Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

’amar
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 559 Parcourir le lexique
Mot hébreu original Origine du mot
אָמַר

Une racine primaire

Mot hébreu (translittéré) Type de mot

’amar (aw-mar’)

Verbe

Définition de « ’amar » en hébreu
  1. dire, parler, prononcer
    1. répondre, penser, commander, promettre, avoir l’intention de
    2. être entendu, être appelé
    3. se glorifier, agir fièrement
    4. avouer
« ’amar » est traduit dans la Louis Segond par 

dit 2247, parler, répondre, commander, appeler, promis ; 5307

Concordance biblique du mot hébreu « ’amar »

Genèse (496) Exode (246) Lévitique (75) Nombres (225) Deutéronome (133) Josué (113) Juges (221) Ruth (44) 1 Samuel (337) 2 Samuel (258) 1 Rois (244) 2 Rois (244) 1 Chroniques (64) 2 Chroniques (145) Esdras (14) Néhémie (55) Esther (44) Job (94) Psaumes (100) Proverbes (25) Ecclésiaste (20) Cantique (2) Esaïe (212) Jérémie (378) Lamentations (10) Ezéchiel (280) Daniel (22) Osée (20) Joël (4) Amos (45) Abdias (2) Jonas (20) Michée (10) Nahum (2) Habakuk (3) Sophonie (5) Aggée (19) Zacharie (74) Malachie (30)

Concordance de « ’amar » dans Genèse

Genèse 1.3
Dieu dit (’amar) : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.

Genèse 1.6
Dieu dit (’amar) : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.

Genèse 1.9
Dieu dit (’amar) : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse . Et cela fut ainsi.

Genèse 1.11
Puis Dieu dit (’amar) : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

Genèse 1.14
Dieu dit (’amar) : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;

Genèse 1.20
Dieu dit (’amar) : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants , et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel.

Genèse 1.22
Dieu les bénit , en disant (’amar) : Soyez féconds , multipliez , et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

Genèse 1.24
Dieu dit (’amar) : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.

Genèse 1.26
Puis Dieu dit (’amar) : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

Genèse 1.28
Dieu les bénit , et Dieu leur dit (’amar) : Soyez féconds , multipliez , remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Genèse 1.29
Et Dieu dit (’amar) : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.

Genèse 2.16
L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : (’amar) Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ;

Genèse 2.18
L’Éternel Dieu dit (’amar) : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.

Genèse 2.23
Et l’homme dit (’amar) : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on lappellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.

Genèse 3.1
Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits . Il dit (’amar) à la femme : Dieu a-t-il réellement dit (’amar) : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?

Genèse 3.2
La femme répondit (’amar) au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.

Genèse 3.3
Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit (’amar) : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez .

Genèse 3.4
Alors le serpent dit (’amar) à la femme : Vous ne mourrez point ;

Genèse 3.9
Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit (’amar) : Où es-tu ?

Genèse 3.10
Il répondit (’amar) : J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur , parce que je suis nu, et je me suis caché .

Genèse 3.11
Et l’Éternel Dieu dit (’amar) : Qui t’a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ?

Genèse 3.12
L’homme répondit (’amar) : La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé .

Genèse 3.13
Et l’Éternel Dieu dit (’amar) à la femme : Pourquoi as-tu fait cela ? La femme répondit (’amar) : Le serpent m’a séduite , et j’en ai mangé .

Genèse 3.14
L’Éternel Dieu dit (’amar) au serpent : Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.

Genèse 3.16
Il dit (’amar) à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.

Genèse 3.17
Il dit (’amar) à l’homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre (’amar) : Tu n’en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,

Genèse 3.22
L’Éternel Dieu dit (’amar) : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger , et de vivre éternellement.

Genèse 4.1
Adam connut Ève, sa femme ; elle conçut , et enfanta Caïn et elle dit (’amar) : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel.

Genèse 4.6
Et l’Éternel dit (’amar) à Caïn : Pourquoi es-tu irrité , et pourquoi ton visage est-il abattu ?

Genèse 4.8
Cependant, Caïn adressa la parole (’amar) à son frère Abel ; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua .

Genèse 4.9
L’Éternel dit (’amar) à Caïn : est ton frère Abel ? Il répondit (’amar) : Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ?

Genèse 4.10
Et Dieu dit (’amar) : Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi.

Genèse 4.13
Caïn dit (’amar) à l’Éternel : Mon châtiment est trop grand pour être supporté .

Genèse 4.15
L’Éternel lui dit (’amar) : Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Éternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point.

Genèse 4.23
Lémec dit (’amar) à ses femmes : Ada et Tsilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lémec, écoutez ma parole ! J’ai tué un homme pour ma blessure, Et un jeune homme pour ma meurtrissure.

Genèse 5.29
Il lui donna le nom de Noé, en disant (’amar) : Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l’Éternel a maudite .

Genèse 6.3
Alors l’Éternel dit (’amar) : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.

Genèse 6.7
Et l’Éternel dit (’amar) : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé , depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits .

Genèse 6.13
Alors Dieu dit (’amar) à Noé : La fin de toute chair est arrêtée par devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre.

Genèse 7.1
L’Éternel dit (’amar) à Noé : Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération.

Genèse 8.15
Alors Dieu parla à Noé, en disant (’amar) :

Genèse 8.21
L’Éternel sentit une odeur agréable, et l’Éternel dit (’amar) en son cœur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l’homme, parce que les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse ; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l’ai fait .

Genèse 9.1
Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit (’amar) : Soyez féconds , multipliez , et remplissez la terre.

Genèse 9.8
Dieu parla (’amar) encore à Noé et à ses fils avec lui, en disant (’amar) :

Genèse 9.12
Et Dieu dit (’amar) : C’est ici le signe de l’alliance que jétablis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours :

Genèse 9.17
Et Dieu dit (’amar) à Noé : Tel est le signe de l’alliance que j’établis entre moi et toute chair qui est sur la terre.

Genèse 9.25
Et il dit (’amar) : Maudit soit Canaan ! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères !

Genèse 9.26
Il dit (’amar) encore : Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave !

Genèse 10.9
Il fut un vaillant chasseur devant l’Éternel ; c’est pourquoi l’on dit (’amar) : Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l’Éternel.

Genèse 11.3
Ils se dirent (’amar) l’un à l’autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons -les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.

Genèse 11.4
Ils dirent (’amar) encore : Allons ! bâtissons -nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons -nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

Genèse 11.6
Et l’Éternel dit (’amar) : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté .

Genèse 12.1
L’Éternel dit (’amar) à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai .

Genèse 12.7
L’Éternel apparut à Abram, et dit (’amar) : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Éternel, qui lui était apparu .

Genèse 12.11
Comme il était près d’entrer en Égypte, il dit (’amar) à Saraï, sa femme : Voici , je sais que tu es une femme belle de figure.

Genèse 12.12
Quand les Égyptiens te verront , ils diront (’amar) : C’est sa femme ! Et ils me tueront , et te laisseront la vie .

Genèse 12.13
Dis (’amar) , je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

Genèse 12.18
Alors Pharaon appela Abram, et dit (’amar) : Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré que c’est ta femme ?

Genèse 12.19
Pourquoi as-tu dit (’amar) : C’est ma sœur ? Aussi l’ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends -la, et va-t-en !

Genèse 13.8
Abram dit (’amar) à Lot : Qu’il n’y ait point, je te prie, de dispute entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers ; car nous sommes frères.

Genèse 13.14
L’Éternel dit (’amar) à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ;

Genèse 14.19
Il bénit Abram, et dit (’amar) : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre !

Genèse 14.21
Le roi de Sodome dit (’amar) à Abram : Donne -moi les personnes, et prends pour toi les richesses.

Genèse 14.22
Abram répondit (’amar) au roi de Sodome : Je lève la main vers l’Éternel, le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre :

Genèse 14.23
je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises (’amar) pas : J’ai enrichi Abram. Rien pour moi !

Genèse 15.1
Après ces événements, la parole de l’Éternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit (’amar) : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande .

Genèse 15.2
Abram répondit (’amar) : Seigneur Éternel, que me donneras -tu ? Je m’en vais sans enfants ; et l’héritier de ma maison, c’est Eliézer de Damas.

Genèse 15.3
Et Abram dit (’amar) : Voici, tu ne m’as pas donné de postérité, et celui qui est dans ma maison sera mon héritier .

Genèse 15.4
Alors la parole de l’Éternel lui fut adressée (’amar) ainsi : Ce n’est pas lui qui sera ton héritier , mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier .

Genèse 15.5
Et après l’avoir conduit dehors, il dit (’amar) : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter . Et il lui dit (’amar) : Telle sera ta postérité.

Genèse 15.7
L’Éternel lui dit (’amar) encore : Je suis l’Éternel, qui t’ai fait sortir d’Ur en Chaldée, pour te donner en possession ce pays.

Genèse 15.8
Abram répondit (’amar) : Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai -je que je le posséderai ?

Genèse 15.9
Et l’Éternel lui dit (’amar) : Prends une génisse de trois ans , une chèvre de trois ans , un bélier de trois ans , une tourterelle et une jeune colombe.

Genèse 15.13
Et l’Éternel dit (’amar) à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis , et on les opprimera pendant quatre cents ans.

Genèse 15.18
En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit (’amar) : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate,

Genèse 16.2
Et Saraï dit (’amar) à Abram : Voici, l’Éternel m’a rendue stérile ; viens , je te prie, vers ma servante ; peut-être aurai-je par elle des enfants . Abram écouta la voix de Saraï.

Genèse 16.5
Et Saraï dit (’amar) à Abram : L’outrage qui m’est fait retombe sur toi. J’ai mis ma servante dans ton sein ; et, quand elle a vu qu’elle était enceinte , elle m’a regardée avec mépris . Que l’Éternel soit juge entre moi et toi !

Genèse 16.6
Abram répondit (’amar) à Saraï : Voici, ta servante est en ton pouvoir, agis à son égard comme tu le trouveras bon . Alors Saraï la maltraita ; et Agar s’enfuit loin d’elle.

Genèse 16.8
Il dit (’amar) : Agar, servante de Saraï, d’où viens -tu, et où vas-tu ? Elle répondit (’amar) : Je fuis loin de Saraï, ma maîtresse.

Genèse 16.9
L’ange de l’Éternel lui dit (’amar) : Retourne vers ta maîtresse, et humilie-toi sous sa main.

Genèse 16.10
L’ange de l’Éternel lui dit (’amar) : Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu’on ne pourra la compter .

