Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Deutéronome 31
Bible Annotée (interlinéaire)

Verset à verset  Double colonne 

Plan du commentaire biblique de Deutéronome 31

Chapitres 31 à 34 : adieux et mort de Moïse

Ces quatre derniers chapitres forment une sorte d’appendice au compte-rendu des discours de Moïse ; ils correspondent au préambule Deutéronome 1.1-5 :

  1. La transmission du gouvernement à Josué et de la loi aux Lévites, chapitre 31
  2. Le cantique de Moïse, Deutéronome 32.1-47
  3. Les dernières paroles et la mort de Moïse, Deutéronome 32.48 à 34.12

Chapitre 31 : Transmission du gouvernement à Josué et de la loi aux Lévites

Dans ce chapitre :

  • Josué est désigné comme successeur de Moïse, versets 1 à 8
  • Les Lévites reçoivent l’ordre de lire la loi tous les sept ans, versets 9 à 13
  • Dieu accrédite solennellement Josué et lui annonce l’infidélité future d’Israël, versets 14 à 23
  • Moïse remet la loi aux Lévites, versets 24 à 30
1 Et Moïse alla et adressa ces paroles à tout Israël,

1 à 8 Le successeur de Moïse

Et Moise alla : il s’avança au milieu des enfants d’Israël, réunis pour recevoir cette nouvelle communication.

2 et il leur dit : Je suis âgé aujourd’hui de cent vingt ans ; je ne pourrai plus sortir et entrer [parmi vous], et l’Éternel m’a dit : Tu ne passeras pas ce Jourdain.

Cent vingt ans. Conforme à Exode 7.7. Malgré ce qui est dit Deutéronome 34.7, Moïse devait bien sentir qu’il ne serait pas en état de diriger la guerre de conquête qui se préparait ; de plus l’Éternel lui-même l’avait averti qu’il ne passerait pas le Jourdain.

Sortir et entrer : voir Nombres 27.17, note.

3 C’est l’Éternel ton Dieu qui passera devant toi, c’est lui qui exterminera ces nations de devant toi, et tu les déposséderas. Josué sera celui qui passera devant toi, comme l’Éternel l’a dit.

C’est l’Éternel ton Dieu qui passera. Le vrai chef de l’expédition qui donnera la victoire, ce sera Dieu ; mais il exécutera sa volonté par Josué.

Comme l’Éternel l’a dit : Deutéronome 1.38 ; Deutéronome 3.28 ; Nombres 27.18.

4 L’Éternel les traitera comme il a traité Sihon et Og, rois des Amorrhéens, et leurs pays, qu’il a exterminés.

Sihon et Og : Deutéronome 2.26 et suivants ; Nombres 21.21 et suivants.

5 L’Éternel vous les livrera, et vous les traiterez selon tous les ordres que je vous ai donnés.

Selon tous les ordres… : Deutéronome 7.2 ; Nombres 33.54.

6 Fortifiez-vous et prenez courage ; ne craignez point et ne vous laissez point effrayer devant eux, car l’Éternel ton Dieu marche avec toi ; il ne te délaissera pas et ne t’abandonnera pas.

Fortifiez-vous. Le peuple entier reçoit ici le mot d’encouragement qui va être adressé à son chef (versets 7 et 8).

7 Et Moïse appela Josué et lui dit en présence de tout Israël : Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui entreras avec ce peuple dans le pays que l’Éternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui le leur donneras en héritage. 8 Et l’Éternel marchera devant toi ; il sera avec toi ; il ne te délaissera pas et ne t’abandonnera pas ; ne crains pas et ne t’effraie pas. 9 Et Moïse écrivit cette loi et la donna aux sacrificateurs, fils de Lévi, qui portaient l’arche de l’alliance de l’Éternel, et à tous les Anciens d’Israël.

9 à 13 Lecture publique de la loi tous les sept ans

Cette loi. Ce terme désigne sans doute les discours qu’il vient de prononcer.

Sacrificateurs, fils de Lévi : comparez Deutéronome 17.9.

Qui portaient l’arche. Ce détail est rappelé ici en relation avec le dépôt de la loi à côté de l’arche (verset 26).

