×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Bienvenue sur levangile.com : tous les outils dont vous avez besoin pour étudier sérieusement la Bible !

Plan de lecture de la Bible en un an
Jour 138

Vous pouvez suivre ici chaque jour un plan de lecture de la Bible sur un an, vous permettant d'enrichir votre méditation quotidienne.
Cliquez simplement sur les chapitres ci-dessous pour les lire chaque jour.

Consternation et prière d’Esdras
1 Après que cela fut terminé, les chefs s’approchèrent de moi en disant : Le peuple d’Israël, les sacrificateurs et les Lévites ne se sont pas séparés des peuples de ces pays et de leurs horribles pratiques, celles des Cananéens, des Hittites, des Phéréziens, des Yebousiens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amoréens. 2 Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils et ont mêlé la descendance sainte avec les peuples de ces pays ; les chefs et les magistrats ont été les premiers à commettre cette mauvaise action. 3 Lorsque j’entendis cela, je déchirai mon vêtement et mon manteau, je m’arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe et je m’assis désolé. 4 Auprès de moi s’assemblèrent tous ceux qui tremblaient à cause des paroles du Dieu d’Israël, au sujet de la mauvaise action des déportés, et moi, je restai assis et désolé jusqu’à l’offrande du soir. 5 Puis, au moment de l’offrande du soir, je me levai du sein de mon humiliation, avec mon vêtement et mon manteau déchirés, je tombai à genoux, j’étendis les mains vers l’Éternel, mon Die. 6 et je dis : Mon Dieu, je suis dans la confusion et j’ai honte, ô mon Dieu, de lever ma face vers toi ; car nos fautes se sont multipliées par-dessus nos têtes, et notre culpabilité s’est accrue jusqu’au ciel. 7 Depuis les jours de nos pères nous avons été grandement coupables jusqu’à ce jour ; et c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos sacrificateurs, aux mains des rois des nations, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la confusion de la face comme aujourd’hui. 8 Et cependant en cet instant l’Éternel, notre Dieu, vient de nous faire grâce en nous laissant quelques rescapés et en nous accordant un abri dans son saint lieu, afin que notre Dieu éclaire nos yeux et nous donne un peu de vie au milieu de notre servitude. 9 Car nous sommes esclaves ; mais notre Dieu ne nous a pas abandonnés dans notre esclavage. Il a étendu sur nous (sa) bienveillance devant les rois de Perse, pour nous rendre la vie, afin que nous relevions la maison de notre Dieu et que nous redressions ses ruines, et pour nous donner une retraite en Juda et à Jérusalem. 10 Maintenant, que dirons-nous après cela, ô notre Dieu 11 Car nous avons abandonné tes commandements que tu nous avais prescrits par l’intermédiaire de tes serviteurs les prophètes en disant : le pays dans lequel vous entrez pour en prendre possession est un pays souillé par les impuretés des peuples de ces régions, par les horreurs dont ils l’ont rempli d’un bout à l’autre avec leurs impuretés 12 ne donnez donc pas vos filles à leurs fils et ne prenez pas leurs filles pour vos fils ; vous n’aurez jamais souci ni de leur paix ni de leur bien-être ; ainsi vous deviendrez forts, vous mangerez les meilleures productions du pays, et vous le laisserez pour toujours en possession à vos fils. 13 Après tout ce qui nous est arrivé à cause de nos mauvaises actions et de notre grande culpabilité, quoique tu ne nous aies pas, ô notre Dieu, punis en proportion de nos fautes, et maintenant que tu nous as conservé ces rescapés. 14 recommencerions-nous à violer tes commandements et à nous allier avec ces peuples qui font horreur ? Ta colère n’éclaterait-elle pas contre nous jusqu’à nous exterminer sans laisser ni reste ni rescapés 15 Éternel, Dieu d’Israël, tu es juste car nous restons aujourd’hui comme des rescapés. Nous voici devant toi avec notre culpabilité, et nous ne saurions ainsi subsister devant ta face.
Renvoi des femmes étrangères
