×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Baraq
Lexique biblique hébreu

Strong numéro : 1301 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
בָּרָק

Même mot que 1300

Mot translittéré Entrée du TWOT

Baraq

Prononciation phonétique Type de mot

(baw-rawk’)   

Nom propre masculin

Définition :

Barak = " éclairs, foudre"

  1. fils d’Abinoam de Kédesch qui, incité par Débora, prophétesse d’Éphraïm, délivra les Israélites du joug de Jabin
« Baraq » est traduit dans la Louis Segond 1910 par :

Barak 13 ; 13

Concordance biblique du mot hébreu « Baraq » :

Juges 4.6
Elle envoya appeler Barak 1301, fils d’Abinoam, de Kédesch-Nephthali, et elle lui dit : N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Éternel, le Dieu d’Israël ? Va, dirige -toi sur le mont Thabor, et prends avec toi dix mille hommes des enfants de Nephthali et des enfants de Zabulon ;

Juges 4.8
Barak 1301 lui dit : Si tu viens avec moi, j’irai ; mais si tu ne viens Pas avec moi, je n’irai pas.

Juges 4.9
Elle répondit : J’irai bien avec toi; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Éternel livrera Sisera entre les mains d’une femme. Et Débora se leva, et elle se rendit avec Barak 1301 à Kédesch.

Juges 4.10
Barak 1301 convoqua Zabulon et Nephthali à Kédesch ; dix mille hommes marchèrent à sa suite, et Débora partit avec lui.

Juges 4.12
On informa Sisera que Barak 1301, fils d’Abinoam, s’était dirigé sur le mont Thabor.

Juges 4.14
Alors Débora dit à Barak 1301: Lève -toi, car voici le jour où l’Éternel livre Sisera entre tes mains. L’Éternel ne marche -t-il pas devant toi? Et Barak 1301 descendit du mont Thabor, ayant dix mille hommes à sa suite.

Juges 4.15
L’Éternel mit en déroute devant Barak 1301, par le tranchant de l’épée, Sisera, tous ses chars et tout le camp. Sisera descendit de son char, et s’enfuit  à pied.

Juges 4.16
Barak 1301 poursuivit les chars et l’armée jusqu’à Haroscheth -Goïm ; et toute l’armée de Sisera tomba sous le tranchant de l’épée, sans qu’il en restât un seul homme.

Juges 4.22
Comme Barak 1301 poursuivait Sisera, Jaël sortit à sa rencontre et lui dit : Viens, et je te montrerai l’homme que tu cherches. Il entra chez elle, et voici, Sisera était étendu mort, le pieu dans la tempe.

Juges 5.1
En ce jour -là, Débora chanta ce cantique, avec Barak 1301, fils d’Abinoam :

Juges 5.12
Réveille -toi, réveille -toi, Débora ! Réveille -toi, réveille -toi, dis un cantique ! Lève -toi, Barak 1301, et emmène tes captifs, fils d’Abinoam !

Juges 5.15
Les princes d’Issacar furent avec Débora, Et Issacar suivit Barak 1301, Il fut envoyé sur ses pas dans la vallée. Près des ruisseaux de Ruben, Grandes furent les résolutions du cœur !