×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Samuel 22
Bible Annotée (interlinéaire) Bible annotée Bible annotée double colonne

Plan du commentaire biblique de 1 Samuel 22

David à Adullam et en Moab
1 Et David partit de là et se sauva dans la caverne d’Adullam. Et ses frères et toute la maison de son père l’apprirent et descendirent là vers lui.

Dans la caverne d’Adullam. La ville de ce nom était située au pied du versant occidental des montagnes de Juda, où commençait la Séphéla (Josué 12.15 ; Genèse 38.1, note), et la caverne se trouvait sans doute dans son voisinage. La tradition indique une caverne particulièrement remarquable située beaucoup plus à l’est, à 8 km de Bethléem, probablement en raison de 2 Samuel 23.13. Mais dans la contrée même de la ville d’Adullam se trouvent d’après les récits des voyageurs une quantité de cavernes très considérables. La distance de 16 km qui sépare cette localité de Bethléem n’est pas incompatible avec le récit de 2 Samuel 23.13-17.

2 Et tous les hommes qui étaient dans la peine, et tous ceux qui avaient des créanciers, et tous ceux qui étaient mécontents, s’assemblèrent auprès de lui et il devint leur chef ; et il y eut avec lui environ quatre cents hommes.

David se trouve en ce moment dans la même position que Jephthé (Juges 11.3) et il a recours aux mêmes moyens. Mais rien n’autorise à lui attribuer une vie de brigandage. Le récit de son séjour dans le voisinage de Nabal jette du jour sur la manière dont il pourvoyait à la subsistance de sa troupe. Nous ne le voyons user de violence que contre les ennemis du peuple (1 Samuel 27.8). Dans la suite du récit David donnera de telles preuves de respect pour la personne du roi, qu’il est impossible de faire de lui un rebelle à l’autorité des lois.

3 Et David s’en alla de là à Mitspé de Moab ; et il dit au roi de Moab : Permets que mon père et ma mère se retirent chez vous, jusqu’à ce que je sache ce que Dieu fera de moi.

Mitspé : lieu d’observation. Inconnu.

Moab. Il y avait un lien particulier entre ce peuple et la famille de David, qui descendait de Ruth, la Moabite.

4 Et il les amena devant le roi de Moab, et ils demeurèrent chez lui tout le temps que David resta dans son lieu fort.

Tout le temps que David resta… Aussi longtemps que David n’eut lui-même qu’un asile tout à fait précaire.

Son lieu fort, littéralement : le lieu fort, celui dont il faisait alors sa retraite, probablement en Moab, en tout cas hors de Juda, voir verset 5. Comparez 1 Samuel 24.4 et 1 Samuel 23.14.

5 Et Gad le prophète dit à David : Ne reste pas dans ce lieu fort ; va et te rends au pays de Juda. Et David alla et se rendit à la forêt de Héreth.

Gad le prophète. Cet homme jouera plus tard un rôle important dans la vie de David. Dieu ne voulait pas que David demeurât dans une localité aussi rapprochée de la résidence de Saül et il le fait rentrer dans l’intérieur du territoire de Juda, sa propre tribu ; là il y avait une forêt où il pouvait se tenir caché.

Héreth : localité inconnue.

6 Et Saül apprit qu’on savait où étaient David et les gens qui étaient avec lui. Et Saül était assis à Guibéa, sous le tamarisque, sur la hauteur ; et il avait sa lance à la main, et tous ses serviteurs se tenaient près de lui.

Saül tenait une assemblée solennelle, probablement judiciaire, comme le faisaient les rois de l’antiquité.

7 Et Saül dit à ses serviteurs qui se tenaient près de lui : Écoutez, Benjamites ! Le fils d’Isaï vous donnera-t-il aussi à vous tous des champs et des vignes ? Fera-t-il de vous tous des chefs de milliers et chefs de centaines,

Il accuse les principaux qui l’entourent, de conspirer contre lui avec David, et cela à l’instigation de Jonathan, son propre fils.

Benjamites. Saül s’était entouré surtout d’hommes de sa tribu et les avait favorisés dans la distribution des charges et des bénéfices. Tout cela cessera ; car David accordera les mêmes avantages aux gens de sa propre tribu.