Genèse 16.11
L’ange de l’Éternel lui dit (’amar) : Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d’Ismaël ; car l’Éternel t’a entendue dans ton affliction.

Genèse 16.13
Elle appela Atta-El-roï le nom de l’Éternel qui lui avait parlé ; car elle dit (’amar) : Ai-je rien vu ici, après qu’il m’a vue ?

Genèse 17.1
Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit (’amar) : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.

Genèse 17.3
Abram tomba sur sa face ; et Dieu lui parla , en disant (’amar) :

Genèse 17.9
Dieu dit (’amar) à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations.

Genèse 17.15
Dieu dit (’amar) à Abraham : Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï ; mais son nom sera Sara.

Genèse 17.17
Abraham tomba sur sa face ; il rit , et dit (’amar) en son cœur : Naîtrait -il un fils à un homme de cent ans ? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait -elle ?

Genèse 17.18
Et Abraham dit (’amar) à Dieu : Oh ! quIsmaël vive devant ta face !

Genèse 17.19
Dieu dit (’amar) : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

Genèse 18.3
Et il dit (’amar) : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point , je te prie, loin de ton serviteur.

Genèse 18.5
J’irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre cœur ; après quoi, vous continuerez votre route ; car c’est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent : Fais comme tu l’as dit (’amar) .

Genèse 18.6
Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit (’amar) : Vite , trois mesures de fleur de farine, pétris , et fais des gâteaux.

Genèse 18.9
Alors ils lui dirent (’amar) : est Sara, ta femme ? Il répondit (’amar) : Elle est là, dans la tente.

Genèse 18.10
L’un d’entre eux dit (’amar) : Je reviendrai vers toi à cette même époque ; et voici, Sara, ta femme, aura un fils. Sara écoutait à l’entrée de la tente, qui était derrière lui.

Genèse 18.12
Elle rit en elle-même, en disant (’amar) : Maintenant que je suis vieille , aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux .

Genèse 18.13
L’Éternel dit (’amar) à Abraham : Pourquoi donc Sara a-t-elle ri , en disant (’amar) : Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille ?

Genèse 18.15
Sara mentit , en disant (’amar) : Je n’ai pas ri . Car elle eut peur . Mais il dit (’amar) : Au contraire, tu as ri .

Genèse 18.17
Alors l’Éternel dit (’amar) : Cacherai -je à Abraham ce que je vais faire ?.

Genèse 18.20
Et l’Éternel dit (’amar) : Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est énorme .

Genèse 18.23
Abraham s’approcha , et dit (’amar) : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ?

Genèse 18.26
Et l’Éternel dit (’amar) : Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d’eux.

Genèse 18.27
Abraham reprit , et dit (’amar) : Voici, j’ai osé parler au Seigneur, moi qui ne suis que poudre et cendre.

Genèse 18.28
Peut-être des cinquante justes en manquera -t-il cinq : pour cinq, détruiras -tu toute la ville ? Et l’Éternel dit (’amar) : Je ne la détruirai point, si j’y trouve quarante-cinq justes.

Genèse 18.29
Abraham continua de lui parler , et dit (’amar) : Peut-être s’y trouvera -t-il quarante justes. Et l’Éternel dit (’amar) : Je ne ferai rien, à cause de ces quarante.

Genèse 18.30
Abraham dit (’amar) : Que le Seigneur ne s’irrite point, et je parlerai . Peut-être s’y trouvera -t-il trente justes. Et l’Éternel dit (’amar) : Je ne ferai rien, si j’y trouve trente justes.

Genèse 18.31
Abraham dit (’amar) : Voici, j’ai osé parler au Seigneur. Peut-être s’y trouvera -t-il vingt justes. Et l’Éternel dit (’amar) : Je ne la détruirai point, à cause de ces vingt.

Genèse 18.32
Abraham dit (’amar) : Que le Seigneur ne s’irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s’y trouvera -t-il dix justes. Et l’Éternel dit (’amar) : Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes.

Genèse 19.2
Puis il dit (’amar) : Voici, mes seigneurs, entrez , je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit ; lavez -vous les pieds ; vous vous lèverez de bon matin , et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent (’amar) -ils, nous passerons la nuit dans la rue.

Genèse 19.5
Ils appelèrent Lot, et lui dirent (’amar) : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions .

Genèse 19.7
Et il dit (’amar) : Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal !

Genèse 19.9
Ils dirent (’amar) : Retire -toi ! Ils dirent (’amar) encore : Celui-ci est venu comme étranger , et il veut faire le juge ! Eh bien, nous te ferons pis qu’à eux. Et, pressant Lot avec violence, ils s’avancèrent pour briser la porte.

Genèse 19.12
Les hommes dirent (’amar) à Lot : Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils et filles, et tout ce qui t’appartient dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.

Genèse 19.14
Lot sortit , et parla à ses gendres qui avaient pris ses filles : Levez -vous, dit (’amar) -il, sortez de ce lieu ; car l’Éternel va détruire la ville. Mais, aux yeux de ses gendres, il parut plaisanter .

Genèse 19.15
Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant (’amar) : Lève -toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici , de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville.

Genèse 19.17
Après les avoir fait sortir , l’un d’eux dit (’amar) : Sauve -toi, pour ta vie ; ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve -toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses .

Genèse 19.18
Lot leur dit (’amar) : Oh ! non, Seigneur !

Genèse 19.21
Et il lui dit (’amar) : Voici, je t’accorde encore cette grâce , et je ne détruirai pas la ville dont tu parles .

Genèse 19.31
L’aînée dit (’amar) à la plus jeune : Notre père est vieux ; et il n’y a point d’homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l’usage de tous les pays.

Genèse 19.34
Le lendemain, l’aînée dit (’amar) à la plus jeune : Voici, j’ai couché la nuit dernière avec mon père ; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.

Genèse 20.2
Abraham disait (’amar) de Sara, sa femme : C’est ma sœur. Abimélec, roi de Guérar, fit enlever Sara.

Genèse 20.3
Alors Dieu apparut en songe à Abimélec pendant la nuit, et lui dit (’amar) : Voici, tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevée , car elle a un mari .

Genèse 20.4
Abimélec, qui ne s’était point approché d’elle, répondit (’amar) : Seigneur, ferais-tu périr même une nation juste ?

Genèse 20.5
Ne m’a-t-il pas dit (’amar) : C’est ma sœur ? et elle-même n’a-t-elle pas dit (’amar) : C’est mon frère ? J’ai agi avec un cœur pur et avec des mains innocentes.

Genèse 20.6
Dieu lui dit (’amar) en songe : Je sais que tu as agi avec un cœur pur ; aussi t’ai-je empêché de pécher contre moi. C’est pourquoi je n’ai pas permis que tu la touchasses .

Genèse 20.9
Abimélec appela aussi Abraham, et lui dit (’amar) : Qu’est-ce que tu nous as fait ? Et en quoi t’ai-je offensé , que tu aies fait venir sur moi et sur mon royaume un si grand péché ? Tu as commis à mon égard des actes qui ne doivent pas se commettre .

Genèse 20.10
Et Abimélec dit (’amar) à Abraham : Quelle intention avais-tu pour agir de la sorte ?

Genèse 20.11
Abraham répondit (’amar) : Je me disais (’amar) qu’il n’y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, et que l’on me tuerait à cause de ma femme.

Genèse 20.13
Lorsque Dieu me fit errer loin de la maison de mon père, je dis (’amar) à Sara : Voici la grâce que tu me feras ; dans tous les lieux où nous irons , dis (’amar) de moi : C’est mon frère.

Genèse 20.15
Abimélec dit (’amar) : Voici, mon pays est devant toi ; demeure où il te plaira .

Genèse 20.16
Et il dit (’amar) à Sara : Voici, je donne à ton frère mille pièces d’argent ; cela te sera un voile sur les yeux pour tous ceux qui sont avec toi, et auprès de tous tu seras justifiée .

Genèse 21.1
L’Éternel se souvint de ce qu’il avait dit (’amar) à Sara, et l’Éternel accomplit pour Sara ce qu’il avait promis .

Genèse 21.6
Et Sara dit (’amar) : Dieu m’a fait un sujet de rire ; quiconque l’apprendra rira de moi.

Genèse 21.7
Elle ajouta (’amar) : Qui aurait dit à Abraham : Sara allaitera des enfants ? Cependant je lui ai enfanté un fils dans sa vieillesse.

Genèse 21.10
et elle dit (’amar) à Abraham : Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n’héritera pas avec mon fils, avec Isaac.

Genèse 21.12
Mais Dieu dit (’amar) à Abraham : Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera (’amar) ; car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre .

Genèse 21.16
et alla s’asseoir vis-à-vis , à une portée d’arc ; car elle disait (’amar) : Que je ne voie pas mourir mon enfant ! Elle s’assit donc vis-à-vis de lui, éleva la voix et pleura .

Genèse 21.17
Dieu entendit la voix de l’enfant ; et l’ange de Dieu appela du ciel Agar, et lui dit (’amar) : Qu’as-tu, Agar ? Ne crains point, car Dieu a entendu la voix de l’enfant dans le lieu où il est.

Genèse 21.22
En ce temps-là, Abimélec, accompagné de Picol, chef de son armée, parla (’amar) (’amar) ainsi à Abraham : Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais .

Genèse 21.24
Abraham dit (’amar) : Je le jurerai .

Genèse 21.26
Abimélec répondit (’amar) : J’ignore qui a fait cette chose-là ; tu ne m’en as point informé , et moi, je ne l’apprends quaujourd’hui.

Genèse 21.29
Et Abimélec dit (’amar) à Abraham : Qu’est-ce que ces sept jeunes brebis, que tu as mises à part ?

Genèse 21.30
Il répondit (’amar) : Tu accepteras de ma main ces sept brebis, afin que cela me serve de témoignage que j’ai creusé ce puits.

Genèse 22.1
Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve , et lui dit (’amar) : Abraham ! Et il répondit (’amar) : Me voici !

Genèse 22.2
Dieu dit (’amar) : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes , Isaac ; va -t’en au pays de Morija, et là offre -le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai (’amar) .

Genèse 22.3
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit (’amar) .

Genèse 22.5
Et Abraham dit (’amar) à ses serviteurs : Restez ici avec l’âne ; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer , et nous reviendrons auprès de vous.

Genèse 22.7
Alors Isaac, parlant (’amar) à Abraham, son père, dit (’amar) : Mon père ! Et il répondit (’amar) : Me voici, mon fils ! Isaac reprit (’amar) : Voici le feu et le bois ; mais où est l’agneau pour l’holocauste ?

Genèse 22.8
Abraham répondit (’amar) : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.