1 Pendant qu’Esdras, pleurant et effondré devant la maison de Dieu, faisait cette prière et cette confession, une assemblée très nombreuse de gens d’Israël, hommes, femmes et enfants s’était réunie auprès de lui, et le peuple répandait d’abondantes larmes. 2 Alors Chekania, fils de Yehiel, d’entre les fils d’Élam, prit la parole et dit à Esdras : Nous avons été infidèles envers notre Dieu, en épousant des femmes étrangères qui appartiennent aux peuples du pays. Mais maintenant, il y a encore une espérance pour Israël à ce sujet. 3 Concluons dès lors une alliance avec notre Dieu pour le renvoi de toutes ces femmes et de leurs enfants, selon l’avis de mon seigneur et de ceux qui tremblent devant le commandement de notre Dieu. Que l’on agisse d’après la loi. 4 Lève-toi, car cette affaire te regarde. Nous serons avec toi. Fortifie-toi et agis. 5 Puis Esdras se leva et fit jurer aux chefs des sacrificateurs, des Lévites et de tout Israël, de faire ce qui venait d’être dit. Ils le jurèrent. 6 Puis Esdras se retira de devant la maison de Dieu et il alla dans la chambre de Yohanân, fils d’Éliachib ; quand il y fut entré, il ne mangea pas de pain et ne but pas d’eau, parce qu’il était dans le deuil à cause de la mauvaise action des anciens déportés. 7 On fit passer dans Juda et à Jérusalem une proclamation selon laquelle tous les anciens déportés devaient se réunir à Jérusalem 8 et d’après l’avis des chefs et des anciens, quiconque n’y viendrait pas dans les trois jours aurait tous ses biens confisqués et serait lui-même séparé de l’assemblée des déportés. 9 Tous les hommes de Juda et de Benjamin se rassemblèrent à Jérusalem dans les trois jours. C’était le neuvième mois, le 20 du mois. Tout le peuple se tenait sur la place de la maison de Dieu, tremblant à cause de la circonstance et par suite de la pluie. 10 Esdras, le sacrificateur, se leva et leur dit : Vous avez commis une infidélité en épousant des femmes étrangères, et vous avez rendu Israël encore plus coupable. 11 Confessez-vous maintenant à l’Éternel, le Dieu de vos pères, et faites sa volonté ! Séparez-vous des peuples du pays et des femmes étrangères. 12 Toute l’assemblée répondit d’une voix forte : Oui ! À nous de faire comme tu l’as dit 13 Mais le peuple est nombreux, le temps est à la pluie, et il n’est pas possible de rester dehors ; d’ailleurs, ce n’est pas l’œuvre d’un jour ou deux, car il y en a beaucoup parmi nous qui ont péché dans cette affaire. 14 Que nos chefs restent donc pour toute l’assemblée ; et tous ceux qui dans nos villes ont épousé des femmes étrangères viendront à des époques fixes, avec les anciens et les juges de chaque ville, jusqu’à ce que l’ardente colère de notre Dieu se soit détournée de nous au sujet de cette affaire. 15 Jonathan, fils d’Asaël, et Yahzia, fils de Thiqva, appuyés par Mechoullam et par le Lévite Chabthaï furent les seuls à combattre cet avis. 16 Mais les anciens déportés agirent comme on l’avait dit. On mit à part Esdras, le sacrificateur, et des chefs de famille selon leurs maisons paternelles, tous (désignés) par leurs noms ; et ils siégèrent le premier jour du dixième mois pour examiner la chose. 17 Le premier jour du premier mois, ils en finirent avec tous les hommes qui avaient épousé des femmes étrangères. 18 Parmi les fils des sacrificateurs, il s’en trouva qui avaient épousé des femmes étrangères : des fils de Josué, fils de Yotsadaq, et de ses frères, Maaséya, Éliézer, Yarib et Guedalia. 19 Ils s’engagèrent à renvoyer leurs femmes et à offrir un bélier à cause de leur culpabilité 20 des fils d’Immer, Hanani et Zebadia 21 des fils de Harim, Maaséya, Élie, Chemaeya, Yehiel et Ozias 22 des fils de Pachhour, Eljoénaï, Maaséya, Ismaël, Netanéel, Yozabad et Éleasa. 23 Parmi les Lévites : Yozabad, Chimeï, Qélaya (appelé) aussi Qelita, Petahya, Juda et Éliézer. 24 Parmi les chantres : Éliachib.
Parmi les portiers : Challoum, Télem et Ouri. 25 Parmi ceux d’Israël : des fils de Pareoch, Ramia, Yizziya, Malkiya, Miyamin, Éléazar, Malkiya et Benaya 26 des fils d’Élam, Mattania, Zacharie, Yehiel, Abdi, Yerémoth et Élie 27 des fils de Zatthou, Élyoénaï, Éliachib, Mattania, Yerémoth, Zabad et Aziza 28 des fils de Bébaï, Yohanân, Hanania, Zabbaï et Athlaï 29 des fils de Bani, Mechoullam, Mallouk, Adaya, Yachoub, Cheal et Ramoth 30 des fils de Pahath-Moab, Adna, Kelal, Benaya, Maaséya, Mattania, Betsaleél, Binnouï et Manassé 31 des fils de Harim, Éliézer, Yichiya, Malkiya, Chemaeya, Siméon. 32 Benjamin, Mallouk et Chemaria 33 des fils de Haschoum, Matthnaï, Mattattha, Zabad, Éliphéleth, Yerémaï, Manassé et Chimeï 34 des fils de Bani, Maadaï, Amram, Ouel. 35 Benaya, Bédia, Kelouhou. 36 Vania, Merémoth, Éliachib. 37 Mattania, Matnaï, Yaasaï 38 Bani, Binnouï, Chimeï. 39 Chélémia, Nathan, Adaya. 40 Maknadbaï, Chachaï, Charaï. 41 Azareel, Chélémia, Chemaria. 42 Challoum, Amaria et Joseph 43 des fils de Nebo, Yeïel, Mattitia, Zabad, Zebina, Yaddaï, Joël et Benaya. 44 Tous ceux-là avaient pris des femmes étrangères et plusieurs en avaient eu des enfants.
