Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

’Amnown, ’Amiynown
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 550 Parcourir le lexique
Mot hébreu original Origine du mot
אַמְנוֹן

Vient de 0539

Mot hébreu (translittéré) Type de mot

’Amnown, ’Amiynown (am-nohn’, am-ee-nohn’)

Nom masculin

Définition de « ’Amnown, ’Amiynown » en hébreu 

Amnon = « fidèle »

  1. fils aîné de David, demi-frère de Tamar, tué par Absalom
  2. un fils de Simon (du clan de Caleb)
« ’Amnown, ’Amiynown » est traduit dans la Louis Segond par 

Amnon 28 ; 28

Concordance biblique du mot hébreu « ’Amnown, ’Amiynown »

2 Samuel (20) 1 Chroniques (2)

Concordance de « ’Amnown, ’Amiynown » dans 2 Samuel

2 Samuel 3.2
Il naquit à David des fils à Hébron. Son premier-né fut Amnon (’Amnown, ’Amiynown), d’Achinoam de Jizreel;

2 Samuel 13.1
Après cela, voici ce qui arriva. Absalom, fils de David, avait une sœur qui était belle et qui s’appelait tamar; et Amnon (’Amnown, ’Amiynown), fils de David, l’aima .

2 Samuel 13.2
Amnon (’Amnown, ’Amiynown) était tourmenté jusqu’à se rendre malade à cause de Tamar, sa sœur; car elle était vierge, et il paraissait difficile à Amnon (’Amnown, ’Amiynown) de faire sur elle la moindre tentative.

2 Samuel 13.3
Amnon (’Amnown, ’Amiynown) avait un ami, nommé Jonadab, fils de Schimea, frère de David, et Jonadab était un homme très habile.

2 Samuel 13.4
Il lui dit : Pourquoi deviens-tu, ainsi chaque matin plus maigre, toi, fils de roi ? Ne veux-tu pas me le dire ? Amnon (’Amnown, ’Amiynown) lui répondit : J’aime Tamar, sœur d’Absalom, mon frère.

2 Samuel 13.6
Amnon (’Amnown, ’Amiynown) se coucha , et fit le malade . Le roi vint le voir , et Amnon (’Amnown, ’Amiynown) dit au roi: Je te prie, que Tamar, ma sœur, vienne faire deux gâteaux sous mes yeux, et que je les mange de sa main.

2 Samuel 13.7
David envoya dire à Tamar dans l’intérieur des appartements: Va dans la maison d’Amnon (’Amnown, ’Amiynown), ton frère, et prépare -lui un mets.

2 Samuel 13.8
Tamar alla dans la maison d’Amnon (’Amnown, ’Amiynown), son frère, qui était couché . Elle prit de la pâte, la pétrit , prépara devant lui des gâteaux , et les fit cuire ;

2 Samuel 13.9
prenant ensuite la poêle, elle les versa devant lui. Mais Amnon (’Amnown, ’Amiynown) refusa de manger . Il dit : Faites sortir tout le monde. Et tout le monde sortit de chez lui.

2 Samuel 13.10
Alors Amnon (’Amnown, ’Amiynown) dit à Tamar: Apporte le mets dans la chambre, et que je le mange de ta main. Tamar prit les gâteaux qu’elle avait faits , et les porta à Amnon (’Amnown, ’Amiynown), son frère, dans la chambre.

2 Samuel 13.15
Puis Amnon (’Amnown, ’Amiynown) eut pour elle une forte aversion , plus forte que n’avait été son amour . Et il (’Amnown, ’Amiynown) lui dit : Lève -toi, va -t’en!

2 Samuel 13.20
Absalom, son frère, lui dit : Amnon (’Amnown, ’Amiynown), ton frère, a-t-il été avec toi? Maintenant, ma sœur, tais -toi, c’est ton frère; ne prends pas cette affaire trop à cœur. Et Tamar, désolée , demeura dans la maison d’Absalom, son frère.

2 Samuel 13.22
Absalom ne parla ni en bien ni en mal avec Amnon (’Amnown, ’Amiynown); mais il le (’Amnown, ’Amiynown) prit en haine , parce qu’il avait déshonoré Tamar, sa sœur.

2 Samuel 13.26
Absalom dit : Permets du moins à Amnon (’Amnown, ’Amiynown), mon frère, de venir avec nous. Le roi lui répondit : Pourquoi irait -il chez toi?

2 Samuel 13.27
Sur les instances d’Absalom, le roi laissa aller avec lui Amnon (’Amnown, ’Amiynown) et tous ses fils.

2 Samuel 13.28
Absalom donna cet ordre à ses serviteurs: Faites attention quand le cœur d’Amnon (’Amnown, ’Amiynown) sera égayé par le vin et que je vous dirai : Frappez Amnon (’Amnown, ’Amiynown) ! Alors tuez -le ; ne craignez point, n’est-ce pas moi qui vous l’ordonne ? Soyez fermes , et montrez du courage !

2 Samuel 13.29
Les serviteurs d’Absalom traitèrent Amnon (’Amnown, ’Amiynown) comme Absalom l’avait ordonné . Et tous les fils du roi se levèrent , montèrent chacun sur son mulet, et s’enfuirent .

2 Samuel 13.32
Jonadab, fils de Schimea, frère de David, prit la parole et dit : Que mon seigneur ne pense point que tous les jeunes gens, fils du roi, ont été tués , car Amnon (’Amnown, ’Amiynown) seul est mort ; et c’est l’effet d’une résolution d’Absalom, depuis le jour où Amnon a déshonoré Tamar, sa sœur.

2 Samuel 13.33
Que le roi mon seigneur ne se tourmente donc point dans l’idée que tous les fils du roi sont morts , car Amnon (’Amnown, ’Amiynown) seul est mort .

2 Samuel 13.39
Le roi David cessa de poursuivre Absalom, car il était consolé de la mort d’Amnon (’Amnown, ’Amiynown).