Genèse 22.9
Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit (’amar) , Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.

Genèse 22.11
Alors l’ange de l’Éternel l’appela des cieux, et dit (’amar) : Abraham ! Abraham ! Et il répondit (’amar) : Me voici !

Genèse 22.12
L’ange dit (’amar) : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.

Genèse 22.14
Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova-Jiré. C’est pourquoi l’on dit (’amar) aujourd’hui : À la montagne de l’Éternel il sera pourvu .

Genèse 22.16
et dit (’amar) : Je le jure par moi-même, parole de l’Éternel ! parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique,

Genèse 22.20
Après ces choses, on fit à Abraham un rapport , en disant (’amar) : Voici, Milca a aussi enfanté des fils à Nachor, ton frère :

Genèse 23.3
Abraham se leva de devant son mort , et parla (’amar) ainsi aux fils de Heth :

Genèse 23.5
Les fils de Heth répondirent à Abraham, en lui disant (’amar) :

Genèse 23.8
Et il leur parla ainsi (’amar) : Si vous permettez que j’enterre mon mort et que je l’ôte de devant mes yeux, écoutez -moi, et priez pour moi Ephron, fils de Tsochar,

Genèse 23.10
Ephron était assis parmi les fils de Heth. Et Ephron, le Héthien, répondit (’amar) à Abraham, en présence des fils de Heth et de tous ceux qui entraient par la porte de sa ville :

Genèse 23.13
Et il parla ainsi (’amar) à Ephron, en présence du peuple du pays : Ecoute -moi, je te prie ! Je donne le prix du champ : accepte -le de moi ; et j’y enterrerai mon mort .

Genèse 23.14
Et Ephron répondit à Abraham, en lui disant (’amar) :

Genèse 24.2
Abraham dit (’amar) à son serviteur, le plus ancien de sa maison, l’intendant de tous ses biens : Mets , je te prie, ta main sous ma cuisse ;

Genèse 24.5
Le serviteur lui répondit (’amar) : Peut-être la femme ne voudra -t-elle pas me suivre dans ce pays-ci ; devrai -je mener ton fils dans le pays d’où tu es sorti ?

Genèse 24.6
Abraham lui dit (’amar) : Garde-toi d’y mener mon fils !

Genèse 24.7
L’Éternel, le Dieu du ciel, qui m’a fait sortir de la maison de mon père et de ma patrie , qui m’a parlé et qui m’a juré , en disant (’amar) : Je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même enverra son ange devant toi ; et c’est de là que tu prendras une femme pour mon fils.

Genèse 24.12
Et il dit (’amar) : Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, fais-moi, je te prie, rencontrer aujourd’hui ce que je désire , et use de bonté envers mon seigneur Abraham !

Genèse 24.14
Que la jeune fille à laquelle je dirai (’amar) : Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive , et qui répondra (’amar) : Bois , et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, soit celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac ! Et par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur.

Genèse 24.17
Le serviteur courut au-devant d’elle, et dit (’amar) : Laisse-moi boire , je te prie, un peu d’eau de ta cruche.

Genèse 24.18
Elle répondit (’amar) : Bois , mon seigneur. Et elle s’empressa d’abaisser sa cruche sur sa main, et de lui donner à boire .

Genèse 24.19
Quand elle eut achevé de lui donner à boire , elle dit (’amar) : Je puiserai aussi pour tes chameaux, jusqu’à ce qu’ils aient assez bu .

Genèse 24.23
Et il dit (’amar) : De qui es-tu fille ? dis -le moi, je te prie. Y a -t-il dans la maison de ton père de la place pour passer la nuit ?

Genèse 24.24
Elle répondit (’amar) : Je suis fille de Bethuel, fils de Milca et de Nachor.

Genèse 24.25
Elle lui dit (’amar) encore : Il y a chez nous de la paille et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour passer la nuit .

Genèse 24.27
en disant (’amar) : Béni soit l’Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui n’a pas renoncé à sa miséricorde et à sa fidélité envers mon seigneur ! Moi-même, l’Éternel m’a conduit à la maison des frères de mon seigneur.

Genèse 24.30
Il avait vu l’anneau et les bracelets aux mains de sa sœur, et il avait entendu les paroles de Rebecca, sa sœur, disant (’amar) : Ainsi m’a parlé l’homme. Il vint donc à cet homme qui se tenait auprès des chameaux, vers la source,

Genèse 24.31
et il dit (’amar) : Viens , béni de l’Éternel ! Pourquoi resterais -tu dehors ? J’ai préparé la maison, et une place pour les chameaux.

Genèse 24.33
Puis, il lui servit à manger . Mais il dit (’amar) : Je ne mangerai point, avant d’avoir dit ce que j’ai à dire. Parle ! dit (’amar) Laban.

Genèse 24.34
Alors il dit (’amar) : Je suis serviteur d’Abraham.

Genèse 24.37
Mon seigneur m’a fait jurer , en disant (’amar) : Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens, dans le pays desquels j’habite ;

Genèse 24.39
J’ai dit (’amar) à mon seigneur : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre .

Genèse 24.40
Et il m’a répondu (’amar) : L’Éternel, devant qui j’ai marché , enverra son ange avec toi, et fera réussir ton voyage ; et tu prendras pour mon fils une femme de la famille et de la maison de mon père.

Genèse 24.42
Je suis arrivé aujourd’hui à la source, et j’ai dit (’amar) : Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, si tu daignes faire réussir le voyage que j’accomplis ,

Genèse 24.43
voici, je me tiens près de la source d’eau, et que la jeune fille qui sortira pour puiser , à qui je dirai (’amar) : Laisse-moi boire , je te prie, un peu d’eau de ta cruche,

Genèse 24.44
(24.43) et qui me répondra (’amar) : (24.44) Bois toi-même, et je puiserai aussi pour tes chameaux, que cette jeune fille soit la femme que l’Éternel a destinée au fils de mon seigneur !

Genèse 24.45
Avant que j’eusse fini de parler en mon cœur, voici, Rebecca est sortie , sa cruche sur l’épaule ; elle est descendue à la source, et a puisé . Je lui ai dit (’amar) : Donne-moi à boire , je te prie.

Genèse 24.46
Elle s’est empressée d’abaisser sa cruche de dessus son épaule, et elle a dit (’amar) : Bois , et je donnerai aussi à boire à tes chameaux. J’ai bu , et elle a aussi donné à boire à mes chameaux.

Genèse 24.47
Je l’ai interrogée , et j’ai dit (’amar) : De qui es-tu fille ? Elle a répondu (’amar) : Je suis fille de Bethuel, fils de Nachor et de Milca. J’ai mis l’anneau à son nez, et les bracelets à ses mains.

Genèse 24.50
Laban et Bethuel répondirent , et dirent (’amar) : C’est de l’Éternel que la chose vient ; nous ne pouvons te parler ni en mal ni en bien.

Genèse 24.54
Après quoi, ils mangèrent et burent , lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit . Le matin, quand ils furent levés , le serviteur dit (’amar) : Laissez-moi retourner vers mon seigneur.

Genèse 24.55
Le frère et la mère dirent (’amar) : Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours ; ensuite, tu partiras .

Genèse 24.56
Il leur répondit (’amar) : Ne me retardez pas, puisque l’Éternel a fait réussir mon voyage ; laissez-moi partir , et que j’aille vers mon seigneur.

Genèse 24.57
Alors ils répondirent (’amar) : Appelons la jeune fille et consultons -la.

Genèse 24.58
Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent (’amar) : Veux-tu aller avec cet homme ? Elle répondit (’amar) : J’irai .

Genèse 24.60
Ils bénirent Rebecca, et lui dirent (’amar) : Ô notre sœur, puisses-tu devenir des milliers de myriades, et que ta postérité possède la porte de ses ennemis !

Genèse 24.65
Elle dit (’amar) au serviteur : Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre ? Et le serviteur répondit (’amar) : C’est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit .

Genèse 25.22
Les enfants se heurtaient dans son sein ; et elle dit (’amar) : S’il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ? Elle alla consulter l’Éternel.

Genèse 25.23
Et l’Éternel lui dit (’amar) : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit.

Genèse 25.30
Et Esaü dit (’amar) à Jacob : Laisse-moi, je te prie, manger de ce roux, de ce roux-là, car je suis fatigué. C’est pour cela qu’on a donné à Esaü le nom d’Édom.

Genèse 25.31
Jacob dit (’amar) : Vends -moi aujourd’hui ton droit d’aînesse.

Genèse 25.32
Esaü répondit (’amar) : Voici, je m’en vais mourir ; à quoi me sert ce droit d’aînesse ?

Genèse 25.33
Et Jacob dit (’amar) : Jure -le moi d’abord. Il le lui jura , et il vendit son droit d’aînesse à Jacob.

Genèse 26.2
L’Éternel lui apparut , et dit (’amar) : Ne descends pas en Égypte, demeure dans le pays que je te dirai (’amar) .

Genèse 26.7
Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait (’amar) : C’est ma sœur ; car il craignait , en disant (’amar) ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent , parce que Rebecca était belle de figure.

Genèse 26.9
Abimélec fit appeler Isaac, et dit (’amar) : Certainement, c’est ta femme. Comment as-tu pu dire (’amar) : C’est ma sœur ? Isaac lui répondit (’amar) : J’ai parlé (’amar) ainsi, de peur de mourir à cause d’elle.

Genèse 26.10
Et Abimélec dit (’amar) : Qu’est-ce que tu nous as fait ? Peu s’en est fallu que quelqu’un du peuple n’ait couché avec ta femme, et tu nous aurais rendus coupables.

Genèse 26.11
Alors Abimélec fit cette ordonnance (’amar) pour tout le peuple : Celui qui touchera à cet homme ou à sa femme sera mis à mort .

Genèse 26.16
Et Abimélec dit (’amar) à Isaac : Va -t-en de chez nous, car tu es beaucoup plus puissant que nous.

Genèse 26.20
Les bergers de Guérar querellèrent les bergers d’Isaac, en disant (’amar) : L’eau est à nous. Et il donna au puits le nom d’Esek, parce qu’ils s’étaient disputés avec lui.

Genèse 26.22
Il se transporta de là, et creusa un autre puits, pour lequel on ne chercha pas querelle ; et il l’appela Rehoboth, car, dit (’amar) -il, l’Éternel nous a maintenant mis au large , et nous prospérerons dans le pays.

Genèse 26.24
L’Éternel lui apparut dans la nuit, et dit (’amar) : Je suis le Dieu d’Abraham, ton père ; ne crains point, car je suis avec toi ; je te bénirai , et je multiplierai ta postérité, à cause d’Abraham, mon serviteur.