Mandat de Néhémie
Tristesse de Néhémie
1 Paroles de Néhémie, fils de Hakalia.
Au mois de Kislev, la vingtième année, comme j’étais à Suse, la capitale, 2 Hanani, l’un de mes frères, et quelques hommes arrivèrent de Juda. Je les questionnai au sujet des Juifs rescapés qui étaient restés de la captivité, et au sujet de Jérusalem. 3 Ils me répondirent : Ceux qui sont restés de la captivité sont là dans la province, au comble du malheur et du déshonneur ; la muraille de Jérusalem a des brèches, et ses portes sont brûlées par le feu. 4 Lorsque j’entendis ces paroles, je m’assis, je pleurai et, pendant plusieurs jours je pris le deuil. Je jeûnai, je priai devant le Dieu des cieux. 5 et je dis :
Ah ! Éternel, Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes l’alliance et la bienveillance envers ceux qui t’aiment et qui gardent tes commandements ! 6 Que ton oreille soit attentive, et que tes yeux soient ouverts pour exaucer la prière de ton serviteur. Je suis en prière devant toi en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les Israélites, en confessant les péchés des Israélites, nos péchés contre toi ; moi et ma famille, nous avons péché. 7 Nous avons vraiment mal agi envers toi et nous n’avons pas observé les commandements, les prescriptions et les ordonnances que tu as donnés à Moïse, ton serviteur. 8 Souviens-toi de cette parole que tu prescrivis à Moïse, ton serviteur : Lorsque vous serez infidèles, je vous disséminerai parmi les peuples 9 mais si vous revenez à moi et si vous gardez mes commandements et les mettez en pratique, alors, quand même vous seriez bannis à l’extrémité du ciel, de là je vous rassemblerai et je vous ramènerai vers le lieu que j’ai choisi pour y faire résider mon nom. 10 Ils sont tes serviteurs et ton peuple, que tu as libérés par ta grande puissance et par ta main forte. 11 Ah ! Seigneur, que ton oreille soit donc attentive à la prière de ton serviteur et à la prière de tes serviteurs qui veulent craindre ton nom ! Donne aujourd’hui du succès à ton serviteur et fais-lui obtenir la faveur de cet homme.
J’étais alors échanson du roi.
1 Jésus leva les yeux et vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. 2 Il vit aussi une veuve indigente, qui y mettait deux petites pièces. 3 Et il dit : Je vous le dis, en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres 4 car c’est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle avait pour vivre.
Discours sur le mont des Oliviers
5 Comme quelques-uns disaient du temple qu’il était orné de belles pierres et d’objets apportés en offrandes, Jésus dit 6 Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée. 7 Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe annonçant ces événements ? 8 Jésus répondit : Prenez garde d’être séduits. Car beaucoup viendront sous mon nom et diront : C’est moi, et le temps est proche. Ne les suivez pas. 9 Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne vous effrayez pas, car cela doit arriver premièrement. Mais ce ne sera pas tout de suite la fin. 10 Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, 11 il y aura de grands tremblements de terre, et par endroits, des pestes et des famines ; il y aura des (phénomènes) terribles et de grands signes dans le ciel. 12 Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom. 13 Cela vous donnera l’occasion de rendre témoignage. 14 Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense. 15 car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire. 16 Vous serez livrés même par des parents, des frères, des proches et des amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. 17 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. 18 Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête 19 par votre persévérance vous sauvegarderez vos âmes. 20 Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. 21 Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem s’en retirent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’entrent pas dans la ville. 