×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

’Argob
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 709 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
אַרְגֹּב

Vient du même mot que 7263

Mot translittéré Entrée du TWOT

’Argob

Prononciation phonétique Type de mot

(ar-gobe’)   

Nom propre locatif

Définition :

Argob = "tas de pierres", "mottes de terre"

  1. un district ou lieu en Basan
  2. un des intendants du roi Pékach (nom propre masculin)
« ’Argob » est traduit dans la Louis Segond 1910 par :

Argob 5 ; 5

Concordance biblique du mot hébreu « ’Argob » :

Deutéronome 3.4
Nous prîmes alors toutes ses villes, et il n’y en eut pas une qui ne tombât en notre pouvoir: soixante villes, toute la contrée d’Argob 709, le royaume d’Og en Basan.

Deutéronome 3.13
Je donnai à la moitié de la tribu de Manassé le reste de Galaad et tout le royaume d’Og en Basan : toute la contrée d’Argob 709, avec tout Basan, c’est ce qu’on appelait   le pays des Rephaïm.

Deutéronome 3.14
Jaïr, fils de Manassé, prit toute la contrée d’Argob 709 jusqu’à la frontière des Gueschuriens et des Maacathiens, et il donna son nom aux bourgs de Basan, appelés encore aujourd’hui bourgs de Jaïr.

1 Rois 4.13
Le fils de Guéber, à Ramoth en Galaad ; il avait les bourgs de Jaïr, fils de Manassé, en Galaad ; il avait encore la contrée d’Argob 709 en Basan, soixante grandes villes à murailles et à barres d’airain.

2 Rois 15.25
Pékach, fils de Remalia, son officier, conspira contre lui; il le frappa à Samarie, dans le palais de la maison du roi, de même qu’Argob 709 et Arié ; il avait avec lui cinquante hommes d’entre les fils des Galaadites. Il fit ainsi mourir Pekachia, et il régna à sa place.