Genèse 26.27
Isaac leur dit (’amar) : Pourquoi venez -vous vers moi, puisque vous me haïssez et que vous m’avez renvoyé de chez vous ?

Genèse 26.28
Ils répondirent (’amar) : Nous voyons que l’Éternel est avec toi. C’est pourquoi nous disons (’amar) : Qu’il y ait un serment entre nous, entre nous et toi, et que nous fassions alliance avec toi !

Genèse 26.32
Ce même jour, des serviteurs d’Isaac vinrent lui parler du puits qu’ils creusaient , et lui dirent (’amar) : Nous avons trouvé de l’eau.

Genèse 27.1
Isaac devenait vieux , et ses yeux s’étaient affaiblis au point qu’il ne voyait plus . Alors il appela Esaü, son fils aîné, et lui dit (’amar) : Mon fils ! Et il lui répondit (’amar) : Me voici !

Genèse 27.2
Isaac dit (’amar) : Voici donc, je suis vieux , je ne connais pas le jour de ma mort.

Genèse 27.6
Puis Rebecca dit (’amar) (’amar) à Jacob, son fils : Voici, j’ai entendu ton père qui parlait ainsi (’amar) à Esaü, ton frère :

Genèse 27.11
Jacob répondit (’amar) à sa mère : Voici, Esaü, mon frère, est velu , et je n’ai point de poil .

Genèse 27.13
Sa mère lui dit (’amar) : Que cette malédiction, mon fils, retombe sur moi ! Ecoute seulement ma voix, et va me les prendre .

Genèse 27.18
Il vint vers son père, et dit (’amar) : Mon père ! Et Isaac dit (’amar) : Me voici ! qui es-tu, mon fils ?

Genèse 27.19
Jacob répondit (’amar) à son père : Je suis Esaü, ton fils aîné ; j’ai fait ce que tu m’as dit . Lève -toi, je te prie, assieds -toi, et mange de mon gibier, afin que ton âme me bénisse .

Genèse 27.20
Isaac dit (’amar) à son fils : Eh quoi ! tu en as déjà trouvé , mon fils ! Et Jacob répondit (’amar) : C’est que l’Éternel, ton Dieu, l’a fait venir devant moi.

Genèse 27.21
Isaac dit (’amar) à Jacob : Approche donc, et que je te touche , mon fils, pour savoir si tu es mon fils Esaü, ou non.

Genèse 27.22
Jacob s’approcha d’Isaac, son père, qui le toucha , et dit (’amar) : La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont les mains d’Esaü.

Genèse 27.24
Il dit (’amar) : C’est toi qui es mon fils Esaü ? Et Jacob répondit (’amar) : C’est moi.

Genèse 27.25
Isaac dit (’amar) : Sers -moi, et que je mange du gibier de mon fils, afin que mon âme te bénisse . Jacob le servit , et il mangea ; il lui apporta aussi du vin, et il but .

Genèse 27.26
Alors Isaac, son père, lui dit (’amar) : Approche donc, et baise -moi, mon fils.

Genèse 27.27
Jacob s’approcha , et le baisa . Isaac sentit l’odeur de ses vêtements ; puis il le bénit , et dit (’amar) : Voici , l’odeur de mon fils est comme l’odeur d’un champ que l’Éternel a béni .

Genèse 27.31
Il fit aussi un mets, qu’il porta à son père ; et il dit (’amar) à son père : Que mon père se lève et mange du gibier de son fils, afin que ton âme me bénisse !

Genèse 27.32
Isaac, son père, lui dit (’amar) : Qui es-tu ? Et il répondit (’amar) : Je suis ton fils aîné, Esaü.

Genèse 27.33
Isaac fut saisi d’une grande, d’une violente émotion , et il dit (’amar) : Qui est donc celui qui a chassé du gibier, et me l’a apporté ? J’ai mangé de tout avant que tu vinsses , et je l’ai béni . Aussi sera-t-il béni .

Genèse 27.34
Lorsque Esaü entendit les paroles de son père, il poussa de forts cris, pleins d’amertume, et il dit (’amar) à son père : Bénis -moi aussi, mon père !

Genèse 27.35
Isaac dit (’amar) : Ton frère est venu avec ruse, et il a enlevé ta bénédiction.

Genèse 27.36
Esaü dit (’amar) : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il vient d’enlever ma bénédiction. Et il dit (’amar) : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ?

Genèse 27.37
Isaac répondit , et dit (’amar) à Esaü : Voici, je l’ai établi ton maître, et je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, je l’ai pourvu de blé et de vin : que puis-je donc faire pour toi, mon fils ?

Genèse 27.38
Esaü dit (’amar) à son père : N’as-tu que cette seule bénédiction, mon père ? Bénis -moi aussi, mon père ! Et Esaü éleva la voix, et pleura .

Genèse 27.39
Isaac, son père, répondit , et lui dit (’amar) : Voici ! Ta demeure sera privée de la graisse de la terre Et de la rosée du ciel, d’en haut.

Genèse 27.41
Esaü conçut de la haine contre Jacob, à cause de la bénédiction dont son père l’avait béni ; et Esaü disait (’amar) en son cœur : Les jours du deuil de mon père vont approcher , et je tuerai Jacob, mon frère.

Genèse 27.42
On rapporta à Rebecca les paroles d’Esaü, son fils aîné. Elle fit alors appeler Jacob, son fils cadet, et elle lui dit (’amar) : Voici, Esaü, ton frère, veut tirer vengeance de toi, en te tuant .

Genèse 27.46
Rebecca dit (’amar) à Isaac : Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob prend une femme, comme celles-ci, parmi les filles de Heth, parmi les filles du pays, à quoi me sert la vie ?

Genèse 28.1
Isaac appela Jacob, le bénit , et lui donna cet ordre (’amar) : Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan.

Genèse 28.6
Esaü vit qu’Isaac avait béni Jacob, et qu’il l’avait envoyé à Paddan-Aram pour y prendre une femme, et qu’en le bénissant il lui avait donné cet ordre (’amar) : Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan.

Genèse 28.13
Et voici, l’Éternel se tenait au-dessus d’elle ; et il dit (’amar) : Je suis l’Éternel, le Dieu d’Abraham, ton père, et le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché , je la donnerai à toi et à ta postérité.

Genèse 28.16
Jacob s’éveilla de son sommeil et il dit (’amar) : Certainement, l’Éternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas !

Genèse 28.17
Il eut peur , et dit (’amar) : Que ce lieu est redoutable ! C’est ici la maison de Dieu, c’est ici la porte des cieux !

Genèse 28.20
Jacob fit un vœu, en disant (’amar) : Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais , s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir ,

Genèse 29.4
Jacob dit (’amar) aux bergers : Mes frères, d’où êtes-vous ? Ils répondirent (’amar) : Nous sommes de Charan.

Genèse 29.5
Il leur dit (’amar) : Connaissez -vous Laban, fils de Nachor ? Ils répondirent (’amar) : Nous le connaissons .

Genèse 29.6
Il leur dit (’amar) : Est-il en bonne santé ? Ils répondirent (’amar) : Il est en bonne santé ; et voici Rachel, sa fille, qui vient avec le troupeau.

Genèse 29.7
Il dit (’amar) : Voici, il est encore grand jour, et il n’est pas temps de rassembler les troupeaux ; abreuvez les brebis, puis allez , et faites-les paître .

Genèse 29.8
Ils répondirent (’amar) : Nous ne le pouvons pas, jusqu’à ce que tous les troupeaux soient rassemblés ; c’est alors qu’on roule la pierre de dessus l’ouverture du puits, et qu’on abreuve les brebis.

Genèse 29.14
Et Laban lui dit (’amar) : Certainement, tu es mon os et ma chair. Jacob demeura un mois chez Laban.

Genèse 29.15
Puis Laban dit (’amar) à Jacob : Parce que tu es mon parent, me serviras -tu pour rien ? Dis -moi quel sera ton salaire.

Genèse 29.18
Jacob aimait Rachel, et il dit (’amar) : Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette.

Genèse 29.19
Et Laban dit (’amar) : J’aime mieux te la donner que de la donner à un autre homme. Reste chez moi !

Genèse 29.21
Ensuite Jacob dit (’amar) à Laban : Donne -moi ma femme, car mon temps est accompli : et j’irai vers elle.

Genèse 29.25
Le lendemain matin, voilà que c’était Léa. Alors Jacob dit (’amar) à Laban : Qu’est-ce que tu m’as fait ? N’est-ce pas pour Rachel que j’ai servi chez toi ? Pourquoi m’as-tu trompé ?

Genèse 29.26
Laban dit (’amar) : Ce n’est point la coutume dans ce lieu de donner la cadette avant l’aînée.

Genèse 29.32
Léa devint enceinte , et enfanta un fils, à qui elle donna le nom de Ruben ; car elle dit (’amar) : L’Éternel a vu mon humiliation, et maintenant mon mari m’aimera .

Genèse 29.33
Elle devint encore enceinte , et enfanta un fils, et elle dit (’amar) : L’Éternel a entendu que je n’étais pas aimée , et il m’a aussi accordé celui-ci. Et elle lui donna le nom de Siméon.

Genèse 29.34
Elle devint encore enceinte , et enfanta un fils, et elle dit (’amar) : Pour cette fois, mon mari s’attachera à moi ; car je lui ai enfanté trois fils. C’est pourquoi on lui donna le nom de Lévi.

Genèse 29.35
Elle devint encore enceinte , et enfanta un fils, et elle dit (’amar) : Cette fois, je louerai l’Éternel. C’est pourquoi elle lui donna le nom de Juda. Et elle cessa d’enfanter .

Genèse 30.1
Lorsque Rachel vit qu’elle ne donnait point d’enfants à Jacob, elle porta envie à sa sœur, et elle dit (’amar) à Jacob : Donne -moi des enfants, ou je meurs !

Genèse 30.2
La colère de Jacob s’enflamma contre Rachel, et il dit (’amar) : Suis-je à la place de Dieu, qui t’empêche d’être féconde ?

Genèse 30.3
Elle dit (’amar) : Voici ma servante Bilha ; va vers elle ; qu’elle enfante sur mes genoux, et que par elle j’aie aussi des fils .

Genèse 30.6
Rachel dit (’amar) : Dieu m’a rendu justice , il a entendu ma voix, et il m’a donné un fils. C’est pourquoi elle l’appela du nom de Dan.

Genèse 30.8
Rachel dit (’amar) : J’ai lutté divinement contre ma sœur, et j’ai vaincu . Et elle l’appela du nom de Nephthali.

