×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

’arbeh
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 697 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
אַרְבֶּה

Vient de 7235

Mot translittéré Entrée du TWOT

’arbeh

2103a

Prononciation phonétique Type de mot

(ar-beh’)   

Nom masculin

Définition :
  1. une certaine sorte de sauterelles (en essaim)

  2. 2a) disparition soudaine (figuré)
    2b) insignifiance (figuré)
    2c) activité (figuré)
« ’arbeh » est traduit dans la Louis Segond 1910 par :

sauterelles 24 ; 24

Concordance biblique du mot hébreu « ’arbeh » :

Exode 10.4
Si tu refuses de laisser aller mon peuple, voici, je ferai venir demain des sauterelles 697 dans toute l’étendue de ton pays.

Exode 10.12
L’Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur le pays   d’Égypte, et que les sauterelles 697 montent sur le pays d’Égypte ; qu’elles dévorent toute l’herbe de la terre, tout ce que la grêle a laissé.

Exode 10.13
Moïse étendit sa verge sur le pays d’Égypte ; et l’Éternel fit  souffler un vent d’orient sur le pays toute cette journée et toute la nuit. Quand ce fut le matin, le vent d’orient avait apporté les sauterelles 697.

Exode 10.14
Les sauterelles 697 montèrent sur le pays d’Égypte, et se posèrent dans toute l’étendue de l’Égypte ; elles étaient en si grande quantité qu’il n’y avait jamais eu 697 et qu’il n’y aura jamais rien de semblable.

Exode 10.19
L’Éternel fit souffler un vent d’occident très fort, qui emporta   les sauterelles 697, et les précipita dans la mer Rouge ; il ne resta pas une seule  sauterelle 697 dans toute l’étendue de l’Égypte.

Lévitique 11.22
Voici ceux que vous mangerez : la sauterelle 697, le solam, le hargol   et le hagab, selon leurs espèces.

Deutéronome 28.38
Tu transporteras sur ton champ beaucoup de semence ; et tu feras une faible récolte , car les sauterelles 697 la dévoreront.

Juges 6.5
Car ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de sauterelles 697, ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le ravager.

Juges 7.12
Madian, Amalek, Et tous les fils de l’Orient, étaient répandus dans la vallée comme une multitude de sauterelles 697, et leurs chameaux  étaient innombrables comme le sable qui est sur le bord de la mer.

1 Rois 8.37
Quand la famine, la peste, la rouille, la nielle, les sauterelles 697 d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques;

2 Chroniques 6.28
Quand la famine, la peste, la rouille et la nielle, les sauterelles 697 d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques;

Job 39.20
(39.23) Le fais-tu bondir comme la sauterelle 697? Son fier hennissement répand la terreur.

Psaumes 78.46
Il livra leurs récoltes aux sauterelles, Le produit de leur travail aux sauterelles 697.

Psaumes 105.34
Il dit, et parurent les sauterelles 697, Des sauterelles sans nombre,

Psaumes 109.23
Je m’en vais comme l’ombre à son déclin, Je suis chassé comme la sauterelle 697.

Proverbes 30.27
Les sauterelles 697 n’ont point de roi, Et elles sortent toutes par divisions ;

Jérémie 46.23
Ils abattent sa forêt, dit l’Éternel, Bien qu’elle soit impénétrable   ; Car ils sont plus nombreux que les sauterelles 697, On ne pourrait les compter.

Joël 1.4
Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle 697 l’a dévoré ; Ce qu’a laissé la sauterelle 697, le jélek l’a dévoré ; Ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré.

Joël 2.25
Je vous remplacerai les années Qu’ont dévorées la sauterelle 697, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j’avais envoyée contre vous.

Nahum 3.15
Là, le feu te dévorera, L’épée t’exterminera, Te dévorera comme des sauterelles. Entasse -toi comme les sauterelles ! Entasse -toi comme les sauterelles 697!

Nahum 3.17
Tes princes sont comme les sauterelles 697, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure : Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne connaît plus le lieu où elles étaient.