22 Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit. 23 Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple. 24 Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis. 25 Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles ; et sur la terre, une angoisse des nations qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots 26 les hommes rendront l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre, car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Alors on verra le Fils de l’homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire. 28 Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et levez la tête, parce que votre délivrance approche. 29 Et il leur dit une parabole : Voyez le figuier et tous les arbres. 30 Dès qu’ils bourgeonnent, vous savez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche. 31 De même vous aussi, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. 32 En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point que tout cela n’arrive. 33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 34 Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès ou l’ivrognerie, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne fonde sur vous à l’improviste. 35 comme un filet, car il viendra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre. 36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. 37 Pendant le jour, Jésus enseignait dans le temple, et il allait passer la nuit au mont dit des Oliviers. 38 Et tout le peuple, dès le matin, se rendait vers lui dans le temple pour l’écouter.
Mort et résurrection de Jésus
Complot contre Jésus
1 La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait. 2 Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient comment faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple. 3 Or, Satan entra dans Judas, appelé Iscariot, qui était du nombre des douze. 4 Et Judas alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer. 5 Ils furent dans la joie, et convinrent de lui donner de l’argent. 6 Il accepta et se mit à chercher une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l’insu de la foule.
Institution de la cène
7 Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva. 8 et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions. 9 Ils lui dirent : Où veux-tu que nous la préparions 10 Il leur répondit : Voici : quand vous serez entrés dans la ville, un homme portant une cruche d’eau vous rencontrera ; suivez-le dans la maison où il entrera. 11 et vous direz au maître de la maison : Le Maître te dit : Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples 12 Et il vous montrera une grande chambre haute, aménagée : c’est là que vous préparerez (la Pâque). 13 Ils partirent, trouvèrent les choses comme il le leur avait dit et préparèrent la Pâque. 14 L’heure venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui. 15 Il leur dit : J’ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir. 16 car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. 17 Il prit une coupe, rendit grâces et dit : Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous 18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu. 19 Ensuite, il prit du pain ; et après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. 20 De même il prit la coupe, après le repas, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. 21 Cependant voici : celui qui me livre est à cette table avec moi. 22 Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est déterminé ; mais malheur à cet homme-là par qui il est livré. 23 Et ils commencèrent à se demander les uns aux autres qui était celui d’entre eux qui allait faire cela. 24 Il s’éleva aussi parmi eux une contestation : lequel d’entre eux devait être estimé le plus grand 25 Jésus leur dit : Les rois des nations les dominent et ceux qui ont autorité sur elles se font appeler bienfaiteurs. 26 Il n’en est pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert. 27 Car qui est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. 28 Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves 29 c’est pourquoi je dispose du royaume pour vous, comme mon Père en a disposé pour moi. 30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël. 31 Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. 