Genèse 30.11
Léa dit (’amar) : Quel bonheur ! Et elle l’appela du nom de Gad.

Genèse 30.13
Léa dit (’amar) : Que je suis heureuse ! car les filles me diront heureuse . Et elle l’appela du nom d’Aser.

Genèse 30.14
Ruben sortit au temps de la moisson des blés, et trouva des mandragores dans les champs. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit (’amar) à Léa : Donne moi, je te prie, des mandragores de ton fils.

Genèse 30.15
Elle lui répondit (’amar) : Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils ? Et Rachel dit (’amar) : Eh bien ! il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils.

Genèse 30.16
Le soir, comme Jacob revenait des champs, Léa sortit à sa rencontre , et dit (’amar) : C’est vers moi que tu viendras , car je t’ai acheté pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit.

Genèse 30.18
Léa dit (’amar) : Dieu m’a donné mon salaire parce que j’ai donné ma servante à mon mari. Et elle l’appela du nom d’Issacar.

Genèse 30.20
Léa dit (’amar) : Dieu m’a fait un beau don ; cette fois, mon mari habitera avec moi, car je lui ai enfanté six fils. Et elle l’appela du nom de Zabulon.

Genèse 30.23
Elle devint enceinte , et enfanta un fils, et elle dit (’amar) : Dieu a enlevé mon opprobre.

Genèse 30.24
Et elle lui donna le nom de Joseph, en disant (’amar) : Que l’Éternel m’ajoute un autre fils !

Genèse 30.25
Lorsque Rachel eut enfanté Joseph, Jacob dit (’amar) à Laban : Laisse-moi partir , pour que je m’en aille chez moi, dans mon pays.

Genèse 30.27
Laban lui dit (’amar) : Puissé-je trouver grâce à tes yeux ! Je vois bien que l’Éternel m’a béni à cause de toi ;

Genèse 30.28
(’amar) fixe -moi ton salaire, et je te le donnerai .

Genèse 30.29
Jacob lui dit (’amar) : Tu sais comment je t’ai servi , et ce qu’est devenu ton troupeau avec moi ;

Genèse 30.31
Laban dit (’amar) : Que te donnerai -je ? Et Jacob répondit (’amar) : Tu ne me donneras rien. Si tu consens à ce que je vais te dire, je ferai paître encore ton troupeau, et je le garderai .

Genèse 30.34
Laban dit (’amar) : Eh bien ! qu’il en soit selon ta parole.

Genèse 31.1
Jacob entendit les propos des fils de Laban, qui disaient (’amar) : Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse.

Genèse 31.3
Alors l’Éternel dit (’amar) à Jacob : Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance, et je serai avec toi.

Genèse 31.5
Il leur dit (’amar) : Je vois , au visage de votre père, qu’il n’est plus envers moi comme auparavant ; mais le Dieu de mon père a été avec moi.

Genèse 31.8
Quand il disait (’amar) : Les tachetées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits tachetés. Et quand il disait (’amar) : Les rayées seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits rayés.

Genèse 31.11
Et l’ange de Dieu me dit (’amar) en songe : Jacob ! Je répondis (’amar) : Me voici !

Genèse 31.12
Il dit (’amar) : Lève les yeux, et regarde : tous les boucs qui couvrent les brebis sont rayés, tachetés et marquetés ; car j’ai vu tout ce que te fait Laban.

Genèse 31.14
Rachel et Léa répondirent , et lui dirent (’amar) : Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père ?

Genèse 31.16
Toute la richesse que Dieu a ôtée à notre père appartient à nous et à nos enfants. Fais maintenant tout ce que Dieu t’a dit (’amar) .

Genèse 31.24
Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban, l’Araméen, et lui dit (’amar) : Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !

Genèse 31.26
Alors Laban dit (’amar) à Jacob : Qu’as-tu fait ? Pourquoi m’as-tu trompé , et emmènes -tu mes filles comme des captives par l’épée ?

Genèse 31.29
Ma main est assez forte pour vous faire du mal ; mais le Dieu de votre père m’a dit (’amar) (’amar) hier : Garde -toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !

Genèse 31.31
Jacob répondit , et dit (’amar) à Laban : J’avais de la crainte à la pensée (’amar) que tu m’enlèverais peut-être tes filles.

Genèse 31.35
Elle dit (’amar) à son père : Que mon seigneur ne se fâche point, si je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes. Il chercha , et ne trouva point les théraphim.

Genèse 31.36
Jacob s’irrita , et querella Laban. Il reprit la parole , et lui dit (’amar) : Quel est mon crime, quel est mon péché, que tu me poursuives avec tant d’ardeur ?

Genèse 31.43
Laban répondit , et dit (’amar) à Jacob : Ces filles sont mes filles, ces enfants sont mes enfants, ce troupeau est mon troupeau, et tout ce que tu vois est à moi. Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles, ou pour leurs enfants qu’elles ont mis au monde ?

Genèse 31.46
Jacob dit (’amar) à ses frères : Ramassez des pierres. Ils prirent des pierres, et firent un monceau ; et ils mangèrent là sur le monceau.

Genèse 31.48
Laban dit (’amar) : Que ce monceau serve aujourd’hui de témoignage entre moi et toi ! C’est pourquoi on lui a donné le nom de Galed.

Genèse 31.49
On l’appelle aussi Mitspa, parce que Laban dit (’amar) : Que l’Éternel veille sur toi et sur moi, quand nous nous serons l’un et l’autre perdus de vue .

Genèse 31.51
Laban dit (’amar) à Jacob : Voici ce monceau, et voici ce monument que j’ai élevé entre moi et toi.

Genèse 32.2
En les voyant , Jacob dit (’amar) : C’est le camp de Dieu ! Et il donna à ce lieu le nom de Mahanaïm.

Genèse 32.4
Il leur donna cet ordre (’amar) : Voici ce que vous direz (’amar) à mon seigneur Esaü : Ainsi parle (’amar) ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban, et j’y suis resté jusqu’à présent ;

Genèse 32.6
Les messagers revinrent auprès de Jacob, en disant (’amar) : Nous sommes allés vers ton frère Esaü ; et il marche à ta rencontre , avec quatre cents hommes.

Genèse 32.8
et il dit (’amar) : Si Esaü vient contre l’un des camps et le bat , le camp qui restera pourra se sauver.

Genèse 32.9
Jacob dit (’amar) : Dieu de mon père Abraham, Dieu de mon père Isaac, Éternel, qui m’as dit (’amar) : Retourne dans ton pays et dans ton lieu de naissance, et je te ferai du bien !

Genèse 32.12
Et toi, tu as dit (’amar) : Je te ferai du bien , et je rendrai ta postérité comme le sable de la mer, si abondant qu’on ne saurait le compter .

Genèse 32.16
Il les remit à ses serviteurs, troupeau par troupeau séparément, et il dit (’amar) à ses serviteurs : Passez devant moi, et mettez un intervalle entre chaque troupeau .

Genèse 32.17
Il donna cet ordre (’amar) au premier : Quand Esaü, mon frère, te rencontrera , et te demandera (’amar) : À qui es-tu ? où vas -tu ? et à qui appartient ce troupeau devant toi ?

Genèse 32.18
tu répondras (’amar) : À ton serviteur Jacob ; c’est un présent envoyé à mon seigneur Esaü ; et voici, il vient lui-même derrière nous.

Genèse 32.19
Il donna le même ordre (’amar) au second, au troisième, et à tous ceux qui suivaient les troupeaux : C’est ainsi que vous parlerez à mon seigneur Esaü, quand vous le rencontrerez .

Genèse 32.20
Vous direz (’amar) : Voici, ton serviteur Jacob vient aussi derrière nous. Car il se disait (’amar) : Je lapaiserai par ce présent qui va devant moi ; ensuite je le verrai en face, et peut-être m’accueillera-t-il favorablement .

Genèse 32.26
Il dit (’amar) : Laisse-moi aller , car l’aurore se lève . Et Jacob répondit (’amar) : Je ne te laisserai point aller , que tu ne m’aies béni .

Genèse 32.27
Il lui dit (’amar) : Quel est ton nom ? Et il répondit (’amar) : Jacob.

Genèse 32.28
Il dit (’amar) encore : ton nom (’amar) ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur .

Genèse 32.29
Jacob l’interrogea , en disant (’amar) : Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit (’amar) : Pourquoi demandes -tu mon nom ? Et il le bénit là.

Genèse 33.5
Esaü, levant les yeux, vit les femmes et les enfants, et il dit (’amar) : Qui sont ceux que tu as là ? Et Jacob répondit (’amar) : Ce sont les enfants que Dieu a accordés à ton serviteur.

Genèse 33.8
Esaü dit (’amar) : À quoi destines-tu tout ce camp que j’ai rencontré ? Et Jacob répondit (’amar) : À trouver grâce aux yeux de mon seigneur.

Genèse 33.9
Esaü dit (’amar) : Je suis dans l’abondance, mon frère ; garde ce qui est à toi.

Genèse 33.10
Et Jacob répondit (’amar) : Non, je te prie, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, accepte de ma main mon présent ; car c’est pour cela que j’ai regardé ta face comme on regarde la face de Dieu, et tu m’as accueilli favorablement .

Genèse 33.12
Esaü dit (’amar) : Partons , mettons-nous en route ; j’irai devant toi.

Genèse 33.13
Jacob lui répondit (’amar) : Mon seigneur sait que les enfants sont délicats, et que j’ai des brebis et des vaches qui allaitent ; si l’on forçait leur marche un seul jour, tout le troupeau périrait .

Genèse 33.15
Esaü dit (’amar) : Je veux au moins laisser avec toi une partie de mes gens. Et Jacob répondit (’amar) : Pourquoi cela ? Que je trouve seulement grâce aux yeux de mon seigneur !

Genèse 34.4
Et Sichem dit (’amar) (’amar) à Hamor, son père : Donne -moi cette jeune fille pour femme.

Genèse 34.8
Hamor leur adressa ainsi la parole (’amar) : Le cœur de Sichem, mon fils, s’est attaché à votre fille ; donnez -la-lui pour femme, je vous prie.

Genèse 34.11
Sichem dit (’amar) au père et aux frères de Dina : Que je trouve grâce à vos yeux, et je donnerai ce que vous me direz (’amar) .

Genèse 34.12
Exigez de moi une forte dot et beaucoup de présents, et je donnerai ce que vous me direz (’amar) ; mais accordez -moi pour femme la jeune fille.