Et à tous les Anciens. Si c’était aux Lévites à garder la loi, c’était aux Anciens à veiller à son exécution au sein du peuple.

10 Et Moïse leur donna cet ordre : Au bout de sept ans, à l’époque de l’année de relâche, à la fête des Tabernacles,

10 à 12

Au bout de sept ans : au commencement de chaque année sabbatique, en la fête joyeuse des Tabernacles, qui ouvrait l’année civile. Le peuple entier et même l’étranger habitant en Israël devaient participer à cette lecture qui imprimait le sceau de la sainteté à toute la vie nationale. Les hommes seuls étaient tenus d’assister aux autres fêtes.

11 quand tout Israël viendra se présenter devant l’Éternel ton Dieu, dans le lieu qu’il aura choisi, tu liras cette loi devant tout Israël, de sorte qu’ils l’entendent. 12 Convoque le peuple, les hommes, les femmes, les enfants et ton étranger qui sera dans tes portes, afin qu’ils entendent et afin qu’ils apprennent à craindre l’Éternel votre Dieu et qu’ils aient soin de mettre en pratique toutes les paroles de cette loi. 13 Et leurs fils qui ne la connaîtront pas, l’entendront et apprendront à craindre l’Éternel votre Dieu, tout le temps que vous vivrez dans le pays où vous allez entrer en passant le Jourdain, pour en prendre possession. 14 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, tes jours s’approchent de leur terme. Appelle Josué et présentez-vous dans la Tente d’assignation, et je lui donnerai mes ordres. Et Moïse alla avec Josué, et ils se présentèrent dans la Tente d’assignation.

14 à 23 Installation de Josué

Certaines particularités de style semblent indiquer que ce morceau n’est pas de la même main que le compte-rendu des discours. C’est une notice qui, ainsi que le récit de la mort de Moïse, a été ajoutée pour former la clôture du livre.

Tente d’assignation. Ce terme ne se retrouve pas ailleurs dans le Deutéronome ; il se trouve de nouveau Josué 18.1. Sur ce nom, voir Exode 33.7, note.

Je lui donnerai mes ordres : je l’établirai dans sa charge. Dieu veut confirmer maintenant, par un signe visible pour tous, l’installation que Moïse avait précédemment accomplie en son nom (Deutéronome 3.21 ; Nombres 27.23).

15 Et l’Éternel apparut dans la Tente, en [une] colonne de nuée, qui se tint à l’entrée de la Tente.

En [une] colonne de nuée : voir Exode 3.2 : en flamme de feu. Ce fut la légitimation divine de Josué, aux yeux de tout Israël.

16 Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, tu vas être couché avec tes pères ; et ce peuple se lèvera et se prostituera après les dieux étrangers du pays où il va entrer ; et il m’abandonnera et il brisera mon alliance que j’ai conclue avec lui.

16 à 21

Pour prévenir chez Josué toute déception, Dieu annonce en ce moment à Moïse l’infidélité et les châtiments futurs du peuple et lui ordonne de composer un cantique qui ne permettra pas à Israël d’alléguer son ignorance du sort qui l’attendait. Mais si l’installation de Josué accompagne cet ordre, c’est la preuve que l’œuvre divine ne s’en accomplira pas moins par son moyen ; comparez Josué 24.19-20, ou nous voyons que les dernières paroles adressées au peuple par Josué furent comme un écho de la communication divine qu’il avait reçue au jour de son installation.

Couché avec tes pères : voir Genèse 47.30, note.

