant même que Néco en retraite eût traversé la Philistie.

2 Ainsi parle l’Éternel : Voici, des eaux montent du nord, elles deviendront un torrent débordant ; et elles submergeront le pays et ce qu’il contient, ville et habitants. Et les hommes poussent des cris, et tous les habitants du pays se lamentent.

Des eaux montent… Image pareille Jérémie 46.7 ; ici il s’agit d’une source qui jaillit de terre.

3 Au retentissement du sabot de ses coursiers, au fracas de ses chars, au grondement de ses roues, les pères ne se tournent plus vers leurs enfants, parce que les mains sont sans force,

Comparez Jérémie 4.29. La terreur fait qu’on oublie les plus puissantes affections naturelles. Chacun ne songe qu’à son propre salut.

4 parce que le jour est venu où l’on détruira tous les Philistins, où l’on enlèvera à Tyr et à Sidon leurs derniers alliés ; car l’Éternel va détruire les Philistins, les restes de l’ile de Caphtor.

Leurs derniers alliés, c’est-à-dire les Philistins. Tyr et Sidon furent seules à soutenir la guerre que leur fit Nébucadnetsar après la prise de Jérusalem.

Les restes de l’île de Caphtor. Les Philistins, venus de Caphtor ou de Crète (Amos 9.7), s’étaient établis dans le pays de Canaan en dépossédant les Avviens. Deutéronome 2.23.

5 Gaza est devenue chauve, Askalon muette. Et vous, restes des Anakim, jusques à quand vous mutilerez-vous ?

La ville de Gaza est comparée à une femme qui s’est arraché ou plutôt rasé les cheveux en signe de deuil.

Askalon, ville maritime autre place forte de Philistie ; elle est muette de consternation.

Restes des Anakim. Le texte porte : restes des vallées ; nous préférons lire avec les LXX restes des Anakim (en corrigeant une seule lettre). Les Anakim étaient les derniers représentants des habitants primitifs, Avviens ou Réphaïm, qui avaient été dépossédés par les Philistins et qui, d’après Josué 11.22, s’étaient réfugiés à Gaza, Gath et Asdod. Ils étaient de taille gigantesque.

Vous mutilerez-vous ? Ces mutilations ou incisions accompagnaient les prières instantes des païens à leurs divinités, comme on le voit 1 Rois 18.28 ; la loi interdisait cet usage aux Juifs (Lévitique 19.28 ; Deutéronome 14.1, etc)..

6 Ah ! Épée de l’Éternel, jusques à quand n’auras-tu point de repos ? Rentre dans ton fourreau ! Arrête et sois tranquille !

Jusques à quand ? Jérémie demande grâce pour les Philistins, mais il est forcé de se répondre à lui-même au verset suivant que toute intercession est inutile, parce que cette ruine est décrétée par l’Éternel.

7 Comment serais-tu en repos, quand l’Éternel lui a donné un ordre et qu’il la tourne vers Askalon et vers la côte de la mer ?