Genèse 34.14
Ils leur dirent (’amar) : C’est une chose que nous ne pouvons pas faire , que de donner notre sœur à un homme incirconcis ; car ce serait un opprobre pour nous.

Genèse 34.20
Hamor et Sichem, son fils, se rendirent à la porte de leur ville, et ils parlèrent ainsi (’amar) aux gens de leur ville :

Genèse 34.30
Alors Jacob dit (’amar) à Siméon et à Lévi : Vous me troublez , en me rendant odieux aux habitants du pays, aux Cananéens et aux Phérésiens. Je n’ai qu’un petit nombre d’hommes ; et ils se rassembleront contre moi, ils me frapperont , et je serai détruit , moi et ma maison.

Genèse 34.31
Ils répondirent (’amar) : Traitera -t-on notre sœur comme une prostituée ?

Genèse 35.1
Dieu dit (’amar) à Jacob : Lève -toi, monte à Béthel, et demeures -y ; là, tu dresseras un autel au Dieu qui t’apparut , lorsque tu fuyais Esaü, ton frère.

Genèse 35.2
Jacob dit (’amar) à sa maison et à tous ceux qui étaient avec lui : Ôtez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, purifiez -vous, et changez de vêtements.

Genèse 35.10
Dieu lui dit (’amar) : Ton nom est Jacob ; tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël. Et il lui donna le nom d’Israël.

Genèse 35.11
Dieu lui dit (’amar) : Je suis le Dieu tout-puissant. Sois fécond , et multiplie : une nation et une multitude de nations naîtront de toi, et des rois sortiront de tes reins.

Genèse 35.17
et pendant les douleurs de l’enfantement , la sage-femme lui dit (’amar) : Ne crains point, car tu as encore un fils !

Genèse 37.6
Il leur dit (’amar) : Ecoutez donc ce songe que j’ai eu !

Genèse 37.8
Ses frères lui dirent (’amar) : Est-ce que tu règneras sur nous ? est-ce que tu nous gouverneras ? Et ils le haïrent encore davantage , à cause de ses songes et à cause de ses paroles.

Genèse 37.9
Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit (’amar) : J’ai eu encore un songe ! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi.

Genèse 37.10
Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda , et lui dit (’amar) : Que signifie ce songe que tu as eu ? Faut-il que nous venions , moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi ?

Genèse 37.13
Israël dit (’amar) à Joseph : Tes frères ne font-ils pas paître le troupeau à Sichem ? Viens , je veux t’envoyer vers eux. Et il répondit (’amar) : Me voici !

Genèse 37.14
Israël lui dit (’amar) : Va , je te prie, et vois si tes frères sont en bonne santé et si le troupeau est en bon état ; et tu m’en rapporteras des nouvelles. Il l’envoya ainsi de la vallée d’Hébron ; et Joseph alla à Sichem.

Genèse 37.15
Un homme le rencontra , comme il errait dans les champs. Il le questionna , en disant (’amar) : Que cherches -tu ?

Genèse 37.16
Joseph répondit (’amar) : Je cherche mes frères ; dis -moi, je te prie, ils font paître leur troupeau.

Genèse 37.17
Et l’homme dit (’amar) : Ils sont partis d’ici ; car je les ai entendus dire (’amar) : Allons à Dothan. Joseph alla après ses frères, et il les trouva à Dothan.

Genèse 37.19
Ils se dirent (’amar) l’un à l’autre : Voici le faiseur de songes qui arrive .

Genèse 37.20
Venez maintenant, tuons -le, et jetons -le dans une des citernes ; nous dirons (’amar) qu’une bête féroce l’a dévoré , et nous verrons ce que deviendront ses songes.

Genèse 37.21
Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit (’amar) : Ne lui ôtons pas la vie.

Genèse 37.22
Ruben leur dit (’amar) : Ne répandez point de sang ; jetez -le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père.

Genèse 37.26
Alors Juda dit (’amar) à ses frères : Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang ?

Genèse 37.30
retourna vers ses frères, et dit (’amar) : L’enfant n’y est plus ! Et moi, irai -je ?

Genèse 37.32
Ils envoyèrent à leur père la tunique de plusieurs couleurs, en lui faisant dire (’amar) : Voici ce que nous avons trouvé ! reconnais si c’est la tunique de ton fils, ou non.

Genèse 37.33
Jacob la reconnut , et dit (’amar) : C’est la tunique de mon fils ! une bête féroce l’a dévoré ! Joseph a été mis en pièces !

Genèse 37.35
Tous ses fils et toutes ses filles vinrent pour le consoler ; mais il ne voulut recevoir aucune consolation . Il disait (’amar) : C’est en pleurant que je descendrai vers mon fils au séjour des morts ! Et il pleurait son fils.

Genèse 38.8
Alors Juda dit (’amar) à Onan : Va vers la femme de ton frère, prends-la, comme beau-frère , et suscite une postérité à ton frère.

Genèse 38.11
Alors Juda dit (’amar) à Tamar, sa belle-fille : Demeure veuve dans la maison de ton père, jusqu’à ce que Schéla, mon fils, soit grand . Il parlait (’amar) ainsi dans la crainte que Schéla ne mourût comme ses frères. Tamar s’en alla , et elle habita dans la maison de son père.

Genèse 38.13
On en informa Tamar, et on lui dit (’amar) : Voici ton beau-père qui monte à Thimna, pour tondre ses brebis.

Genèse 38.16
Il l’aborda sur le chemin, et dit (’amar) : Laisse -moi aller vers toi. Car il ne connut pas que c’était sa belle-fille. Elle dit (’amar) : Que me donneras -tu pour venir vers moi ?

Genèse 38.17
Il répondit (’amar) : Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau. Elle dit (’amar) : Me donneras -tu un gage, jusqu’à ce que tu l’envoies ?

Genèse 38.18
Il répondit (’amar) : Quel gage te donnerai -je ? Elle dit (’amar) : Ton cachet, ton cordon, et le bâton que tu as à la main. Il les lui donna . Puis il alla vers elle ; et elle devint enceinte de lui.

Genèse 38.21
Il interrogea les gens du lieu, en disant (’amar) : Où est cette prostituée qui se tenait à Enaïm, sur le chemin ? Ils répondirent (’amar) : Il n’y a point eu ici de prostituée.

Genèse 38.22
Il retourna auprès de Juda, et dit (’amar) : Je ne l’ai pas trouvée , et même les gens du lieu ont dit (’amar) : Il n’y a point eu ici de prostituée.

Genèse 38.23
Juda dit (’amar) : Qu’elle garde ce qu’elle a ! Ne nous exposons pas au mépris. Voici, j’ai envoyé ce chevreau, et tu ne l’as pas trouvée .

Genèse 38.24
Environ trois mois après, on vint dire (’amar) à Juda : Tamar, ta belle-fille, s’est prostituée , et même la voilà enceinte à la suite de sa prostitution. Et Juda dit (’amar) : Faites-la sortir , et qu’elle soit brûlée .

Genèse 38.25
Comme on l’amenait dehors , elle fit dire (’amar) à son beau-père : C’est de l’homme à qui ces choses appartiennent que je suis enceinte ; (’amar) reconnais , je te prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.

Genèse 38.26
Juda les reconnut , et dit (’amar) : Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à Schéla, mon fils. Et il ne la connut plus .

Genèse 38.28
Et pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main ; la sage-femme la prit , et y attacha un fil cramoisi, en disant (’amar) : Celui-ci sort le premier.

Genèse 38.29
Mais il retira la main, et son frère sortit . Alors la sage-femme dit (’amar) : Quelle brèche tu as faite ! Et elle lui donna le nom de Pérets.

Genèse 39.7
Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit (’amar) : Couche avec moi !

Genèse 39.8
Il refusa , et dit (’amar) à la femme de son maître : Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient.

Genèse 39.12
elle le saisit par son vêtement, en disant (’amar) : Couche avec moi ! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s’enfuit au dehors .

Genèse 39.14
elle appela les gens de sa maison, et leur dit (’amar) (’amar) : Voyez , il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi ; mais j’ai crié à haute voix.

Genèse 39.17
Alors elle lui parla (’amar) ainsi : L’esclave hébreu que tu nous as amené est venu vers moi pour se jouer de moi.

Genèse 39.19
Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait (’amar) : Voilà ce que m’a fait ton esclave ! le maître de Joseph fut enflammé de colère.

Genèse 40.7
Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit (’amar) : Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd’hui ?

Genèse 40.8
Ils lui répondirent (’amar) : Nous avons eu un songe, et il n’y a personne pour l’expliquer . Joseph leur dit (’amar) : N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications ? Racontez -moi donc votre songe.

Genèse 40.9
Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, et lui dit (’amar) : Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi.

Genèse 40.12
Joseph lui dit (’amar) : En voici l’explication. Les trois sarments sont trois jours.

Genèse 40.16
Le chef des panetiers , voyant que Joseph avait donné une explication favorable, dit (’amar) : Voici, il y avait aussi, dans mon songe, trois corbeilles de pain blanc sur ma tête.

Genèse 40.18
Joseph répondit , et dit (’amar) : En voici l’explication. Les trois corbeilles sont trois jours.

Genèse 41.9
Alors le chef des échansons prit la parole , et dit (’amar) à Pharaon : Je vais rappeler aujourd’hui le souvenir de ma faute.

Genèse 41.15
Pharaon dit (’amar) à Joseph : J’ai eu un songe. Personne ne peut l’expliquer ; et j’ai appris (’amar) que tu expliques un songe, après l’avoir entendu .

Genèse 41.16
Joseph répondit à Pharaon, en disant (’amar) : Ce n’est pas moi ! c’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.

Genèse 41.24
Les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. Je l’ai dit (’amar) aux magiciens, mais personne ne m’a donné l’explication .

Genèse 41.25
Joseph dit (’amar) à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire .

Genèse 41.38
Et Pharaon dit (’amar) à ses serviteurs : Trouverions -nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ?

Genèse 41.39
Et Pharaon dit (’amar) à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

Genèse 41.41
Pharaon dit (’amar) à Joseph : Vois , je te donne le commandement de tout le pays d’Égypte.

Genèse 41.44
Il dit (’amar) encore à Joseph : Je suis Pharaon ! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Égypte.

Genèse 41.54
Et les sept années de famine commencèrent à venir , ainsi que Joseph l’avait annoncé (’amar) . Il y eut famine dans tous les pays ; mais dans tout le pays d’Égypte il y avait du pain.

Genèse 41.55
Quand tout le pays d’Égypte fut aussi affamé , le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Pharaon dit (’amar) à tous les Égyptiens : Allez vers Joseph, et faites ce qu’il vous dira (’amar) .