32 Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas, et toi, quand tu seras revenu (à moi) affermis tes frères. 33 Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi en prison et à la mort. 34 Et Jésus dit : Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui, que tu n’aies nié trois fois de me connaître. 35 Il leur dit encore : Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni sac, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? Ils répondirent : De rien. 36 Et il leur dit : Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne, de même celui qui a un sac, et que celui qui n’a pas d’épée vende son vêtement et en achète une. 37 Car, je vous le dis, ce qui est écrit doit s’accomplir en moi : Il a été compté parmi les malfaiteurs. Et ce qui me concerne touche à sa fin. 38 Ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit : C’est assez.
Arrestation de Jésus
39 Après être sorti, il alla, selon sa coutume, au mont des Oliviers. Ses disciples le suivirent. 40 Arrivé à cet endroit, il leur dit : Priez, afin de ne pas entrer en tentation. 41 Puis il s’écarta d’eux d’environ un jet de pierre, se mit à genoux et pria. 42 en disant : Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe. Toutefois que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, qui soit faite. 43 Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. 44 En proie à l’angoisse, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre. 45 Il se releva de sa prière et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristess. 46 et il leur dit : Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous, priez, afin de ne pas entrer en tentation. 47 Comme il parlait encore, voici qu’une foule arriva, et celui qui s’appelait Judas, l’un des douze, marchait devant elle. Il s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. 48 Jésus lui dit : Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme ! 49 Ceux qui étaient avec Jésus, voyant ce qui allait arriver, dirent : Seigneur, frapperons-nous de l’épée 50 Et l’un d’eux frappa le serviteur du souverain sacrificateur et lui emporta l’oreille droite. 51 Mais Jésus prit la parole et dit : Tenez-vous en là ! Puis il toucha l’oreille de cet homme et le guérit. 52 Jésus dit ensuite aux principaux sacrificateurs, aux chefs des gardes du temple et aux anciens, qui étaient venus contre lui : êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons. 53 J’étais tous les jours avec vous dans le temple et vous n’avez pas mis la main sur moi. Mais c’est ici votre heure et le pouvoir des ténèbres.
Jésus devant le conseil juif
54 Après s’être emparés de Jésus, ils l’emmenèrent et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin. 55 Ils allumèrent du feu au milieu de la cour, et s’assirent. Pierre s’assit au milieu d’eux. 56 Une servante, qui le vit assis devant le feu, le fixa et dit : Cet homme était aussi avec lui. 57 Mais il le nia en disant : Femme, je ne le connais pas. 58 Peu après, un autre le vit et dit : Tu es aussi de ces gens-là. Et Pierre dit à l’homme : Je n’en suis pas. 59 Après un intervalle d’environ une heure, un autre encore insistait : Certainement cet homme était aussi avec lui car il est Galiléen. 60 Pierre répondit : Toi, je ne sais pas ce que tu veux dire. Au même instant, comme il parlait encore, le coq chanta. 61 Le Seigneur se retourna et regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : « Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois. 62 Il sortit, et dehors, il pleura amèrement. 63 Les hommes qui tenaient Jésus se moquaient de lui et le frappaient. 64 Ils lui voilaient le visage et l’interrogeaient, en disant : Devine qui t’a frappé. 65 Et ils proféraient contre lui beaucoup d’autres blasphèmes. 66 Quand il fit jour, le collège des anciens du peuple, les principaux sacrificateurs et les scribes s’assemblèrent et firent amener Jésus devant leur sanhédrin. 67 Ils dirent : Si tu es le Christ, dis-le nous. Jésus leur répondit : Si je vous le dis, vous ne le croirez point. 68 et si je vous interroge vous ne répondrez point. 69 Désormais le Fils de l’homme, sera assis à la droite de la Puissance de Dieu. 70 Tous dirent : Tu es donc le Fils de Dieu ? Et il leur répondit : Vous le dites, je le suis. 71 Alors ils dirent : Qu’avons-nous encore besoin de témoignage ? Nous l’avons entendu nous-mêmes de sa bouche.