8 que vous vous soyez tous ligués contre moi et que personne ne me déclare que mon fils a traité avec le fils dIsaï, et que nul de vous ne s’en chagrine pour moi et ne me déclare que mon fils a soulevé mon serviteur contre moi, pour me dresser des embûches, comme il le fait aujourd’hui ? 9 Et Doëg l’Édomite, qui se tenait là avec les serviteurs de Saül, répondit et dit : J’ai vu le fils d’Isaï venir à Nob, vers Ahimélec, fils d’Ahitub.

Doëg. Par cette dénonciation il a l’intention de gagner la faveur de Saül, à mesure qu’elle se détourne de ses conseillers qu’il vient d’accuser.

10 Et il a consulté pour lui l’Éternel, et lui a donné des vivres, et il lui a donné l’épée de Goliath le Philistin. 11 Et le roi fit appeler Ahimélec, fils d’Ahitub, le sacrificateur, et toute la maison de son père, les sacrificateurs, qui étaient à Nob ; et ils vinrent tous vers le roi. 12 Et Saül dit : Écoute, fils d’Ahitub ! Et il dit : Me voici, mon seigneur ! 13 Et Saül lui dit : Pour-quoi vous êtes-vous ligués contre moi, toi et le fils d’Isaï ? Tu lui as donné du pain et une épée, et tu as consulté Dieu pour lui, pour qu’il se soulève contre moi et me dresse des embûches comme il le fait aujourd’hui.

Il ne devait y avoir de consultation de l’Éternel que lorsqu’il s’agissait des intérêts généraux du peuple.

14 Et Ahimélec répondit au roi et dit : Et qui d’entre tous tes serviteurs est comme David, fidèle, gendre du roi, ton serviteur intime et considéré dans ta maison ? 15 Est-ce aujourd’hui que j’ai commencé à consulter Dieu pour lui ? Loin de moi d’avoir fait cela ! Que le roi n’impute pas à ton serviteur une [chose qui mettrait en cause] toute la maison de mon père, car ton serviteur n’a rien su de tout ceci, ni peu ni beaucoup.

Est-ce aujourd’hui… ? Il rappelle qu’il a déjà plusieurs fois consulté l’Éternel pour des entreprises confiées à David.

Toute la maison de mon père : d’après le principe que, dans les cas de violation de l’ordre théocratique, la responsabilité du chef de la famille s’étend à la famille entière.

16 Et le roi dit : Tu mourras certainement, Ahimélec, toi et toute la maison de ton père ! 17 Et le roi dit aux gardes qui se tenaient près de lui : Tournez-vous, et mettez à mort les sacrificateurs de l’Éternel, parce qu’eux aussi s’entendent avec David, et parce qu’ils savaient qu’il était en fuite, et ne m’en ont pas informé. Et les serviteurs du roi ne voulurent pas porter la main sur les sacrificateurs de l’Éternel.

Gardes : littéralement, coureurs (1 Samuel 8.11).

18 Et le roi dit à Doëg : Toi, tourne-toi et frappe les sacrificateurs. Et Doëg l’Édomite se tourna et frappa, lui, les sacrificateurs. Et il mit à mort en ce jour quatre-vingt-cinq hommes portant l’éphod de lin.

Ce meurtre rentre dans l’accomplissement des menaces terribles qui avaient été faites à la descendance d’Eli.

L’éphod de lin : vêtement de lin, de forme semblable à celui du souverain sacrificateur, caractérisant la dignité sacerdotale (1 Samuel 2.18).

19 Et Saül frappa encore du tranchant de l’épée Nob, la ville des sacrificateurs, hommes, femmes, enfants, nourrissons, bœufs, ânes, brebis, tout au tranchant de l’épée.

Les gardes accomplissent ce massacre qui ne porte plus sur la personne des sacrificateurs. Il est probable que cet évènement fut l’occasion de la translation du sanctuaire de Nob à Gabaon.

20 Et il s’échappa un fils d’Ahimélec, fils d’Ahitub, qui se nommait Abiathar : il se réfugia auprès de David.

David se trouve ainsi posséder dans son entourage la personne du nouveau souverain sacrificateur.

21 Et Abiathar raconta à David que Saül avait tué les sacrificateurs de l’Éternel. 22 Et David dit à Abiathar : Je savais bien en ce jour-là que Doëg l’Édomite, qui était là, ne manquerait pas d’en informer Saül. C’est moi qui suis cause de la mort de toute la maison de ton père. 23 Reste avec moi, ne crains rien, car qui cherche ma vie cherche ta vie ; tu seras bien gardé auprès de moi.

Tu seras bien gardé. Le secours de Dieu, sur lequel David compte pour lui-même, s’étendra aussi à Abiathar.