Genèse 42.1
Jacob, voyant qu’il y avait du blé en Égypte, dit (’amar) à ses fils : Pourquoi vous regardez -vous les uns les autres ?

Genèse 42.2
Il dit (’amar) : Voici, j’apprends qu’il y a du blé en Égypte ; descendez -y, pour nous en acheter là, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas.

Genèse 42.4
Jacob n’envoya point avec eux Benjamin, frère de Joseph, (’amar) dans la crainte qu’il ne lui arrivât quelque malheur.

Genèse 42.7
Joseph vit ses frères et les reconnut ; mais il feignit d’être un étranger pour eux, il leur parla durement, et leur dit (’amar) : D’où venez -vous ? Ils répondirent (’amar) : Du pays de Canaan, pour acheter des vivres.

Genèse 42.9
Joseph se souvint des songes qu’il avait eus à leur sujet, et il leur dit (’amar) : Vous êtes des espions ; c’est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus .

Genèse 42.10
Ils lui répondirent (’amar) : Non, mon seigneur, tes serviteurs sont venus pour acheter du blé.

Genèse 42.12
Il leur dit (’amar) : Nullement ; c’est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus .

Genèse 42.13
Ils répondirent (’amar) : Nous, tes serviteurs, sommes douze frères, fils d’un même homme au pays de Canaan ; et voici, le plus jeune est aujourd’hui avec notre père, et il y en a un qui n’est plus.

Genèse 42.14
Joseph leur dit (’amar) : Je viens de vous le dire (’amar) , vous êtes des espions .

Genèse 42.18
Le troisième jour, Joseph leur dit (’amar) : Faites ceci, et vous vivrez . Je crains Dieu !

Genèse 42.21
Ils se dirent (’amar) alors l’un à l’autre : Oui, nous avons été coupables envers notre frère, car nous avons vu l’angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce , et nous ne l’avons point écouté ! C’est pour cela que cette affliction nous arrive .

Genèse 42.22
Ruben, prenant la parole , leur dit (’amar) : Ne vous disais (’amar) (’amar) -je pas : Ne commettez point un crime envers cet enfant ? Mais vous n’avez point écouté . Et voici, son sang est redemandé .

Genèse 42.28
Il dit (’amar) à ses frères : Mon argent a été rendu , et le voici dans mon sac. Alors leur cœur fut en défaillance ; et ils se dirent (’amar) l’un à l’autre, en tremblant : Qu’est-ce que Dieu nous a fait ?

Genèse 42.29
Ils revinrent auprès de Jacob, leur père, dans le pays de Canaan, et ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé . Ils dirent (’amar) :

Genèse 42.31
Nous lui avons dit (’amar) : Nous sommes sincères, nous ne sommes pas des espions .

Genèse 42.33
Et l’homme, qui est le seigneur du pays, nous a dit (’amar) : Voici comment je saurai si vous êtes sincères. Laissez auprès de moi l’un de vos frères, prenez de quoi nourrir vos familles, partez ,

Genèse 42.36
Jacob, leur père, leur dit (’amar) : Vous me privez de mes enfants ! Joseph n’est plus, Siméon n’est plus, et vous prendriez Benjamin ! C’est sur moi que tout cela retombe.

Genèse 42.37
Ruben dit (’amar) (’amar) à son père : Tu feras mourir mes deux fils si je ne te ramène pas Benjamin ; remets -le entre mes mains, et je te le ramènerai .

Genèse 42.38
Jacob dit (’amar) : Mon fils ne descendra point avec vous ; car son frère est mort , et il reste seul ; s’il lui arrivait un malheur dans le voyage que vous allez faire , vous feriez descendre mes cheveux blancs avec douleur dans le séjour des morts.

Genèse 43.2
Quand ils eurent fini de manger le blé qu’ils avaient apporté d’Égypte, Jacob dit (’amar) à ses fils : Retournez , achetez -nous un peu de vivres.

Genèse 43.3
Juda lui répondit (’amar) (’amar) : Cet homme nous a fait cette déclaration formelle (’amar) : Vous ne verrez pas ma face, à moins que votre frère ne soit avec vous.

Genèse 43.5
Mais si tu ne veux pas l’envoyer , nous ne descendrons point, car cet homme nous a dit (’amar) : Vous ne verrez pas ma face, à moins que votre frère ne soit avec vous.

Genèse 43.6
Israël dit (’amar) alors : Pourquoi avez-vous mal agi à mon égard, en disant à cet homme que vous aviez encore un frère ?

Genèse 43.7
Ils répondirent (’amar) : Cet homme nous a interrogés sur nous et sur notre famille, en disant (’amar) : Votre père vit-il encore ? avez-vous un frère ? Et nous avons répondu à ces questions . Pouvions-nous savoir qu’il dirait (’amar) : Faites descendre votre frère ?

Genèse 43.8
Juda dit (’amar) à Israël, son père : Laisse venir l’enfant avec moi, afin que nous nous levions et que nous partions ; et nous vivrons et ne mourrons pas, nous, toi, et nos enfants.

Genèse 43.11
Israël, leur père, leur dit (’amar) : Puisqu’il le faut, faites ceci. Prenez dans vos sacs des meilleures productions du pays, pour en porter un présent à cet homme, un peu de baume et un peu de miel, des aromates, de la myrrhe, des pistaches et des amandes.

Genèse 43.16
Dès que Joseph vit avec eux Benjamin, il dit (’amar) à son intendant : Fais entrer ces gens dans la maison, tue et apprête ; car ces gens mangeront avec moi à midi.

Genèse 43.17
Cet homme fit ce que Joseph avait ordonné (’amar) , et il conduisit ces gens dans la maison de Joseph.

Genèse 43.18
Ils eurent peur lorsqu’ils furent conduits à la maison de Joseph, et ils dirent (’amar) : C’est à cause de l’argent remis l’autre fois dans nos sacs qu’on nous emmène ; c’est pour se jeter sur nous, se précipiter sur nous ; c’est pour nous prendre comme esclaves, et s’emparer de nos ânes.

Genèse 43.20
Ils dirent (’amar) : Pardon ! mon seigneur, nous sommes déjà descendus une fois pour acheter des vivres.

Genèse 43.23
L’intendant répondit (’amar) : Que la paix soit avec vous ! Ne craignez rien. C’est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a donné un trésor dans vos sacs. Votre argent m’est parvenu . Et il leur amena Siméon.

Genèse 43.27
Il leur demanda comment ils se portaient ; et il dit (’amar) : Votre vieux père, dont vous avez parlé (’amar) , est-il en bonne santé ? vit-il encore ?

Genèse 43.28
Ils répondirent (’amar) : Ton serviteur, notre père, est en bonne santé ; il vit encore. Et ils s’inclinèrent et se prosternèrent .

Genèse 43.29
Joseph leva les yeux ; et, jetant un regard sur Benjamin, son frère, fils de sa mère, il dit (’amar) : Est-ce là votre jeune frère, dont vous m’avez parlé (’amar) ? Et il ajouta (’amar) : Dieu te fasse miséricorde , mon fils !

Genèse 43.31
Après s’être lavé le visage, il en sortit ; et, faisant des efforts pour se contenir , il dit (’amar) : Servez à manger.

Genèse 44.1
Joseph donna cet ordre (’amar) à l’intendant de sa maison : Remplis de vivres les sacs de ces gens, autant qu’ils en pourront porter , et mets l’argent de chacun à l’entrée de son sac.

Genèse 44.4
Ils étaient sortis de la ville, et ils n’en étaient guère éloignés , lorsque Joseph dit (’amar) à son intendant : Lève -toi, poursuis ces gens ; et, quand tu les auras atteints , tu leur diras (’amar) : Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien ?

Genèse 44.7
Ils lui répondirent (’amar) : Pourquoi mon seigneur parle -t-il de la sorte ? Dieu préserve tes serviteurs d’avoir commis une telle action !

Genèse 44.10
Il dit (’amar) : Qu’il en soit donc selon vos paroles ! Celui sur qui se trouvera la coupe sera mon esclave ; et vous, vous serez innocents.

Genèse 44.15
Joseph leur dit (’amar) : Quelle action avez-vous faite ? Ne savez -vous pas qu’un homme comme moi a le pouvoir de deviner ?

Genèse 44.16
Juda répondit (’amar) : Que dirons (’amar) -nous à mon seigneur ? comment parlerons -nous ? comment nous justifierons -nous ? Dieu a trouvé l’iniquité de tes serviteurs. Nous voici esclaves de mon seigneur, nous, et celui sur qui s’est trouvée la coupe.

Genèse 44.17
Et Joseph dit (’amar) : Dieu me garde de faire cela ! L’homme sur qui la coupe a été trouvée sera mon esclave ; mais vous, remontez en paix vers votre père.

Genèse 44.18
Alors Juda s’approcha de Joseph, et dit (’amar) : De grâce, mon seigneur, que ton serviteur puisse faire entendre une parole à mon seigneur , et que sa colère ne s’enflamme point contre ton serviteur ! car tu es comme Pharaon.

Genèse 44.19
Mon seigneur a interrogé ses serviteurs, en disant (’amar) : Avez-vous un père, ou un frère ?

Genèse 44.20
Nous avons répondu (’amar) : Nous avons un vieux père, et un jeune frère, enfant de sa vieillesse ; cet enfant avait un frère qui est mort , et qui était de la même mère ; il reste seul , et son père l’aime .

Genèse 44.21
Tu as dit (’amar) à tes serviteurs : Faites-le descendre vers moi, et que je le voie de mes propres yeux.

Genèse 44.22
Nous avons répondu (’amar) à mon seigneur : L’enfant ne peut pas quitter son père ; s’il le quitte , son père mourra .

Genèse 44.23
Tu as dit (’amar) à tes serviteurs : Si votre jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne reverrez pas ma face.

Genèse 44.25
Notre père a dit (’amar) : Retournez , achetez -nous un peu de vivres.

Genèse 44.26
Nous avons répondu (’amar) : Nous ne pouvons pas descendre ; mais, si notre jeune frère est avec nous, nous descendrons , car nous ne pouvons pas voir la face de cet homme, à moins que notre jeune frère ne soit avec nous.

Genèse 44.27
Ton serviteur, notre père, nous a dit (’amar) : Vous savez que ma femme m’a enfanté deux fils.

Genèse 44.28
L’un étant sorti de chez moi, je pense (’amar) qu’il a été sans doute déchiré , car je ne l’ai pas revu jusqu’à présent.

Genèse 44.32
Car ton serviteur a répondu pour l’enfant, en disant à (’amar) mon père : Si je ne le ramène pas auprès de toi, je serai pour toujours coupable envers mon père.

