×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

ga’al
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 1350 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
גָּאַל

Une racine primaire

Mot translittéré Entrée du TWOT

ga’al

300

Prononciation phonétique Type de mot

(gaw-al’)   

Verbe

Définition :
  1. racheter, venger, se venger, agir comme parent vengeur, vengeur desang
    1. épouser la veuve d’un frère pour lui engendrer un enfant, racheter de l’esclavage, racheter une terre, accomplir une vengeance
    2. racheter (Dieu étant le rédempteur)
      1b
      1. les individus de la mort
        1b
      2. Israël de l’esclavage égyptien
        1b
    3. Israël de l’exil
      1c) racheter soi-même, être racheté
« ga’al » est traduit dans la Louis Segond 1910 par :

acheter, racheter, s’emparer, affranchir, délivrer, sauver, droit de rachat, vengeur, vengeur de sang, parent, libérateur, rédempteur ; 104

Concordance biblique du mot hébreu « ga’al » :

Genèse 48.16
que l’ange qui m’a délivré 1350 de tout mal, bénisse ces enfants ! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient   en abondance au milieu du pays !

Exode 6.6
C’est pourquoi dis aux enfants d’Israël : Je suis l’Éternel, je vous affranchirai  des travaux dont vous chargent les Égyptiens, je vous délivrerai de leur servitude, et je vous sauverai  1350 à bras étendu et par de grands jugements.

Exode 15.13
Par ta miséricorde tu as conduit, Tu as délivré 1350 ce peuple ; Par ta puissance tu le diriges Vers la demeure de ta sainteté.

Lévitique 25.25
Si ton frère devient pauvre et vend une portion de sa propriété, celui qui a le droit de rachat 1350, son plus proche parent, viendra et rachètera 1350 ce qu’a vendu son frère.

Lévitique 25.26
Si un homme n’a personne qui ait le droit de rachat 1350, et qu’il se procure lui-même de quoi faire   son rachat,

Lévitique 25.30
Mais si cette maison située dans une ville entourée de murs n’est pas rachetée 1350 avant l’accomplissement   d’une année entière, elle restera à perpétuité à l’acquéreur et à ses descendants   ; il n’en sortira point au jubilé.

Lévitique 25.33
Celui qui achètera 1350 des Lévites une maison, sortira au jubilé de la maison vendue et de la ville où il la possédait ; car les maisons des villes des Lévites sont leur propriété au milieu des enfants d’Israël.

Lévitique 25.48
il y aura pour lui le droit de rachat, après qu’il se sera vendu : un de ses frères pourra le racheter 1350.

Lévitique 25.49
Son oncle, ou le fils de son oncle 1350, ou l’un de ses proches parents  , pourra le racheter 1350 ; ou bien, s’il en a les ressources, il se rachètera 1350 lui-même.

Lévitique 25.54
S’il n’est racheté 1350 d’aucune de ces manières, il sortira l’année du jubilé, lui et ses enfants  avec lui.

Lévitique 27.13
Si on veut le racheter 1350 1350, on ajoutera un cinquième à son estimation.

Lévitique 27.15
Si celui qui a sanctifié sa maison veut la racheter 1350, il ajoutera un cinquième au prix de son estimation, et elle sera à lui.

Lévitique 27.19
Si celui qui a sanctifié son champ veut 1350 le racheter 1350, il ajoutera   un cinquième au prix de ton estimation, et le champ lui restera.

Lévitique 27.20
S’il ne rachète 1350 point le champ, et qu’on le vende à un autre homme , il ne pourra plus être racheté 1350.

Lévitique 27.27
S’il s’agit d’un animal impur, on le rachètera au prix de ton estimation, en y ajoutant   un cinquième ; s’il n’est pas racheté 1350, il sera vendu d’après ton estimation.

Lévitique 27.28
Tout ce qu’un homme dévouera par interdit à l’Éternel, dans ce qui lui appartient, ne pourra ni se vendre , ni se racheter 1350, que ce soit une personne, un animal, ou un champ de sa propriété ; tout ce qui sera dévoué par interdit sera entièrement consacré à l’Éternel.

Lévitique 27.31
Si quelqu’un veut racheter 1350 1350 quelque chose de sa dîme, il y ajoutera   un cinquième.

Lévitique 27.33
On n’examinera point si l’animal est bon ou mauvais, et l’on ne fera point d’échange ; si l’on remplace un animal par un autre, ils seront l’un et l’autre chose sainte, et ne pourront être rachetés 1350.

Nombres 5.8
S’il n’y a personne 1350 qui ait droit à la restitution de l’objet mal acquis, cet objet  revient à l’Éternel, au sacrificateur, outre le bélier expiatoire avec lequel on fera l’expiation   pour le coupable.

Nombres 35.12
Ces villes vous serviront de refuge contre le vengeur du sang 1350, afin que le meurtrier ne soit point mis à mort avant d’avoir comparu devant l’assemblée pour être jugé.

Nombres 35.19
Le vengeur 1350 du sang fera mourir le meurtrier ; quand il le rencontrera, il le tuera.

Nombres 35.21
ou s’il le frappe de sa main par inimitié, et que la mort en soit la suite, celui qui a frappé  sera puni de mort, c’est un meurtrier : le vengeur 1350 du sang tuera le meurtrier, quand il le rencontrera.

Nombres 35.24
voici les lois d’après lesquelles l’assemblée jugera entre celui qui a frappé et le vengeur 1350 du sang.

Nombres 35.25
L’assemblée délivrera le meurtrier de la main du vengeur 1350   du sang, et le fera retourner dans la ville de refuge où il s’était enfui. Il y demeurera jusqu’à la mort du souverain sacrificateur qu’on a oint de l’huile sainte.

Nombres 35.27
et si le vengeur 1350 du sang le rencontre hors du territoire de la ville  de refuge et qu’il 1350 tue le meurtrier, il ne sera point coupable  de meurtre.

Deutéronome 19.6
de peur que le vengeur 1350 du sang, échauffé par la colère   et poursuivant le meurtrier, ne finisse par l’atteindre s’il y avait à faire beaucoup  de chemin, et ne frappe mortellement celui qui ne mérite pas la mort, puisqu ’il n’était point auparavant l’ennemi de son prochain.

Deutéronome 19.12
les anciens de sa ville l’enverront saisir et le livreront entre les mains du vengeur 1350 du sang, afin qu’il meure.

Josué 20.3
où pourra s’enfuir le meurtrier qui aura tué quelqu’un involontairement, sans intention ; elles vous serviront de refuge contre le vengeur 1350 du sang.

Josué 20.5
Si le vengeur 1350 du sang le poursuit, ils ne livreront point le meurtrier entre ses mains ; car c’est sans le vouloir qu’il a tué son prochain, et sans avoir été auparavant son ennemi.

Josué 20.9
Telles furent les villes désignées pour tous les enfants d’Israël et pour l’étranger en séjour au milieu d’eux, afin que celui qui aurait tué quelqu’un involontairement pût s’y réfugier, et qu’il ne mourût pas de la main du vengeur 1350 du sang avant d’avoir comparu devant  l’assemblée.

La concordance est limitée aux trentes premiers versets par défaut
Liste complète des versets