17 Et ma colère s’enflammera contre lui en ce jour-là, et je les abandonnerai, et je cacherai d’eux ma face, et on le dévorera ; une multitude de maux et d’angoisses fondront sur lui, et il dira en ce jour-là : N’est-ce pas parce que mon Dieu n’est pas au milieu de moi que ces maux ont fondu sur moi ? 18 Et moi, je cacherai certainement ma face en ce jour-là à cause de tout le mal qu’il aura fait en se tournant vers d’autres dieux. 19 Et maintenant, écrivez ce cantique, et enseigne-le aux fils d’Israël, mets-le dans leur bouche, afin que ce cantique me serve de témoin contre les fils d’Israël. 20 Quand je les aurai fait entrer dans le pays que j’ai promis par serment à leurs pères, pays découlant de lait et de miel, et qu’ils auront mangé et se seront rassasiés et engraissés, et qu’ils se seront tournés vers d’autres dieux et les auront servis, et qu’ils m’auront méprisé, et qu’ils auront rompu mon alliance,

Ils auront mangé et se seront rassasiés… Cette accumulation d’expressions de plus en plus fortes est destinée à dépeindre la jouissance toute charnelle avec laquelle Israël usera de son bien-être et qui aura pour conséquence naturelle l’infidélité religieuse ; comparez Deutéronome 6.10-12 ; Deutéronome 8.12-14.

21 et que des maux nombreux et des angoisses les auront atteints, alors ce cantique portera témoignage contre eux ; car il ne sera pas oublié, étant dans la bouche de leur postérité ; car je sais quelles sont aujourd’hui déjà les pensées de leur cœur, avant même que je les aie fait entrer dans le pays que je leur ai promis par serment.

Portera témoignage contre eux, littéralement : répondra en témoignage contre eux. Ce cantique contiendra la réponse aux questions que la souffrance fera naître dans le cœur du peuple.

Dans la bouche de leur postérité : car il devra être sans cesse répété et récité.

Les pensées de leur cœur : le penchant intérieur qui se manifeste déjà aujourd’hui et qui continuera certainement à le faire.

22 Et Moïse écrivit ce cantique en ce jour-là et l’enseigna aux fils d’Israël.

Voir le cantique lui-même au chapitre suivant, comparez une forme analogue Luc 1.64 ; Luc 1.67 et suivants.

23 Et [l’Éternel] donna ses ordres à Josué, fils de Nun, et lui dit : Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui feras entrer les fils d’Israël dans le pays que je leur ai promis par serment ; et moi, je serai avec toi. 24 Et lorsque Moïse eut complètement achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi,

24 à 30 La loi remise aux Lévites

Cette loi : la législation telle qu’elle est rapportée dans le Deutéronome (verset 9).

25 il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de l’Éternel :

Lévites : expression abrégée remplaçant ici celle de sacrificateurs fils de Lévi employée verset 9 ; car ceux-ci seuls avaient le droit de pénétrer dans le sanctuaire jusque vers l’arche. Sans doute les simples Lévites, de la branche de Kéhath, avaient été chargés de porter l’arche dans la marche à travers le désert, mais seulement après que les fils d’Aaron l’avaient couverte d’un voile (Nombres 4.1-20). Et quand il s’agissait non d’un voyage, mais d’une procession solennelle, comme au passage du Jourdain, ou à la prise de Jéricho, etc., c’étaient les sacrificateurs qui avaient la mission de porter l’arche (Josué 3.3 ; Josué 4.9).

26 Prenez ce livre de la loi et mettez-le à côté de l’arche de l’alliance de l’Éternel votre Dieu, et il sera là comme un témoin contre toi.

À côté de l’arche. Les deux tables de la loi étaient dans l’arche ; cette loi qui en est le commentaire, doit être placée à côté de l’arche, et cela, en témoignage comme le Décalogue lui-même qui est le témoignage proprement dit.

27 Car je connais ton esprit rebelle et la roideur de ton cou ; voici, aujourd’hui même que je suis encore vivant au milieu de vous, vous êtes rebelles contre l’Éternel ; combien plus le serez-vous après ma mort ! 28 Convoquez auprès de moi tous les Anciens de vos tribus et vos officiers ; je leur ferai entendre ces paroles, et je prendrai à témoin contre eux les cieux et la terre.

Les cieux et la terre : voir Deutéronome 32.1.

29 Car je sais qu’après ma mort vous ne manquerez pas de vous corrompre, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite, et que le malheur vous atteindra dans la suite des temps, pour avoir fait ce qui est mal aux yeux de l’Éternel en l’irritant par l’œuvre de vos mains. 30 Et Moïse fit entendre à toute l’assemblée d’Israël les paroles de ce cantique jusqu’au bout.