Genèse 45.3
Joseph dit (’amar) à ses frères : Je suis Joseph ! Mon père vit-il encore ? Mais ses frères ne purent lui répondre , car ils étaient troublés en sa présence.

Genèse 45.4
Joseph dit (’amar) à ses frères : Approchez -vous de moi. Et ils s’approchèrent . Il dit (’amar) : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte.

Genèse 45.9
Hâtez -vous de remonter auprès de mon père, et vous lui direz (’amar) : Ainsi a parlé (’amar) ton fils Joseph : Dieu m’a établi seigneur de toute l’Égypte ; descends vers moi, ne tarde pas !

Genèse 45.16
Le bruit se répandit (’amar) dans la maison de Pharaon que les frères de Joseph étaient arrivés : ce qui fut agréable à Pharaon et à ses serviteurs.

Genèse 45.17
Pharaon dit (’amar) à Joseph : Dis (’amar) à tes frères : Faites ceci. Chargez vos bêtes, et partez pour le pays de Canaan ;

Genèse 45.24
Puis il congédia ses frères, qui partirent ; et il leur dit (’amar) : Ne vous querellez pas en chemin.

Genèse 45.26
Ils lui dirent (’amar) : Joseph vit encore, et même c’est lui qui gouverne tout le pays d’Égypte. Mais le cœur de Jacob resta froid , parce qu’il ne les croyait pas.

Genèse 45.28
et Israël dit (’amar) : C’est assez ! Joseph, mon fils, vit encore ! J’irai , et je le verrai avant que je meure .

Genèse 46.2
Dieu parla (’amar) à Israël dans une vision pendant la nuit, et il dit (’amar) : Jacob ! Jacob ! Israël répondit (’amar) : Me voici !

Genèse 46.3
Et Dieu dit (’amar) : Je suis le Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains point de descendre en Égypte, car là je te ferai devenir une grande nation.

Genèse 46.30
Israël dit (’amar) à Joseph : Que je meure maintenant, puisque j’ai vu ton visage et que tu vis encore !

Genèse 46.31
Joseph dit (’amar) à ses frères et à la famille de son père : Je vais avertir Pharaon, et je lui dirai (’amar) : Mes frères et la famille de mon père, qui étaient au pays de Canaan, sont arrivés auprès de moi.

Genèse 46.33
Et quand Pharaon vous appellera , et dira (’amar) : (46.34) Quelle est votre occupation ?

Genèse 46.34
vous répondrez (’amar) : Tes serviteurs ont élevé des troupeaux, depuis notre jeunesse jusqu’à présent, nous et nos pères. De cette manière, vous habiterez dans le pays de Gosen, car tous les bergers sont en abomination aux Égyptiens.

Genèse 47.1
Joseph alla avertir Pharaon, et lui dit (’amar) : Mes frères et mon père sont arrivés du pays de Canaan, avec leurs brebis et leurs bœufs, et tout ce qui leur appartient ; et les voici dans le pays de Gosen.

Genèse 47.3
Pharaon leur dit (’amar) : Quelle est votre occupation ? Ils répondirent (’amar) à Pharaon : Tes serviteurs sont bergers , comme l’étaient nos pères.

Genèse 47.4
Ils dirent (’amar) encore à Pharaon : Nous sommes venus pour séjourner dans le pays, parce qu’il n’y a plus de pâturage pour les brebis de tes serviteurs, car la famine s’appesantit sur le pays de Canaan ; permets donc à tes serviteurs d’habiter au pays de Gosen.

Genèse 47.5
Pharaon dit (’amar) (’amar) à Joseph : Ton père et tes frères sont venus auprès de toi.

Genèse 47.8
Pharaon dit (’amar) à Jacob : Quel est le nombre de jours des années de ta vie ?

Genèse 47.9
Jacob répondit (’amar) à Pharaon : Les jours des années de mon pèlerinage sont de cent trente ans. Les jours des années de ma vie ont été peu nombreux et mauvais, et ils n’ont point atteint les jours des années de la vie de mes pères durant leur pèlerinage.

Genèse 47.15
Quand l’argent du pays d’Égypte et du pays de Canaan fut épuisé , tous les Égyptiens vinrent à Joseph, en disant (’amar) : Donne -nous du pain ! Pourquoi mourrions -nous en ta présence ? car l’argent manque .

Genèse 47.16
Joseph dit (’amar) : Donnez vos troupeaux, et je vous donnerai du pain contre vos troupeaux, si l’argent manque .

Genèse 47.18
Lorsque cette année fut écoulée , ils vinrent à Joseph l’année suivante, et lui dirent (’amar) : Nous ne cacherons point à mon seigneur que l’argent est épuisé , et que les troupeaux de bétail ont été amenés à mon seigneur ; il ne reste devant mon seigneur que nos corps et nos terres.

Genèse 47.23
Joseph dit (’amar) au peuple : Je vous ai achetés aujourd’hui avec vos terres, pour Pharaon ; voici pour vous de la semence, et vous pourrez ensemencer le sol.

Genèse 47.25
Ils dirent (’amar) : Tu nous sauves la vie ! que nous trouvions grâce aux yeux de mon seigneur, et nous serons esclaves de Pharaon.

Genèse 47.29
Lorsqu’Israël approcha du moment de sa mort , il appela son fils Joseph, et lui dit (’amar) : Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, mets , je te prie, ta main sous ma cuisse, et use envers moi de bonté et de fidélité : ne m’enterre pas en Égypte !

Genèse 47.30
Quand je serai couché avec mes pères, tu me transporteras hors de l’Égypte, et tu m’enterreras dans leur sépulcre. Joseph répondit (’amar) : Je ferai selon ta parole.

Genèse 47.31
Jacob dit (’amar) : Jure -le-moi. Et Joseph le lui jura . Puis Israël se prosterna sur le chevet de son lit.

Genèse 48.1
Après ces choses, l’on vint dire (’amar) à Joseph : Voici, ton père est malade . Et il prit avec lui ses deux fils, Manassé et Ephraïm.

Genèse 48.2
On avertit Jacob, et on lui dit (’amar) : Voici ton fils Joseph qui vient vers toi. Et Israël rassembla ses forces , et s’assit sur son lit.

Genèse 48.3
Jacob dit (’amar) à Joseph : Le Dieu tout-puissant m’est apparu à Luz, dans le pays de Canaan, et il m’a béni .

Genèse 48.4
Il m’a dit (’amar) : Je te rendrai fécond , je te multiplierai , et je ferai de toi une multitude de peuples ; je donnerai ce pays à ta postérité après toi, pour qu’elle le possède à toujours.

Genèse 48.8
Israël regarda les fils de Joseph, et dit (’amar) : Qui sont ceux-ci ?

Genèse 48.9
Joseph répondit (’amar) à son père : Ce sont mes fils, que Dieu m’a donnés ici. Israël dit (’amar) : Fais-les, je te prie, approcher de moi, pour que je les bénisse .

Genèse 48.11
Israël dit (’amar) à Joseph : Je ne pensais pas revoir ton visage, et voici que Dieu me fait voir même ta postérité.

Genèse 48.15
Il bénit Joseph, et dit (’amar) : Que le Dieu en présence duquel ont marché mes pères, Abraham et Isaac, que le Dieu qui m’a conduit depuis que j’existe jusqu’à ce jour,

Genèse 48.18
Et Joseph dit (’amar) à son père : Pas ainsi, mon père, car celui-ci est le premier-né ; pose ta main droite sur sa tête.

Genèse 48.19
Son père refusa , et dit (’amar) : Je le sais , mon fils, je le sais ; lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa postérité deviendra une multitude de nations.

Genèse 48.20
Il les bénit ce jour-là, et dit (’amar) : C’est par toi qu’Israël bénira , en disant (’amar) : Que Dieu te traite comme Ephraïm et comme Manassé ! Et il mit Ephraïm avant Manassé.

Genèse 48.21
Israël dit (’amar) à Joseph : Voici, je vais mourir ! Mais Dieu sera avec vous, et il vous fera retourner dans le pays de vos pères.

Genèse 49.1
Jacob appela ses fils, et dit (’amar) : Assemblez -vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps.

Genèse 49.29
Puis il leur donna cet ordre (’amar) : Je vais être recueilli auprès de mon peuple ; enterrez -moi avec mes pères, dans la caverne qui est au champ d’Ephron, le Héthien,

Genèse 50.4
Quand les jours du deuil furent passés , Joseph s’adressa aux gens de la maison de Pharaon, et leur dit (’amar) : Si j’ai trouvé grâce à vos yeux, rapportez , je vous prie, à Pharaon ce que je vous dis (’amar) .

Genèse 50.5
Mon père m’a fait jurer , en disant (’amar) : Voici, je vais mourir ! Tu m’enterreras dans le sépulcre que je me suis acheté au pays de Canaan. Je voudrais donc y monter , pour enterrer mon père ; et je reviendrai .

Genèse 50.6
Pharaon répondit (’amar) : Monte , et enterre ton père, comme il te l’a fait jurer .

Genèse 50.11
Les habitants du pays, les Cananéens, furent témoins de ce deuil dans l’aire d’Athad, et ils dirent (’amar) : Voilà un grand deuil parmi les Égyptiens ! C’est pourquoi l’on a donné le nom d’Abel-Mitsraïm à cette aire qui est au delà du Jourdain.

Genèse 50.15
Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort , ils dirent (’amar) : Si Joseph nous prenait en haine , et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait !

Genèse 50.16
Et ils firent dire (’amar) à Joseph : Ton père a donné cet ordre (’amar) avant de mourir :

Genèse 50.17
Vous parlerez (’amar) ainsi à Joseph : Oh ! pardonne le crime de tes frères et leur péché, car ils t’ont fait du mal ! Pardonne maintenant le péché des serviteurs du Dieu de ton père ! Joseph pleura , en entendant ces paroles .

Genèse 50.18
Ses frères vinrent eux-mêmes se prosterner devant lui, et ils dirent (’amar) : Nous sommes tes serviteurs.

Genèse 50.19
Joseph leur dit (’amar) : Soyez sans crainte ; car suis-je à la place de Dieu ?

Genèse 50.24
Joseph dit (’amar) à ses frères : Je vais mourir ! Mais Dieu vous visitera , et il vous fera remonter de ce pays-ci dans le pays qu’il a juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob.

Genèse 50.25
Joseph fit jurer les fils d’Israël, en disant (’amar) : Dieu vous visitera ; et vous ferez remonter mes os loin d’ici.