Les trésors de la foi

« Je vous remplacerai les années que la sauterelle vous avait dévorées. »

Méditation quotidienne

Oui, ces années perdues qui nous font soupirer nous seront rendues. Dieu est assez riche en grâce pour rendre les années qui nous restent à vivre aussi fécondes pour son service, que celles de notre inconversion, sur lesquelles nous portons deuil, ont été inutiles à sa cause. Les sauterelles de la mondanité, des retours en arrière, de la tiédeur, nous en venons à les considérer comme une terrible plaie. Si seulement elles ne s’étaient jamais abattues sur nous ! Le Seigneur, dans sa bonté, nous en a délivrés, et nous sommes maintenant pleins de zèle pour son service. Béni soit son nom ! Nos moissons de grâces spirituelles sont telles, que notre aridité d’autrefois est plus que compensée. Nos tristes expériences sont changées en fruits bénis et nous servent à en avertir d’autres. Nous sommes, par suite de nos anciens manquements, enracinés d’autant plus profondément dans l’humilité et la dépendance enfantine.

Et la vigilance et la circonspection que nous avons acquises nous aident à rattraper plus sûrement le temps perdu. Ainsi, par un miracle d’amour, les années où le dévastateur avait tout dévoré peuvent nous être rendues. N’est-ce pas là une immense faveur ? Croyons-le, et vivons en conséquence et nous le réaliserons, comme Pierre, qui devint un homme beaucoup plus utile après que sa présomption eût été guérie par la découverte de sa faiblesse. Seigneur, aide-nous !

Charles Spurgeon

Tout pour qu’Il règne !

Confiance et sérénité

Voyez les oiseaux de l’air… voyez les fleurs des champs.

Les fleurs des champs, sans le moindre effort, croissent et s’épanouissent. La mer, l’atmosphère, le soleil, la lune, les étoiles, ils sont là tout simplement, et leur simple présence nous comble de biens. Que de fois il arrive que nous entravons l’influence que Dieu voudrait exercer à travers nous, par nos efforts maladroits pour agir de la manière qui nous paraît la meilleure et pour être utiles. Jésus nous enseigne que la seule voie pour croître et grandir spirituellement, c’est de vivre en communion avec Dieu : « Ne vous préoccupez pas de rechercher comment vous pourrez être utile aux autres, mais croyez en Moi ; cherchez la Source, et des fleuves d’eau vive couleront de votre sein ». Même pour les sources de notre vie naturelle, notre bon sens est incapable de les atteindre. Et pour la vie spirituelle, Jésus nous enseigne que ce n’est pas par nos réflexions et nos inquiétudes que nous pouvons la faire croître et grandir, mais seulement par notre communion avec le Père céleste. Notre Père connaît nos circonstances, il nous fera croître et fleurir comme les lis des champs.

Ceux qui exercent sur nous la plus forte influence ne sont pas ceux qui cherchent à nous endoctriner, ce sont ces âmes simples, pleines de confiance et de sérénité, pareilles aux fleurs des champs et aux étoiles du ciel.

Pour servir Dieu, soyez unis à Jésus-Christ, et chacune de vos minutes sera mise à profit par Dieu sans que vous vous en rendiez compte.

Oswald Chambers